0
fr
US
WSM
223145308
Votre panier est vide.
Menu

En stock

DMSA

Complément alimentaire de DMSA, chélateur de métaux lourds

Le plus efficace des compléments de DMSA (acide dimercaptosuccinique) pour détoxifier l’organisme
  • Le plomb, le mercure et le cadmium sont toxiques même en quantités très faibles.
  • Les signes de l’intoxication aux métaux toxiques sont difficiles à percevoir.
  • Complément de chélation sans excipient de synthèse (gomme d’acacia, son de riz).
  • Les sources d’intoxication sont nombreuses aujourd’hui (pesticides, poissons accumulateurs, cosmétiques, déchets industriels…).
  • S’associe à des mesures favorisant le processus de détoxication naturelle (activité physique, aliments biologiques, consommation d’« éliminateurs »…)

Achat immédiat

45 Gél. Vég.

49.00 €

Auto-Livraison

45 Gél. Vég.

49.00 €

45.08 €

Je voudrais

chaque

DMSA

Vegan
Sans gluten
Sans nanoparticules
Sans excipients controversés
Sans lactose
Sans édulcorant

DMSA est un complément alimentaire d’acide dimercaptosuccinique (DMSA), un agent naturel et non toxique, utilisé depuis les années 50 (1-2) comme antidote contre l’empoisonnement aux métaux lourds. Il présente le grand avantage d’être hydrosoluble, et donc de pouvoir être administré par voie orale.

Attention, il est conseillé de demander conseil à un professionnel de santé avant de commencer une cure de DMSA.

Quand peut-on parler d’intoxication aux métaux toxiques ?

La plupart du temps, les organismes sont exposés aux métaux toxiques du fait de l’activité humaine. Une telle exposition n’est pas réellement prévue par la physiologie, mais le corps dispose tout de même de moyens pour « piéger » les métaux et les éliminer :

  • Le foie se charge d’éliminer la plus grande partie par la bile puis par l’intermédiaire des selles.
  • Le reste entre dans la circulation sanguine et est éliminé par les urines et les cheveux principalement.

Néanmoins, quand l’apport est excessif, la capacité de détoxication est submergée et les métaux lourds s’accumulent dans les tissus. Ils vont y créer des perturbations dans le bon déroulement des processus physiologiques :

  • des perturbations sérieuses au niveau des protéines structurelles et fonctionnelles ;
  • une action néfaste au niveau du système nerveux (surtout pour le plomb et le mercure).

Les signes de l’intoxication sont difficiles à percevoir : fatigue, mal-être, hyperperméabilité intestinale, effets sensoriels et moteurs… Elle aurait également un lien avec certaines affections multifactorielles émergentes.

Quelles sont les origines possibles d’une intoxication aux métaux lourds ?

L’organisme est au contact de métaux lourds dans plusieurs situations :

  • en consommant des poissons accumulateurs de mercure (comme le thon) et des coquillages accumulateurs de cadmium ;
  • en utilisant des cosmétiques (sels d’aluminium) ;
  • en consommant des fruits et légumes contaminés par des pesticides, fongicides et autres désherbants qui contiennent presque tous des métaux toxiques (arsenic, cadmium, mercure…) ;
  • en fumant (source de cadmium) ;
  • en s’exposant à certains produits comme la peinture au plomb, certains emballages alimentaires.
  • en s’exposant à des déchets industriels ou domestiques comme les batteries, les piles électriques, les thermomètres…
  • par l’intermédiaire des amalgames dentaires (source importante de mercure).

Pour limiter les risques d’intoxication aux métaux toxiques, il convient donc d’éviter au maximum ces situations.

Note : l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) considère que ce produit est un médicament et que son importation en France devrait être soumise à une autorisation préalable.

De quoi se compose DMSA

Acide dimercaptosuccinique (DMSA)
Composé soufré

Des questions ? Des interrogations ?

Qu’est-ce qu’un métal lourd ?

