0
fr
US
WSM
232012909
Votre panier est vide.
Menu

Rhodiola : bienfaits et posologie de la fameuse « racine d’or »

Plante adaptogène utilisée depuis des siècles par les populations des climats froids, la rhodiola présente bien des attraits. Découvrez dès maintenant les bienfaits de cette racine arctique qui fascine les scientifiques.

Racine d'or de l'antidépresseur Rhodiola rosea

Qu’est-ce que la plante Rhodiola rosea ?

Rhodiola rosea, aussi connue sous le nom de rhodiole, d’orpin rose ou encore de racine d’or, est une plante vivace des régions froides. On la trouve en Arctique, dans les montagnes d’Asie centrale et en Europe du Nord.

Elle était traditionnellement employée par les Vikings, les Inuits, les Lapons... mais aussi par la médecine chinoise.

Composition de la « racine d’or » ou « racine arctique »

La rhodiole contient divers ingrédients actifs, en particulier :

  • les rhodiolosides, des composés glycosides ;
  • le tyrosol, une substance phénolique ;
  • et les fameuses rosavines, qui confèrent à cette plante bon nombre de ses propriétés (1).

On y trouve aussi des flavonoïdes, des acides aminés essentiels et de multiples minéraux et vitamines.

Notez que seule la racine du rhodiola est comestible (d'où son surnom de « racine d'or » ou « racine arctique »). C'est elle qui est utilisée en phytothérapie. De nos jours, de nombreuses recherches scientifiques sont parvenues à identifier ses vertus.

Les multiples bienfaits de l'adaptogène Rhodiola rosea

La rhodiole :

  • contribue à soutenir la force et la condition physique (2) ;
  • aide l'organisme à s’adapter au stress émotionnel. On qualifie ainsi cette plante « d'adaptogène». Elle montre notamment un effet bénéfique contre la fatigue et les maux de tête induits par le stress (3-4) ;
  • a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire, étant donné qu'elle aide à protéger l'organisme du stress et de l'hypertension (5) ;
  • contribue au maintien d’une circulation sanguine normale, associée aux performances et à la réactivité du cerveau. Elle participe ainsi à une activité mentale et cognitive optimales, et aide à stimuler la perception (6) ;
  • s'avère bénéfique en cas de problèmes de sommeil. Il est donc intéressant de se complémenter en rhodiole pour donner un coup de pouce au marchand de sable... (7) ;
  • de plus, la rhodiole est un antioxydant végétal, qui contribue à la protection des cellules (8).

Posologie : quelle quantité de rhodiole prendre par jour ?

On peut utiliser cette racine arctique sous forme de tisane ou de décoction. Consommez-en 300 à 550 mg par jour pendant une semaine, suivie d'une semaine de pause. Divisez cette quantité en 3 tasses, à répartir au cours de la journée.

Le plus simple reste toutefois les gélules prédosées, qui évitent les risques de surdosage. Optez pour un complément comme Rhodiola rosea, qui vous apporte 600 mg de Rhodiola rosea par jour, standardisé à 5 % de rosavine. Pour en profiter au mieux, prenez votre gélule avant le petit déjeuner puis avant le repas du midi.

D'autres compléments alimentaires de Rhodiola rosea à connaître

Vous souhaitez bénéficier des effets de plusieurs plantes adaptogènes à la fois ? Optez pour une formule synergique (comme Adaptix, qui contient à la fois du Rhodiola rosea, de l’astragale, du schisandra...)

Si vous êtes stressé(e), vous pouvez aussi vous procurer la formule Adrenal Support. Elle contient de la rhodiole mais aussi du tulsi, qui contribue à vous protéger du stress, et de l'éleuthérocoque, un autre excellent adaptogène.

Vous passez des heures à vous retourner dans votre lit ? Vous vous réveillez sans cesse et vous vous levez un peu plus fatigué(e) chaque matin ? En plus de contenir du Rhodiola rosea, le complément Natural Sleep Formula est riche en houblon et en valériane, qui contribuent à un sommeil de qualité.

Attention, la rhodiole est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux personnes atteintes d’une maladie rénale ou d’une cirrhose.

Références scientifiques

  1. Li Y, Pham V, Bui M, et al. Rhodiola rosea L.: an herb with anti-stress, anti-aging, and immunostimulating properties for cancer chemoprevention. Curr Pharmacol Rep. 2017;3(6):384-395. doi:10.1007/s40495-017-0106-1,
  2. Parisi A, Tranchita E, Duranti G, Ciminelli E, Quaranta F, Ceci R, Cerulli C, Borrione P, Sabatini S. Effects of chronic Rhodiola Rosea supplementation on sport performance and antioxidant capacity in trained male: preliminary results. J Sports Med Phys Fitness. 2010 Mar;50(1):57-63. PMID: 20308973.
  3. Ishaque S, Shamseer L, Bukutu C, Vohra S. Rhodiola rosea for physical and mental fatigue: a systematic review. BMC Complement Altern Med. 2012;12:70. Published 2012 May 29. doi:10.1186/1472-6882-12-70
  4. Li Y, Pham V, Bui M, et al. Rhodiola rosea L.: an herb with anti-stress, anti-aging, and immunostimulating properties for cancer chemoprevention. Curr Pharmacol Rep. 2017;3(6):384-395. doi:10.1007/s40495-017-0106-1
  5. Maslova LV, Kondrat'ev BIu, Maslov LN, Lishmanov IuB. O kardioprotektornoĭ i antiadrenergicheskoĭ aktivnosti ékstrakta rodioly rozovoĭ pri stresse [The cardioprotective and antiadrenergic activity of an extract of Rhodiola rosea in stress]. Eksp Klin Farmakol. 1994 Nov-Dec;57(6):61-3. Russian. PMID: 7756969.
  6. Ma GP, Zheng Q, Xu MB, et al. Rhodiola rosea L. Improves Learning and Memory Function: Preclinical Evidence and Possible Mechanisms. Front Pharmacol. 2018;9:1415. Published 2018 Dec 4. doi:10.3389/fphar.2018.01415
  7. EFSA Register of Questions – 2659
  8. Battistelli M, De Sanctis R, De Bellis R, Cucchiarini L, Dachà M, Gobbi P. Rhodiola rosea as antioxidant in red blood cells: ultrastructural and hemolytic behaviour. Eur J Histochem. 2005 Jul-Sep;49(3):243-54. PMID: 16216810.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte