INNOVATION AND EXCELLENCE SINCE 1992
Accueil
  >  
Catégories
  >  
Stress et Sommeil
  >  
CBD + Melatonin
CBD + Melatonin
Nouveau
CBD + Melatonin

Une synergie puissante pour un sommeil profond et naturel

  • Contribue à réduire le temps d’endormissement.
  • Renforce la qualité du sommeil.
  • Favorise la détente physique et morale.
  • Aide à retrouver naturellement un rythme harmonieux veille/sommeil.
  • Idéal pour les décalages horaires.
voir les avis

Disponibilité : Quantité limitée

Quantité : 60 Gél. Vég 44.00 €
(49.65 US$)
Ajouter au panier

+

Le CBD et la mélatonine sont des substances naturelles connues de longue date pour retrouver un sommeil réparateur et favoriser la détente. Supersmart les associe pour la première fois dans une formule exceptionnelle, probablement la meilleure alternative aux somnifères pour retrouver un sommeil réparateur durable et naturel…

À qui s’adresse la formule CBD + Mélatonin ?

Cette formule très novatrice s’adresse aux personnes concernées par les situations suivantes :

  • des difficultés récurrentes à s’endormir à une heure conventionnelle ;
  • des difficultés à se lever le matin ;
  • des réveils nocturnes fréquents ;
  • des réveils prématurés le matin ;
  • une sensation de fatigue au réveil ;
  • une appréhension au moment du coucher (état d'anxiété) ;
  • un manque de sommeil chronique qui se répercute sur les activités quotidiennes ;
  • des insomnies ;
  • des douleurs musculaires ou articulaires au réveil ou au coucher ;
  • un décalage horaire (jet lag).

Elle vise aussi bien les hommes que les femmes de tout âge. Les personnes qui ont une mauvaise hygiène de vie, qui sollicitent beaucoup les écrans, qui travaillent dans un bureau ou ont un faible niveau d’activité physique sont particulièrement concernées.

Pourquoi de la mélatonine ?

La mélatonine est une hormone dérivée de la sérotonine, sécrétée principalement le soir et la nuit par la glande pinéale. Surnommée « hormone du sommeil », elle est l’hormone-clé de la régulation de nos rythmes chronobiologiques, et notamment celui de l’alternance veille/sommeil. Elle indique à l’organisme sa position par rapport au cycle jour/nuit et facilite son endormissement aux moments propices.

Malheureusement, la production de cette hormone est considérablement perturbée de nos jours par la lumière artificielle. En fin de journée, lorsque la baisse de la luminosité est captée par la rétine, un message neuronal est envoyé pour stimuler la production de la mélatonine et favoriser l’entrée en sommeil. Une exposition à la lumière artificielle durant ces heures décisives provoque donc des effets catastrophiques : le taux de sécrétion de la mélatonine chute brutalement et cette sécrétion reprend plus tard avec un pic décalé, provoquant fatigue et somnolence le matin (1). Ce phénomène est particulièrement renforcé par l’exposition à la lumière bleue émise par les écrans.

La production de mélatonine est également réduite au cours du vieillissement, en raison de la calcification de la glande pinéale (2) et de la diminution de la sensibilité des récepteurs à la mélatonine. Des travaux ont d’ailleurs montré que les phases de sommeil profond et paradoxal diminuent fortement chez les personnes de plus de 60 ans, et que les éveils nocturnes sont plus fréquents.

Pour remédier à ces perturbations de la sécrétion de mélatonine, l’administration de mélatonine exogène avant le coucher est une solution naturelle reconnue. Ses effets ont été mis en évidence tant chez le sujet sain que chez les personnes victimes de troubles du sommeil (3-4). Contrairement aux traitements médicamenteux, elle est efficace sans désorganiser les différents stades du sommeil et ne provoque aucun effet résiduel le lendemain matin.

Les différentes études montrent que, pour atteindre un pic maximal d'efficacité, une durée minimale de traitement de 3 à 4 jours par la mélatonine est nécessaire. Il s’agit cependant d’une hormone dont l’usage à faible dose (comme c’est le cas ici) ne doit pas être prolongé indéfiniment, 4 semaines tout au plus, le temps que les choses rentrent dans l’ordre.

Y a-t-il des effets secondaires à prévoir ?

Des études de toxicologie en supplémentation orale ayant utilisé des posologies très différentes (de 1 à 300 mg) n’ont pas mis en évidence d’effets secondaires négatifs particuliers (5) pour des durées de traitement modérées.

Pourquoi y ajouter du CBD ?

Le CBD n’est pas un inducteur du sommeil par lui-même mais il y contribue en favorisant la détente, la vasodilatation et la diminution des douleurs. C’est une molécule phytocannabinoïde contenue dans le chanvre (Cannabis sativa) au même titre que la substance psychotrope bien connue, le tétrahydrocannabinol (THC). Mais, contrairement à ce dernier, le CBD ne présente aucune propriété stupéfiante.

Le CBD est une substance qui ressemble fortement aux messagers endocannabinoïdes fabriqués par l’organisme pour déclencher des réponses variées (modulation des douleurs (6-7), réduction de la locomotion spontanée (8-9), détente, hypothermie… (10)). Il leur ressemble tellement qu’il est capable de se fixer (avec une affinité plus ou moins forte) sur les mêmes récepteurs et déclencher le même type de réactions en chaîne. Ces récepteurs se situent principalement à la surface des cellules du cerveau humain, du système nerveux central et dans les tissus du système immunitaire.

Quels sont les principaux éléments de la réaction en chaîne déclenchée ?

  • Réduction de la réponse inflammatoire (soulagement de la douleur) (11-13) ;
  • déclenchement de la vasodilatation (14) ;
  • diminution de l’intensité et de l’impact des symptômes associés à l’anxiété ou au stress chronique (15-16) (le stress est un responsable très fréquent des troubles du sommeil) ;
  • action sur d’autres récepteurs cérébraux, en particulier sur la sérotonine, un neurotransmetteur régulateur de l’humeur et du sommeil ;
  • réduction des espèces réactives de l’oxygène (ROS) et de la peroxydation lipidique (17).

C’est un élément essentiel de la formule car le manque de sommeil est très souvent lié au stress.

Comment est produit le CBD ?

Le CBD contenu dans la formule a été conçu par extraction végétale des feuilles de Cannabis sativa, grâce au dioxyde de carbone supercritique (CO2 SC). Il s’agit d’un mode d’extraction alternatif aux solvants organochlorés potentiellement néfastes pour l’environnement et traditionnellement utilisés dans les procédés d'extraction. C’est un principe très écologique qui garantit l’absence de résidus de solvants dans le produit final et permet de conserver l'intégrité chimique des molécules thermosensibles. Inodore, incolore, non toxique et non inflammable, le CO2 SC ne pose aucun problème pour la santé de l’homme et la préservation de l’environnement.

Existe-t-il des effets secondaires ?

Le CBD n’a pas grand-chose à voir avec le THC, produit stupéfiant qu’on retrouve dans la même plante. Il dispose d’un excellent profil de sécurité chez l’homme et n’est pas du tout associé aux problèmes de santé publique posés par le cannabis. Sa demi-vie est d’environ 9 heures, après quoi il est excrété dans l’urine sous une forme métabolisée.

