0
fr
US
RECONFINEMENT : vous pouvez continuer à nous joindre gratuitement au 0800 666 742, de 8h30 à 19h00 (France métropolitaine uniquement, +352 283 831 29 depuis les autres pays). On continue à vous livrer !
X
× SuperSmart S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires Visiter notre boutique Mon compte Accès professionnel Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Immunité Conseils

Allergies saisonnières : 5 gestes indispensables !

Eternuements, toux, yeux larmoyants…. les allergies saisonnières empoisonnent la vie de plus de 20% de Français et sont en augmentation constante ces dernières années. Quels bons gestes adopter ? On vous dit tout.
Allergies saisonnières
Rédaction Supersmart.
2017-03-31Commentaires (0)

Repérer le ou les allergènes

Les allergies saisonnières (rhino-conjonctivite allergique saisonnière -RAS- ou rhume des foins) sont provoquées par une réaction inflammatoire de l’organisme en présence d’un allergène. Contrairement aux allergies dites persistantes déclenchées par des allergènes présents toute l’année (acariens, poils d’animaux…), les allergies saisonnières sont liées aux pollens. Encore faut-il déterminer lesquels, puisqu’il y en a trois sortes : pollens d’arbre, de graminées ou d’herbacées.

A faire

La seule manière de connaître précisément l’allergène (ou les allergènes) responsable est d’effectuer une batterie de tests. Votre médecin vous orientera vers un allergologue mais vous pouvez aussi trouver en pharmacie des tests « d’autodiagnostic ».

Surveiller les périodes à risque

Le printemps sonne le début des hostilités car c’est le moment où débutent les floraisons des arbres. Les risques d’allergies saisonnières restent néanmoins élevés jusqu’à la fin de l’été puisque les herbacées continuent leur pollinisation jusqu’au début de l’automne. Les mois à surveiller plus particulièrement ? Entre mai et août, on parle de « pic pollinique ». Notez toutefois que les périodes à risque dépendent aussi de la région et de la météo. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) informe en temps réel de la pollinisation sur tout le territoire des principaux végétaux responsables d’allergies.

A faire

Consultez régulièrement les cartes de vigilance (site du RNSA) dès les premiers beaux jours. Évitez les promenades en pleine campagne, protégez vos yeux avec des lunettes de soleil et fermez vos fenêtres pour limiter l’intrusion des pollens à l’intérieur.

Booster son système immunitaire

Les allergies saisonnières affaiblissent le système immunitaire. Il n’est donc pas inutile de lui donner un petit coup de pouce pour mieux résister et mieux combattre les symptômes liés à la réaction allergique. Certains compléments alimentaires associent des extraits végétaux anti-allergies qui luttent contre les symptômes de l’allergie avec des phytonutriments qui boostent la santé immunitaire et respiratoire.

A faire

Adoptez une hygiène de vie saine toute l’année et consommez régulièrement des probiotiques pour rétablir l’équilibre de la flore intestinale, directement impliquée dans le système immunitaire.

Soulager les symptômes, prévenir les récidives

Même si elles sont généralement bénignes, les allergies saisonnières restent difficiles à supporter au quotidien et génèrent de la fatigue supplémentaire. L’éviction complète des allergènes étant difficile, la prise d’antihistaminiques est généralement recommandée, au moins pour soulager les symptômes. Autre option intéressante : la phytothérapie. Certaines plantes comme le Capparis spinosa (câprier) ou le Ribes nigrum (bourgeon de cassis) ont des vertus antiinflammatoires, le Capparis spinosa contient en outre des principes actifs aux propriétés antihistaminiques. Enfin, la désensibilisation (ou hyposensibilisation) peut aussi être envisagée.

A faire

N’attendez pas d’être affecté par les symptômes pour agir, vous pouvez dès le début du printemps faire une cure de compléments alimentaires à base de plantes ciblées.

Se méfier des allergies croisées

Il peut exister des phénomènes d’allergies croisées entre les pollens et certains aliments, notamment les fruits et légumes. L’intolérance à certains pollens peut ainsi parfois entraîner une réaction allergique plus ou moins grave (démangeaisons, œdèmes…) au niveau de la bouche et de la gorge. 30% des personnes souffrant d’allergies saisonnières seraient concernées. Les principales associations à éviter :

Vous avez aimé, partagez Pinterest

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis
Notre sélection d'articles
Aliments riches en vitamines qui renforcent le système immunitaire
Les 6 meilleures vitamines pour le système immunitaire

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a établi la liste des vitamines qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire. Découvrez ces 6 vitamines à l'efficacité indéniable, et les aliments dans lesquels les trouver.

Couple énergique à vélo dans la forêt en automne
Les 3 meilleurs minéraux pour le système immunitaire

Connaissez-vous les 3 minéraux qui participent au fonctionnement normal du système immunitaire, selon l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ? Découvrez leur manière de fonctionner et quels aliments consommer pour en bénéficier.

Femme blonde fatiguée en train de manger
Manque d’énergie : que manger en cas de fatigue permanente ?

Vous vous sentez perpétuellement fatigué(e) et dénué(e) d'énergie ? Voici une liste d'aliments anti-fatigue pour vous aider à retrouver votre vitalité.

Rondelles d'orange, de pamplemousse et de citron riches en vitamine C
Top 10 des aliments riches en vitamine C

C’est la star des vitamines : la vitamine C, alias l'acide ascorbique. Voici 10 aliments parmi les plus riches en vitamine C, et la meilleure manière de profiter de leurs bienfaits.

Foie, beurre et carottes riches en vitamine A et bêta-catotènes
Vision, immunité... Quelles sont les sources de vitamine A ?

Parmi les vitamines essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, la vitamine A figure en bonne position. Voici nos recommandations pour éviter d’en manquer.

Une cuiller de colostrum en poudre sur fond rose
Immunité : retrouvez les bienfaits du colostrum, le premier lait maternel

Pendant 1 à 2 jours, le nouveau-né a généralement l'occasion de boire du colostrum, un premier lait maternel hyper immunostimulant. Comment peut-on retrouver, à l'âge adulte, les bienfaits de ce composé exceptionnel ?

Ces produits devraient vous intéresser

AHCC 500 mgAHCC 500 mg

Le parfait complément d'AHCC®

83.00 €(98.90 US$)
+
Organic MycoComplexOrganic MycoComplex

Le super-complexe de 7 champignons médicinaux – Shiitaké, Chaga, Reishi, Maitaké, Cordyceps, Polypore et Agaric

38.00 €(45.28 US$)
+
Green Propolis 400 mgGreen Propolis 400 mg

Une substance naturelle d’une incroyable richesse biologique

47.00 €(56.01 US$)
+
Bacillus subtilisBacillus subtilis

Une souche de bactérie probiotique à la capacité immunostimulante confirmée

16.00 €(19.07 US$)
+
Organic Defense MixOrganic Defense Mix

Le meilleur cocktail d’huiles essentielles pour l'organisme

22.00 €(26.22 US$)
+
Neem Extract 500 mgNeem Extract 500 mg

Un antiseptique naturel et puissant utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique

20.00 €(23.83 US$)
+
PP 40PP 40

Un extrait précieux et unique de Pao pereira (Poirier du Brésil)

73.00 €(86.99 US$)
+
© 1997-2020 Supersmart.com® - Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2020 Supersmart.com®
Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure
Warning
ok