INNOVATION AND EXCELLENCE SINCE 1992
Accueil
  >  
Catégories
  >  
Vitamines
  >  
Beta-Cryptoxanthin 250 mg
Beta-Cryptoxanthin 250 mg
Nouveau
Beta-Cryptoxanthin 250 mg

Le plus puissant des caroténoïdes

Disponibilité : en stock

Quantité : 30 Gél. Vég. 45.00 €
(53.82 US$)
Ajouter au panier

+

La bêta-cryptoxanthine est un nouveau caroténoïde obtenu à partir d’une variété de mandarine japonaise dite satsuma. Membre de la célèbre famille des xanthophylles, la bêta-cryptoxanthine est présente en moindre quantité dans les oranges, les mandarines et les papayes. Une fois dans le corps humain, elle se transforme en vitamine A par un chemin métabolique spécifique.

Elle a fait l’objet de travaux récents qui ont mis en évidence son intérêt dans le traitement et la prévention des maladies chroniques, du fait de sa capacité à s’opposer aux dommages oxydatifs infligés à l’ADN. De ces études, et outre son activité provitaminique essentielle, on retiendra principalement :

Une activité anti-inflammatoire au niveau pulmonaire

La consommation régulière de bêta-cryptoxanthine diminue les risques de cancer du poumon, en particulier ceux des fumeurs chez qui elle diminue la métaplasie squameuse épidermique induite par la fumée et l’inflammation.
Elle réduit également de façon importante les niveaux de TNFα (facteur de nécrose tumorale) dans les alvéoles bronchiques comme dans le mucus des glandes épithéliales, et s’avère bénéfique chez les personnes à risque inflammatoire pulmonaire prononcé.

Une action contre les affections parodontales

La bêta-cryptoxanthine s’adresse aux personnes atteintes de simple inflammation gingivale et est utile pour renforcer les tissus mous et osseux qui supportent la dent. Elle supprime les lipopolysaccharides (LPS), à l’origine de la formation des ostéoclastes, et la résorption osseuse au niveau de la mandibule (in vitro).
Enfin, puisqu’elle restaure la perte de l’os alvéolaire, elle peut être considérée comme un adjuvant important pour les personnes à risque parodontal avéré.

Une activité antidiabétique possible

Les chercheurs japonais ont montré que l’administration orale de bêta-cryptoxanthine protégeait de la perte osseuse chez le rat victime de diabète (induit par la streptozotocine). Au bout de deux semaines, on note une élévation du taux de calcium, de l’activité de la phosphatase alcaline, ainsi que du contenu en ADN des tissus de la diaphyse fémorale (la partie centrale du fémur).

Une activité sur le déclin cognitif lié au vieillissement

Une étude portant sur des souris dont l’alimentation a été enrichie en bêta-cryptoxanthine a montré de meilleures facultés d’apprentissage. De plus, on a remarqué que les dommages oxydatifs de l’ADN étaient sensiblement diminués dans le cortex cérébral de ces souris par rapport à celles qui en étaient privées.
Les deux pôles d’activité les plus importants restent malgré tout la prévention du cancer et le traitement de l’obésité.

L’intérêt de la bêta-cryptoxanthine pour prévenir le cancer

La bêta-cryptoxanthine s’est avérée bénéfique chez les sujets présentant un risque de développer certains cancers. Ainsi, elle réduit, à dose élevée, les probabilités d’apparition du cancer colique (étude réalisée sur 344 rats). De plus, un nombre important d’études épistémologiques suggèrent qu’elle peut agir comme agent préventif en ce qui concerne le cancer du poumon.
Ce n’est pas tout puisque le professeur Miarazawa et ses collaborateurs de l’université médicale d’Ishikawa, au Japon, ont montré qu’une dose de 25 ppm de bêta-cryptoxanthine administrée à un modèle choisi de souris parvenait à réduire de manière significative l’apparition de carcinomes de la vessie.
Dans une autre étude, conduite in vitro, la supplémentation en bêta-cryptoxanthine a permis d’accroître la probabilité de survie par rapport au groupe témoin. Cette étude indique que la bêta-cryptoxanthine agit potentiellement comme agent préventif de l’emphysème et du cancer du poumon en interférant avec le gène SIRT1, un des gènes suppresseurs de tumeurs.

L’intérêt de la bêta-cryptoxanthine pour traiter l’obésité

Une étude récente, publiée en 2014 dans la revue Nutrition in the prevention and treatment of abdominal obesity, démontre l’activité de la bêta-cryptoxanthine pour lutter contre l’obésité, et tout particulièrement l’obésité abdominale, généralement plus difficile à cibler.
Cette étude, conduite à la fois sur des souris et des humains, a révélé que l’administration orale de la variété de mandarine Satsuma (contenant de la bêta-cryptoxanthine) diminuait la graisse viscérale, le poids total et la circonférence abdominale. La poursuite de cette étude a montré que la bêta-cryptoxanthine s’opposait au développement et à l’accumulation des cellules graisseuses (ou adipocytes).

Les chercheurs ont conclu que la bêta-cryptoxanthine était un supplément efficace dans la prévention de l’obésité et se révélait bénéfique dans le cadre de l’ensemble des symptômes métaboliques, et cela d’autant plus que ces chercheurs n’ont enregistré aucun effet secondaire nuisible à la suite de son administration.
Véritables précurseurs, les Japonais se montrent également bienfaiteurs en nous offrant cette « mandarine » qu’ils consomment régulièrement depuis plus quatre cents ans.
Dose journalière : 1 gélules
Nombre de doses par boîte: 30

Quantité
par dose

Extrait de mandarine satsuma (Citrus unshiu) standardisé à 0,15% de beta-cryptoxanthine 250 mg
Autres ingrédients : stéarate de magnésium, maltodextrine, dioxyde de silicium, cellulose microcristalline.


adultes. Prendre 1 gélule par jour.

Précautions : Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Ce produit est un supplément nutritionnel (ou complément alimentaire) qui ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. Conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité. Comme avec tout supplément nutritionnel, consultez un professionnel de santé avant de le consommer si vous êtes enceinte, allaitez ou si vous avez un problème de santé.
La Société
Appel gratuit
0800 _666 742
De 8h30 à 19h00