Cinq bonnes raisons de prendre CBD + Melatonin

  1. Le CBD complète parfaitement l’action de la mélatonine : l’une s’occupe de la perturbation hormonale engendrée par les facteurs environnementaux, l’autre s’attache davantage à chasser les angoisses et états de stress, facteurs reconnus de l’insomnie.
  2. Les travaux scientifiques montrent que le mécanisme d’action de la mélatonine est radicalement différent de celui des benzodiazépines. La mélatonine conduit à une forme de « veille tranquille » contrairement aux hypnotiques qui forcent l’endormissement, perturbant à la fois les performances cognitives et l’architecture du sommeil (18-19).
  3. Dans la population occidentale, le temps de sommeil effectif est en moyenne inférieur au temps nécessaire pour être en forme (20).
  4. Le sommeil est d’une importance capitale pour la santé à long terme, influant sur les facultés cognitives, la reconstruction des cellules endommagées, la plasticité des synapses neuronales, la capacité de défense du système immunitaire, la réparation des tissus, l’efficacité du système antioxydant endogène, la santé mentale, le maintien des tissus musculaires et osseux, etc.
  5. Le CBD et la mélatonine présentent de nombreux autres bienfaits pour la santé, notamment des effets antioxydants, immunostimulants et anti-inflammatoires.

Les mesures à associer à CBD + Melatonin pour encore plus d’efficacité

Pour maximiser l’efficacité de la formule, vous pouvez appliquer le plan d’action suivant pendant toute la durée de la supplémentation :

1) Essayez de soigner votre hygiène de vie en évitant notamment les changements fréquents dans la routine du sommeil, la consommation excessive d’alcool et de tabac, ainsi que l’utilisation d’appareils électroniques au lit (téléphone portable, ordinateur, tablette…). Avant de dormir, instaurez plutôt un rituel apaisant comme l’écoute d’une musique douce, la pratique du yoga, la lecture ou des exercices de respiration.

2) Limitez les stimulations visuelles, physiques, auditives ou intellectuelles intenses dans les deux heures précédant le coucher.

3) Prenez votre repas du soir au moins deux heures avant le coucher et privilégiez les aliments riches en tryptophane, un acide aminé qui entre dans la synthèse de la mélatonine et favorise l’endormissement. Les aliments qui en contiennent le plus sont les graines, le riz complet, les produits laitiers, les œufs, les légumineuses, le chocolat et la levure de bière.

En complément, la luminothérapie peut apporter une aide précieuse et venir renforcer les bienfaits de la mélatonine, surtout chez les personnes qui sortent peu de chez elles.

En général, il suffit d'une gélule prise une demi-heure environ avant le coucher pour en ressentir les effets positifs.
Notez que les récepteurs à la mélatonine sont généralement plus sensibles aux alentours de 19-20h (21).

Cette formule, à la composition savamment dosée, ne se substitue pas aux nombreuses associations végétales existantes (comme le très efficace Advanced Sleep Formula) : elle s’affirme comme une alternative plus puissante prenant en compte l‘impact du stress et des douleurs dans les troubles du sommeil.

Précautions : Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Ce produit est un supplément nutritionnel qui ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. Conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’en cas de troubles mentaux ou de maladie auto-immune. Consultez un professionnel de santé avant de le prendre si vous avez un problème de santé. Ne pas prendre de mélatonine avant de conduire ou d’utiliser des machines.

Rédaction : Octobre 2018.