Les métaux lourds sont des éléments métalliques naturels, des métaux ou parfois des métalloïdes (environ 65 éléments), caractérisés par une forte masse volumique (plus de 5 g par cm3). On les trouve dans l’environnement, généralement en quantités très faibles, à l’état de « traces ». Ils n’ont aucune fonction physiologique et leur seuil toxique est très bas.

Citons ainsi le mercure (sous formes ionisée et organique), le plomb (sous formes ionique et organique) ou encore le cadmium (sous forme ionique).

Certains métaux peuvent également être toxiques en quantités excessives, comme l’aluminium, le nickel, le titane, l’argent ou encore l’arsenic, alors qu’ils ne sont pas considérés comme « lourds ». On parlera donc davantage de « métaux toxiques », ou mieux encore, d’« éléments-traces métalliques toxiques ».

Qu’est-ce qu’un test par chélation ?

Plusieurs examens sont possibles pour effectuer un diagnostic d’intoxication, mais rares sont ceux qui sont réellement satisfaisants. Le test par chélation en fait partie (3). Il consiste à prendre un chélateur par voie orale dont le rôle est de piéger les métaux et les éliminer par voie fécale ou urinaire.

Grâce à un dosage des métaux éliminés avant et après la chélation, on peut comparer les résultats et s’avancer sur une potentielle intoxication. Des quantités de métaux lourds 10 à 150 fois plus importantes indiquent une intoxication très probable.

Le test des porphyrines urinaires et le test Mélisson sont également des tests pertinents pour suspecter une intoxication ou une allergie aux métaux.

Note : après contamination (ingestion, injection...) par un métal toxique, celui-ci n’est retrouvé dans le sang que pendant environ trois jours ; au-delà, il se dépose dans les tissus, ce qui rend l’analyse sanguine non pertinente.

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez notamment consulter Les effets du Mercure sur notre santé de Bernard Windham.

Comment prendre DMSA au quotidien ?

Nous recommandons la prise de deux gélules, matin et soir, un jour sur deux en alternance. La supplémentation peut être suivie 3 semaines, puis être interrompue pendant une semaine.

Idéalement, DMSA doit être pris à jeun (environ six heures après un repas) et à distance de la prise d’éventuels compléments de minéraux.

Tout au long de la supplémentation, et même après la fin de cette dernière, nous recommandons de :

  • consommer des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique ;
  • favoriser le processus de détoxication naturelle en pratiquant une activité physique régulière ;
  • recourir à certains « éliminateurs » naturels comme la chlorella, la spiruline, le klamath, la coriandre, l’ail des ours et l’ail ;
  • adjoindre les compléments contribuant au fonctionnement normal du foie comme les vitamines du groupe B, la vitamine C, le précurseur du glutathion et la N-acétyl-cystéine (ou NAC) ;
  • s’assurer d’un apport optimal en minéraux (par exemple avec Multimineral Complex, mais pas les jours où DMSA est administré).

Avis

La note de ce produit est de 4.8 sur 5 étoiles.
Nous avons récolté 84 avis.

85%

11%

2%

0%

2%

Excellent 84 Avis
Pons Fornay Marie Andree

28 avril 2024

répond parfaitement à la prescription de chélateur de métaux lourds

Sonia Et Jacques Robaux

18 avril 2024

Ce produit correspond à mes attentes.

Josette Meyssonnier

6 avril 2024

Je préférais la formule à 100mg car si je prends une dose trop forte je fais des réactions allergiques Je suis donc obligée de fractionner la gélule de 400mg

Guillemot Carmen

20 décembre 2023

Produit efficace à raison de 5 gelules une fois par semaine. Arsenic, plomb et mercure.

Guillemot Carmen

19 décembre 2023

Chelation depuis 1 mois. Je ressens les effets bénéfiques. Il me reste un peu d'arsenic, du mercure et du plomb dans le corps. J'ai bon espoir.

Besoin d'aide ?

Téléphone

Appel gratuit* au
0800 _666 742
de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi
(*France Métropolitaine uniquement, +352 283 831 29 depuis les autres pays)

Questions fréquentes

Trouver les réponses aux questions les plus courantes

Formulaire de contact

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question sur le site et souhaitez nous contacter directement ?
Nous écrire
Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte