0
fr
US
WSM
226450908
Votre panier est vide.
Menu
Triglycérides dans la circulation sanguine

Triglycéridémie élevée : que faire ?

Avoir un taux élevé de triglycérides peut être dangereux pour la santé. Heureusement, il existe des solutions pour le faire baisser drastiquement. Voilà tout ce qu’il faut savoir.

Les triglycérides, c'est quoi ?

À l'instar du cholestérol, les triglycérides sont des lipides. Ils résultent de la consommation de produits gras, en particulier de graisses saturées, ainsi que de la transformation des sucres et de l'alcool par le foie.

Ces acides gras insolubles dans l’eau sont stockés dans les tissus adipeux pour être libérés quand le corps a besoin d’énergie.

Seulement, une triglycéridémie trop élevée est un facteur de risque pour certains problèmes de santé, parmi lesquels les troubles cardiovasculaires.

Quel est le taux normal de triglycérides ?

Le taux de triglycérides à ne pas dépasser est de 1,7 mmol/L de sang.

En deçà, la quantité de triglycérides sanguins est considérée comme normale et sans danger.

Triglycérides élevés : quels symptômes ?

Un taux de triglycérides élevé est le plus souvent asymptomatique. Autrement dit, il est généralement impossible de savoir qu’il y a un problème sans faire de prise de sang...

Plusieurs symptômes qui peuvent cependant apparaître dans les formes les plus graves :

  • douleurs abdominales;
  • altération de l’état général ;
  • apparition de lésions cutanées jaunâtres, appelée xanthomatoses éruptives.

Quels risques ?

À court terme, une concentration élevée de triglycérides dans le sang, également appelée « hypertriglycéridémie », n’entraîne ni fatigue, ni douleurs, ni baisse d’énergie.

À moyen et long terme en revanche, il y a un véritable risque pour la santé. Elle favorise en effet la survenue de l’athérosclérose (la formation d'amas lipidiques dans les artères). Les artères peuvent ainsi s'obstruer, allant jusqu'à bloquer la circulation sanguine. Ce phénomène peut entraîner thrombose, phlébite, infarctus du myocarde ou encore accident vasculaire cérébral (AVC).

Les causes de l’hypertriglycéridémie

Le plus souvent, une triglycéridémie élevée a pour cause de mauvaises habitudes alimentaires. Le risque est particulièrement important en cas de consommation excessive de sucres, d'alcool et de mauvaises graisses.

Certains troubles métaboliques tels que le diabète, le surpoids et l'obésité peuvent être à l'origine du problème.

Une hypertriglycéridémie peut aussi avoir pour cause une anomalie génétique héréditaire.

Il y a aussi plusieurs médicaments qui font augmenter les triglycérides, notamment les corticoïdes, certains antipsychotiques, certains contraceptifs et certains antiviraux.

Enfin, plusieurs autres facteurs sont susceptibles de faire varier le taux de triglycérides :

  • l’âge;
  • le tabagisme;
  • ou encore le manque d'activité physique.

Que faire en cas de triglycérides élevés ?

Comme le problème est asymptomatique, la première chose à faire en cas de suspicion de problème est une prise de sang. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Si vous souffrez effectivement d'hypertriglycéridémie, il y a plusieurs façons de remédier au problème.

Changer son alimentation

Le plus urgent est de modifier ses habitudes alimentaires. Il faut avant tout limiter la consommation de sucres rapides, y compris de fructose. Manger davantage de légumes et de céréales complètes sera toujours bénéfique et facilitera les choses.

Il faut également faire l'effort de réduire la consommation d'acides gras saturés, en limitant notamment sa consommation de beurre, de charcuterie, de fromage, de viandes grasses, et surtout de produits industriels.

Il faut donc privilégier les poissons, y compris les poissons gras, et les viandes maigres, ainsi que l'eau, l'huile d’olive, l'avocat, les fruits secs…

Diminuer l'alcool, le café et les cigarettes

Si vous avez l'habitude de boire de l’alcool, diminuer votre consommation sera sans doute la première chose à faire.

Notez que les excitants sont également des facteurs aggravants. Café et triglycérides ne font pas bon ménage... Même chose pour la cigarette.

De nouvelles habitudes de vie plus saines

Outre les excès et les mauvaises habitudes alimentaires, certaines habitudes de vie peuvent également favoriser un taux de triglycérides élevé. Le stress, la sédentarité et le surpoids sont des facteurs aggravants.

Pratiquer une activité physique régulière, sortir plus souvent, et retrouver une hygiène de vie globalement plus positive pourra changer les choses.

Et si c’était dû à un traitement médical ?

Enfin, n'oubliez pas que certains traitements sont susceptibles d'augmenter vos triglycérides. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à en parler à votre médecin.

Quel traitement en cas de triglycérides élevés ?

Les médicaments

Le médecin pourra en dernière instance vous prescrire des médicaments hypolipémiants.

C'est le cas notamment des statines, mais aussi de l'ézétimibe, de la cholestyramine, ou encore des fibrates.