Références

  1. Claustrat B. Mélatonine et troubles du rythme veille-sommeil. Médecine Sommeil. janv 2009;6(1):12 24.
  2. Claustrat B, Leston J. Melatonin: Physiological effects in humans. Neurochirurgie. avr 2015;61(2–3):77 84.
  3. Zhdanova IV. Melatonin as a hypnotic: Pro. Sleep Med Rev. févr 2005;9(1):51 65.
  4. Turek FW, Gillette MU. Melatonin, sleep, and circadian rhythms: rationale for development of specific melatonin agonists. Sleep Med. nov 2004;5(6):523 32.
  5. Bonnefont-Rousselot D, Collin F. Melatonin: Action as antioxidant and potential applications in human disease and aging. Toxicology. 28 nov 2010;278(1):55 67.
  6. Hill KP. Medical marijuana for treatment of chronic pain and other medical and psychiatric problems: A clinical review. JAMA. 2015;313:2474–83
  7. Rog DJ, Nurmikko TJ, Friede T, Young CA. Randomized, controlled trial of cannabis-based medicine in central pain in multiple sclerosis. Neurology. 2005;65:812–9
  8. Portella G, Laezza C, Laccetti P, De Petrocellis L, Di Marzo V, Bifulco M. Inhibitory effects of cannabinoid CB1 receptor stimulation on tumor growth and metastatic spreading: Actions on signals involved in angiogenesis and metastasis. FASEB J. 2003;17:1771–3
  9. Freund TF, Katona I, Piomelli D. Role of endogenous cannabinoids in synaptic signaling. Physiol Rev. 2003;83:1017–66.
  10. Venance L, Maldonado R, Manzoni O. Le système endocannabinoïde central. Med Sci (Paris) 2004 ; 20 : 45-53.
  11. Nestler EJ, Barrot M, DiLeone RJ, Eisch AJ, Gold SJ, Monteggia LM. Neurobiology of depression. Neuron. 2002;34:13–25
  12. Wang Q, Shao F, Wang W. Maternal separation produces alterations of forebrain brain-derived neurotrophic factor expression in differently aged rats. Front Mol Neurosci. 2015;8:49
  13. Wee N, Kandiah N, Acharyya S, Chander RJ, Ng A, Au WL, et al. Depression and anxiety are co-morbid but dissociable in mild Parkinson's disease: A prospective longitudinal study of patterns and predictors. Parkinsonism Relat Disord. 2016;23:50–6
  14. Hillard CJ. Endocannabinoids and vascular function. J Pharmacol Exp Ther. 2000;294:27–32.
  15. Campos AC, Moreira FA, Gomes FV, Del Bel EA, Guimarães FS. Multiple mechanisms involved in the large-spectrum therapeutic potential of cannabidiol in psychiatric disorders. Philos Trans R Soc Lond B Biol Sci. 2012;367:3364–78.
  16. Bergamaschi MM, Queiroz RHC, Chagas MHN, de Oliveira DCG, De Martinis BS, Kapczinski F, et al. Cannabidiol reduces the anxiety induced by simulated public speaking in treatment-naive social phobia patients. Neuropsychopharmacology. 2011;36:1219–26.
  17. Iuvone T, Esposito G, Esposito R, Santamaria R, Di Rosa M, Izzo AA. Neuroprotective effect of cannabidiol, a non-psychoactive componentpCannabis sativa, on ß-amyloid-induced toxicity in PC12 cells. J Neurochem. 2004;89:134–41.
  18. Attenburrow ME, Cowen PJ, Sharpley AL. Low dose melatonin improves sleep in healthy middle-aged subjects. Psychopharmacology (Berl). juill 1996;126(2):179 81.
  19. Zhdanova IV, Wurtman RJ, Lynch HJ, Ives JR, Dollins AB, Morabito C, et al. Sleep-inducing effects of low doses of melatonin ingested in the evening. Clin Pharmacol Ther. mai 1995;57(5):552 8.
  20. Beck F, Richard J-B, Léger D. [Insomnia and total sleep time in France: prevalence and associated socio-demographic factors in a general population survey]. Rev Neurol (Paris). déc 2013;169(12):956 64.
  21. Van den Heuvel CJ, Ferguson SA, Macchi MM, Dawson D. Melatonin as a hypnotic: con. Sleep Med Rev. févr 2005;9(1):71 80.
Dose journalière : 1 gélule
Nombre de doses par boîte : 60
Quantité par dose
Cannabidiol (CBD) extrait de feuille de chanvre non psychotrope standardisé à 17 % de CBD 5 mg
Mélatonine 1,5 mg
Autres ingrédients : gomme d’acacia, farine de riz.


Pour adultes seulement. Prendre 1 gélule 1/2 heure avant de se coucher.

Précautions : Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Ce produit est un supplément nutritionnel (ou complément alimentaire) qui ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. Conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité. Comme avec tout supplément nutritionnel, consultez un professionnel de santé avant de le consommer si vous êtes enceinte, allaitez ou si vous avez un problème de santé.
 
Découvrez quelques témoignages de nos clients
close

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
Continuer mon shopping
keyboard_arrow_up