0
fr
US
X
× SuperSmart S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires
Visiter notre boutique Mon compte Accès professionnel Blog Videos Programme de fidélisation Langue: Français
Nutrition cérébrale Conseils

3 conseils pour prévenir la maladie d’Alzheimer

Selon les chercheurs, 40% des cas de maladie d’Alzheimer pourraient être évités grâce à quelques gestes de prévention adaptée et par la prise en compte des facteurs de risques. Voici donc nos 3 conseils pour prévenir la maladie d’Alzheimer.
Malade d'Alzheimer
Comment maintenir vos neurones en bonne santé et favoriser la production de nouvelles neurones ?
Rédaction Supersmart.
2023-01-04Commentaires (1)

Alzheimer : première maladie neurodégénérative en Europe

Atteinte cérébrale progressive conduisant à la mort des neurones, la maladie d’Alzheimer est caractérisée par une perte progressive de la mémoire ainsi que de certaines fonctions intellectuelles, ce qui a de nombreux impacts sur la vie quotidienne et l’indépendance (1).

Touchant moins de 1 personne sur 100 avant 70 ans, sa prévalence augmente mécaniquement avec l’âge. Ainsi, 1 personne sur 25 ayant entre 70 et 79 est touchée par la maladie d’Alzheimer ; 1 personne sur 5 entre 80 et 89 ans et 1 personne sur 3 après 90 ans. La maladie d’Alzheimer concerne ainsi près de 4 millions de personnes en Europe (2-3).

Même si les mécanismes précis d’apparition de la maladie d’Alzheimer restent encore à préciser, les scientifiques s’accordent sur le fait qu’elle est liée à l’accumulation, dans le cerveau, de certaines protéines (amyloïdes et tau), normalement solubles et évacuées par l’organisme. En s’accumulant, elles forment des « plaques » autour des neurones, perturbant leur fonctionnement puis entraînant leur mort (4-5).

Dès lors, les gestes de prévention de la maladie d’Alzheimer consistent essentiellement à garantir un cerveau sain et à stimuler la production de nouveaux neurones pour remplacer les neurones perdus au fil des années. L’idée est principalement de préserver, voire d’augmenter, sa réserve cognitive et sa réserve cérébrale (6).

L’activité physique : premier geste de prévention d’Alzheimer

D’une manière générale, avoir une vie saine et équilibrée est sans conteste l’une des meilleures manières de prévenir la maladie d’Alzheimer (7).

Sur ce point, l’activité physique est primordiale. En effet, pratiquer une activité physique régulière permet de stimuler la circulation sanguine, notamment au niveau du cerveau, ce qui permet de conserver des organes en bonne santé(8).

En outre, la pratique d’une activité physique régulière favorise la production d’endorphines, qui agissent sur l’humeur et de dopamine, qui agit également sur l’humeur mais aussi comme anti-stress et aide à conserver un sommeil de qualité. Or, l’équilibre mental et le sommeil sont des critères de prévention primordiaux de la maladie d’Alzheimer.

Et pour cause : c’est lors des phases de sommeil que le cerveau évacue efficacement les protéines amyloïdes et tau. Le sommeil est donc indispensable pour prévenir Alzheimer (9).

Enfin, des études récentes ont démontré que 30 minutes quotidiennes d’exercice physique intense stimulent la formation de nouveaux neurones. Le sport permet donc de préserver sa réserve cérébrale (10).

Préserver ses réserves cognitive et cérébrale contre la maladie d’Alzheimer

On l’a vu, avec l’âge, le cerveau évacue de moins en moins facilement les protéines amyloïdes et tau, ce qui génère, à terme, la mort des neurones. L’une des solutions pour prévenir la maladie d’Alzheimer est donc de stimuler son cerveau : plus on dispose d’une réserve cérébrale importante et plus on retarde la survenue des symptômes de démence (11-12).

De fait, des études ont démontré qu’un faible niveau d’éducation et de stimulation cognitive tout au long de la vie était l’un des facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer sur lesquels on pouvait agir le plus efficacement (13).

De manière corrélée, d’autres études ont en effet démontré que l’activité intellectuelle, les interactions sociales et professionnelles, l’activité physique, les activités artistiques, le bilinguisme, la pratique d’un instrument de musique et la maîtrise de la lecture agissent sur la réserve cognitive et la réserve cérébrale, et protègent contre le risque de démence (14-19).

Plus précisément, on observe chez les personnes qui pratiquent ces activités un retard important au début des symptômes.

L’un des gestes de prévention d’Alzheimer est donc de stimuler son cerveau en permanence, en apprenant tout au long de sa vie.

Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, en résumé, il faut donc laisser tomber son smartphone, ouvrir des livres, reprendre le chemin de l’école et faire de la musique. Un programme qui n’est pas la plus pénible des thérapies…

L’alimentation au service du cerveau contre la maladie d’Alzheimer

S’il a déjà été largement démontré qu’une alimentation riche en acides gras oméga-3 est indispensable pour conserver un cerveau en bonne santé et prévenir les troubles mentaux tels que la dépression ou le stress, facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer, selon la Fondation Vaincre Alzheimer, une alimentation de type méditerranéenne permet également de prévenir l’apparition de la maladie (20).

Et ce, grâce à une alimentation certes riche en acides gras oméga-3 mais aussi en antioxydants, en vitamine C, en vitamine E, en vitamine B2 et en vitamine B6, qui contribuent à réduire la fatigue et à un fonctionnement psychologique normal (21-22).

Par ailleurs, des études évaluent le potentiel de certaines plantes pour aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer et prendre soin de son cerveau.

Par exemple, une étude californienne a mené des expériences in vitro et in vivo et a montré que le curcuma détruisait les « plaques » de protéines amyloïdes dans le cerveau et prévenait leur formation (23).

Une autre étude a évalué de son côté le potentiel de l’herbe du tigre (Centella asiatica, également connue sous le nom de gotu kola) pour améliorer les déficits comportementaux liés à la maladie d'Alzheimer (24).

Enfin, des chercheurs se penchent sur les effets de l’huperzine, principe actif de l’Huperzia serrata, une plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise, pour traiter les troubles de la mémoire. L’huperzine inhiberait en effet la production d’acétylcholinestérase. Or, cette enzyme provoque la dégradation de l’acétylcholine, qui favoriserait de son côté la mémoire et les fonctions cognitives (25).

En résumé, pour prévenir la maladie d’Alzheimer, il convient tout d’abord de pratiquer une activité physique régulière, de préserver son sommeil, de stimuler ses capacités cognitives et de soigner son alimentation. Mais pour lutter contre le risque de maladie neurodégénérative, toutes les aides peuvent être bienvenues et, sur ce point, plantes et vitamines apparaissent comme des supports intéressants.

LE CONSEIL SUPERSMART

Complément Alimentaire Neurex Neurex™

Une formule exceptionnelle, tout-en-un, qui réunit les meilleurs composés pour la santé du cerveau

45.00 €(48.73 US$)
4.5 20 avis

Références scientifiques

  1. https://www.francealzheimer.org/comprendre-la-maladie/la-maladie-dalzheimer/premiers-reperes-maladie/
  2. https://www.fondation-mederic-alzheimer.org/les-chiffres-cles
  3. https://www.alzheimer-europe.org/dementia/alzheimers-dementia
  4. SADIGH-ETEGHAD, Saeed, SABERMAROUF, Babak, MAJDI, Alireza, et al. Amyloid-beta: a crucial factor in Alzheimer's disease. Medical principles and practice, 2015, vol. 24, no 1, p. 1-10.
  5. KOLAROVA, Michala, GARCÍA-SIERRA, Francisco, BARTOS, Ales, et al. Structure and pathology of tau protein in Alzheimer disease. International journal of Alzheimer’s disease, 2012, vol. 2012.
  6. https://alzheimer-recherche.org/la-reserve-cognitive-et-la-reserve-cerebrale/
  7. ERICKSON, Kirk I., WEINSTEIN, Andrea M., et LOPEZ, Oscar L. Physical activity, brain plasticity, and Alzheimer's disease. Archives of medical research, 2012, vol. 43, no 8, p. 615-621.
  8. TAN, Zaldy S., SPARTANO, Nicole L., BEISER, Alexa S., et al. Physical activity, brain volume, and dementia risk: the Framingham study. The Journals of Gerontology: Series A, 2017, vol. 72, no 6, p. 789-795.
  9. KANG, Jae-Eun, LIM, Miranda M., BATEMAN, Randall J., et al. Amyloid-β dynamics are regulated by orexin and the sleep-wake cycle. Science, 2009, vol. 326, no 5955, p. 1005-1007.
  10. PHILLIPS, Cristy, BAKTIR, Mehmet Akif, SRIVATSAN, Malathi, et al. Neuroprotective effects of physical activity on the brain: a closer look at trophic factor signaling. Frontiers in cellular neuroscience, 2014, vol. 8, p. 170.
  11. Stern Y, Arenaza-Urquijo EM, Bartrés-Faz D, et al. Whitepaper: Defining and investigating cognitive reserve, brain reserve, and brain maintenance. Alzheimers Dement. 2018;S1552-5260(18)33491-5.
  12. Stern Y. An approach to studying the neural correlates of reserve. Brain Imaging Behav. 2017 April ; 11(2): 410–416.
  13. Norton S, Matthews FE, Barnes DE, Yaffe K, Brayne C. Potential for primary prevention of Alzheimer’s disease: an analysis of population-based data. Lancet Neurol. 2014;13(8):788–794.
  14. Wilson RS, Bennett DA, Bienias JL, et al. Cognitive activity and incident AD in a population-based sample of older persons. Neurology. 2002;59(12):1910-1914.
  15. Verghese J, Lipton RB, Katz MJ, et al. Leisure activities and the risk of dementia in the elderly. N Engl J Med. 2003;348(25):2508-2516
  16. Paillard-Borg S, Fratiglioni L, Winblad B, Wang HX. Leisure activities in late life in relation to dementia risk: principal component analysis. Dement Geriatr Cogn Disord. 2009;28(2):136-144
  17. Walsh S, Causer R, Brayne C. Does playing a musical instrument reduce the incidence of cognitive impairment and dementia? A systematic review and meta-analysis. Aging Ment Health. 2019;1–9.
  18. Lee ATC, Richards M, Chan WC, Chiu HFK, Lee RSY, Lam LCW. Association of Daily Intellectual Activities with lower risk of incident dementia among older Chinese adults. JAMA Psychiatry. 2018;75(7):697–703.
  19. Mendez MF. Bilingualism and Dementia: Cognitive Reserve to Linguistic Competency. J Alzheimers Dis. 2019;71(2):377–388
  20. DENIS, Isabelle, POTIER, Brigitte, HEBERDEN, Christine, et al. Omega-3 polyunsaturated fatty acids and brain aging. Current Opinion in Clinical Nutrition & Metabolic Care, 2015, vol. 18, no 2, p. 139-146.
  21. ZHUO, Jia-Min et PRATICÒ, Domenico. Acceleration of brain amyloidosis in an Alzheimer’s disease mouse model by a folate, vitamin B6 and B12-deficient diet. Experimental gerontology, 2010, vol. 45, no 3, p. 195-201.
  22. WEIR, Donald G. et SCOTT, John M. Brain function in the elderly: role of vitamin B12 and folate. British medical bulletin, 1999, vol. 55, no 3, p. 669-682.
  23. YANG, Fusheng, LIM, Giselle P., BEGUM, Aynun N., et al. Curcumin inhibits formation of amyloid β oligomers and fibrils, binds plaques, and reduces amyloid in vivo. Journal of Biological Chemistry, 2005, vol. 280, no 7, p. 5892-5901.
  24. SOUMYANATH, Amala, ZHONG, Yong-Ping, HENSON, Edward, et al. Centella asiatica extract improves behavioral deficits in a mouse model of Alzheimer's disease: investigation of a possible mechanism of action. International Journal of Alzheimer’s Disease, 2012, vol. 2012.
  25. YANG, Guoyan, WANG, Yuyi, TIAN, Jinzhou, et al. Huperzine A for Alzheimer’s disease: a systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. PloS one, 2013, vol. 8, no 9, p. e74916.
Vous avez aimé, partagez Pinterest

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Andre F.
05/01/2023
Attention voir cet extrait de radio Canada https://youtu.be/5i-E6Co9_0c confirmé par plusieurs journaux Le Monde, Sciences et Avenir etc... etc... pourquoi cette info reste confidentielle?
Notre sélection d'articles
Neuroprotection du cerveau
Cerveau : les 3 meilleurs compléments alimentaires neuroprotecteurs

Doté d’une incroyable complexité, le cerveau contrôle à distance toutes les fonctions de notre organisme. Découvrez les 3 substances clés pour le protéger de façon optimale.

Nootropiques les plus puissants pour le cerveau
Quel est le meilleur nootropique pour booster le cerveau ?

Examens de fin d’année, défis professionnels, envie de maintenir vos capacités cérébrales avec les années, etc. Découvrez les meilleurs nootropes naturels pour stimuler vos capacités cognitives.

5 conseils pour la mémoire, par Hélène Tinguely
5 conseils pour préserver votre mémoire [VIDÉO]

Hélène Tinguely, nutritionniste consultante pour SuperSmart, vous confie ses meilleures astuces naturelles pour conserver et même améliorer votre mémoire malgré le passage des années.

Recettes du régime MIND pour protéger le cerveau
Régime MIND : ces recettes qui protègent le cerveau

Connaissez-vous le régime MIND ? Cet ensemble de pratiques diététiques est conçu pour favoriser la santé cérébrale. Découvrez nos idées-recettes pour le mettre en application.

Trois travailleurs en train de se concentrer intellectuellement
Concentration : les 7 meilleurs compléments alimentaires pour le cerveau

Envie de réfléchir plus vite, plus longtemps, plus efficacement ? Découvrez les 7 produits naturels « nootropiques » les plus efficaces pour aider le cerveau à se concentrer et à fonctionner au mieux.

Gousses de pois mascate alias Mucuna pruriens
Les bienfaits du Mucuna pruriens (système nerveux, santé reproductive...)

Le Mucuna pruriens, alias le pois mascate, est une plante grimpante très particulière, dotée de gousses duveteuses et de multiples bienfaits. Focus sur une super-plante qui vous veut du bien.

Ces produits devraient vous intéresser

© 1997-2023 Supersmart.com® - Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2023 Supersmart.com®
Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure
Warning
ok