Bien entendu, ces traitements ne sont pas sans risques, et des effets secondaires peuvent apparaître. Dans tous les cas, le suivi médical doit être régulier.

Les substances naturelles qui peuvent vous aider

Plusieurs substances naturelles sont susceptibles de vous aider en cas de taux de triglycérides élevé :

  • c'est le cas des oméga-3, ces acides-gras essentiels qui contribuent au maintien d’un taux de triglycérides normaux (1) ;
  • la levure de riz rouge, dont est issue la monacoline K, est considérée par plusieurs études comme une alternative naturelle aux statines (2), parfois prescrites par les médecins en cas de triglycérides très élevés ;
  • la pantéthine, une forme dérivée de la vitamine B5, est étudiée pour sa capacité à lutter contre les excès de triglycérides et de mauvais cholestérol (cf. Pantethine) (3) ;
  • la composition de Slendacor® (mélange d’extraits de racine de Curcuma longa, de feuilles de Moringa oleifera et de feuilles de Murraya koenigii) aurait également la capacité d’influencer positivement les niveaux de cholestérol et de triglycérides (4-6) ;
  • enfin, découvrez les triglycérides à chaîne courte (7), qui sont rapidement transformés en cétones et ne sont pas stockés dans les tissus adipeux (vous les trouverez par exemple dans Organic MCT Oil).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Krupa K, Fritz K, Parmar M. Omega-3 Fatty Acids. [Updated 2023 Jan 17]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK564314/
  2. Villano I, La Marra M, Allocca S, Ilardi CR, Polito R, Porro C, Chieffi S, Messina G, Monda V, Di Maio G, Messina A. The Role of Nutraceutical Supplements, Monacolin K and Astaxanthin, and Diet in Blood Cholesterol Homeostasis in Patients with Myopathy. Biomolecules. 2022 Aug 14;12(8):1118. doi: 10.3390/biom12081118. PMID: 36009012; PMCID: PMC9405860.
  3. Evans M, Rumberger JA, Azumano I, Napolitano JJ, Citrolo D, Kamiya T. Pantethine, a derivative of vitamin B5, favorably alters total, LDL and non-HDL cholesterol in low to moderate cardiovascular risk subjects eligible for statin therapy: a triple-blinded placebo and diet-controlled investigation. Vasc Health Risk Manag. 2014 Feb 27;10:89-100. doi: 10.2147/VHRM.S57116. PMID: 24600231; PMCID: PMC3942300.
  4. Vera-Ramirez L, Pérez-Lopez P, Varela-Lopez A, Ramirez-Tortosa M, Battino M, Quiles JL. Curcumin and liver disease. Biofactors. 2013 Jan-Feb;39(1):88-100. doi: 10.1002/biof.1057. Epub 2013 Jan 10. PMID: 23303639.
  5. Kashyap P, Kumar S, Riar CS, Jindal N, Baniwal P, Guiné RPF, Correia PMR, Mehra R, Kumar H. Recent Advances in Drumstick (Moringa oleifera) Leaves Bioactive Compounds: Composition, Health Benefits, Bioaccessibility, and Dietary Applications. Antioxidants (Basel). 2022 Feb 16;11(2):402. doi: 10.3390/antiox11020402. PMID: 35204283; PMCID: PMC8869219.
  6. Kundimi S, Kavungala KC, Sinha S, Tayi VNR, Kundurthi NR, Golakoti T, Davis B, Sengupta K. Combined extracts of Moringa oleifera, Murraya koeingii leaves, and Curcuma longa rhizome increases energy expenditure and controls obesity in high-fat diet-fed rats. Lipids Health Dis. 2020 Aug 28;19(1):198. doi: 10.1186/s12944-020-01376-7. PMID: 32859217; PMCID: PMC7455912.
  7. Schönfeld P, Wojtczak L. Short- and medium-chain fatty acids in energy metabolism: the cellular perspective. J Lipid Res. 2016 Jun;57(6):943-54. doi: 10.1194/jlr.R067629. Epub 2016 Apr 14. PMID: 27080715; PMCID: PMC4878196.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

2 commentaires

Elyane F

09/11/2023

il y a 5 ans environ: 1,63 m 80 kgs et diabète avec tout ce qui en résulte . J'ai décidé de supprimer viandes, charcuteries et ses dérivés et ai fait un traitement de 2 ans de Berbérine. J'ai repris l'activité physique et depuis ces années, j'ai maigri de 20 kgs, n'ai plus eu de diabète malgré des Noêl bien chocolatés ! Après les fêtes, je reprends les légumes, fruits et jus de citron et 2 mois de Berbérine !

SuperSmart.com

09/11/2023

Bonjour Elyane,

Ravis de l'apprendre, merci beaucoup pour votre témoignage ! Notre complément Berberine procure en effet satisfaction à un grand nombre de nos clients.

Bonne journée,

Sincères salutations de notre part,
L'équipe SuperSmart 💊🌿

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte