0
fr
US
WSM
221751974
Votre panier est vide.
Menu
Café et santé cardiaque

Café : bienfaits et méfaits sur la santé

Une étude récente a chamboulé la perception des effets du café, notamment concernant ses effets sur la tension artérielle. Quels sont, en définitive, les points positifs et négatifs du café sur la santé ?

2 tasses de café par jour contre la tension artérielle ?

C’est en tout cas ce qu’avancent des chercheurs italiens suite à une étude menée sur un panel de plus de 700 hommes et de près de 800 femmes et dont les résultats ont été publiés dans la revue Nutrients le 8 janvier 2023 (1).

Les participants de l’étude ont subi plusieurs tests, notamment des mesures de la pression artérielle périphérique (celle mesurée sur la partie supérieure du bras, comme chez le médecin) ainsi que de la pression artérielle aortique centrale (l’une des principales artères du corps humain, qui prend sa source directement dans le cœur).

Or, à l’issue de cette vaste étude, il est apparu que les individus consommant une à trois tasses de cafés quotidiennes présentaient une pression artérielle significativement moindre que les individus ne consommant pas de café.

Les auteurs concluent donc que la consommation modérée de café est bénéfique pour la pression artérielle. Une conclusion qui peut paraître contre-intuitive, mais que les auteurs expliquent en rappelant que, si la caféine est le plus important principe actif généralement admis du café, le breuvage contient également de nombreuses autres molécules, aux multiples bienfaits.

Les bienfaits du café sur la santé

Le premier bienfait auquel on pense quand on évoque le café est bien évidemment son effet stimulant. Ce dernier est directement lié à la caféine, qui améliore la vigilance, booste les performances, réduit la fatigue, etc. De fait, la caféine est souvent considérée comme la drogue psychoactive la plus consommée au monde (2).

Cependant, le café contient également un autre principe actif : l’acide chlorogénique, qui est un composé polyphénolique puissamment antioxydant. Des études ont notamment montré les bienfaits de cette molécule sur l’oxydation du cholestérol LDL tandis que d’autres études suggèrent que l’acide chlorogénique pourrait avoir des bienfaits anxiolytiques (3-5).

D’une manière générale, une vaste méta-analyse publiée dans The European Journal of Epidemiology (regroupant 40 études et les données de 4 millions de participants) conclut qu’une consommation modérée de café réduit de 17 % le risque de décès par maladie cardiaque et de 24 % le risque de décès lié au diabète (6) !

Le café : attention aux excès !

Attention cependant : selon l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), il ne faudrait pas dépasser 400 mg de caféine par jour, soit l’équivalent de 4 espressos (7).

En effet, si la caféine est cardiotonique, une consommation excessive produit les effets inverses : la pression artérielle augmente, ce qui fatigue le cœur. Ainsi, selon une étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, au-delà de 5 tasses par jour, le café augmente de 22 % le risque de maladies cardiovasculaires (8).

De même, cette augmentation de la pression artérielle peut provoquer des maux de tête, des troubles de la concentration et même des nausées.

Comme souvent, donc, il est important, pour profiter des bienfaits du café, d’en consommer avec modération !

Quelles alternatives naturelles au café ?

Que vous soyez ou non consommateur de café : si vous souhaitez retrouver votre vitalité et votre énergie, nous vous conseillons avant tout d’opter pour une cure de compléments alimentaires pour prévenir la fatigue comme la vitamine C (comme Liposomal Vitamin C) et de magnésium (Magnesium Orotate par exemple). Les formules synergiques multivitaminées (comme Daily 3) constituent également d’excellentes options. Notez que le champignon chaga, lui aussi, est traditionnellement utilisé pour tonifier l’organisme (cf. Organic Chaga Extract).

Vous vous sentez « accro » au café ? Ou le café vous surexcite à l’extrême ? Préférez-lui progressivement le thé. Rappelons que le thé contient également de la caféine (même si on la nomme alors « théine », il s’agit strictement de la même molécule). Une tasse de thé contient 3 à 4 fois moins de caféine qu’une tasse de café. La théine est aussi assimilée de façon plus lente, étant freinée par les tanins du thé. Le thé est donc réputé pour stimuler l’esprit sans pour autant entraîner la surexcitation propre au café, assimilé bien plus rapidement par l’organisme.

Si vous cherchez à préserver votre santé cardiaque, et ce quelle que soit votre consommation quotidienne de café, misez sur l’aubépine (reconnue pour soutenir le fonctionnement normal du cœur et du système cardiovasculaire) et sur la vitamine B12 (qui contribue à la formation normale des cellules sanguines). Intéressez-vous également au potassium, qui participe à un fonctionnement musculaire normal, y compris à celui du muscle cardiaque. Ces composés se retrouvent dans certaines formules synergiques spécifiquement dédiées au système cardiovasculaire (comme Cardio Booster).

Enfin, pour élever encore vos apports en antioxydants, nous vous invitons à prendre de l’astaxanthine naturelle couplée à de la vitamine E (Astaxanthin), ou à suivre une cure de puissants polyphénols de pomme (que vous pouvez retrouver dans le complément Apple Polyphenols, classé dans la catégorie « anti-âge »).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. CICERO, Arrigo FG, FOGACCI, Federica, D’ADDATO, Sergio, et al.Self-Reported Coffee Consumption and Central and Peripheral Blood Pressure in the Cohort of the Brisighella Heart Study. Nutrients, 2023, vol. 15, no 2, p. 312.
  2. GEORGE, Sunitha Elizabeth, RAMALAKSHMI, Kulathooran, et MOHAN RAO, Lingamallu Jagan. A perception on health benefits of coffee. Critical reviews in food science and nutrition, 2008, vol. 48, no 5, p. 464-486.
  3. TAJIK, Narges, TAJIK, Mahboubeh, MACK, Isabelle, et al.The potential effects of chlorogenic acid, the main phenolic components in coffee, on health: a comprehensive review of the literature. European journal of nutrition, 2017, vol. 56, p. 2215-2244.
  4. WAN, Chun‐Wai, WONG, Candy Ngai‐Yan, PIN, Wing‐Kwan, et al.Chlorogenic acid exhibits cholesterol lowering and fatty liver attenuating properties by up‐regulating the gene expression of PPAR‐α in hypercholesterolemic rats induced with a high‐cholesterol diet. Phytotherapy Research, 2013, vol. 27, no 4, p. 545-551.
  5. HEITMAN, Erin et INGRAM, Donald K. Cognitive and neuroprotective effects of chlorogenic acid. Nutritional Neuroscience, 2017, vol. 20, no 1, p. 32-39.
  6. KIM, Youngyo, JE, Youjin, et GIOVANNUCCI, Edward. Coffee consumption and all-cause and cause-specific mortality: a meta-analysis by potential modifiers. European journal of epidemiology, 2019, vol. 34, p. 731-752.
  7. https://www.efsa.europa.eu/fr/topics/topic/caffeine
  8. CORNELIS, Marilyn C. et VAN DAM, Rob M. Coffee consumption and disease networks. The American journal of clinical nutrition, 2022, vol. 116, no 3, p. 625-626.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

3 commentaires

Artélu

09/03/2023

Intéressante approche sur un flot d'idées reçues. Juste une question : Le café n'est il pas présumé contribuer à rigidifier les artères. Et çà c'est très sérieux...

guilders@latribu.com

09/03/2023

Article intéressant comme toujours. Mais qu'en est-il de l'action acidifiante sur l'organisme généralement associé au café ? Si l'on classe les aliments en 2 catégories : acidifiants ou alcalinisants, les premiers se traduisant par des effets néfastes pour le corps et les seconds positifis, le café est classé dans la première catégorie. Un terrain trop acide favorise l'apparition des maladies.

Paul B.

09/03/2023

Fort intéressant, mais mériterait d'être complété. En effet, que signifient 2 tasses d'espresso en termes de caféine ? Est-ce que les tasses d'espresso étaient standardisées en nombre de ml et en teneur en caféine? Pourquoi n'ont-ils pas inclus un groupe à qui on n'avait fait boire que du café sans caféine ? Il est admis que les espressos "ristretti" contiennent moins de caféine, cette dernière étant surtout extraite après le passage de 20 ml dans la tasse. Il est admis aussi que l'Arabica contient un peu moins de caféine que le Robusta. Personnellement je suis très sensible à la caféine et je préfère le décaféiné, le peu de mg de caféine résiduels me suffisent. Récemment j'ai essayé un mélange 50:50 de déca et d'arabica pour un espresso de 50 ml, et n'ai pas senti d'effet caféine.

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte