0
fr
US
SuperSmartSuper-nutrition Blog
X
× S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires Visiter notre boutique Mon compte Accès professionnel Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Nutrition cérébrale Dossiers

Les oméga-3, ces acides gras inexploités

Longtemps diabolisés au profit des glucides, les acides gras reviennent enfin sur le devant de la scène depuis plusieurs années.
Oméga 3
Rédaction Supersmart.
2016-09-08Commentaires (0)

On sait aujourd’hui qu’ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier : on compte les acides gras saturés (dont la chaîne ne contient pas de double liaison et qui sont à consommer avec modération), les acides gras mono-insaturés (dont la chaîne comporte une seule double liaison) et les acides gras poly-insaturés (avec plusieurs doubles liaisons). Les acides gras oméga-3, au même titre que les oméga-6 et les oméga-9, figurent parmi ce dernier groupe. Le chiffre attribué à chacun d’entre eux marque l’emplacement de la première double liaison sur la molécule. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cet emplacement va changer radicalement les propriétés des molécules. Ainsi, malgré une ressemblance frappante, les oméga-3 et les oméga-6 n’ont pas grand-chose en commun en ce qui concerne les effets qu’ils procurent. Il n’existe en tout cas ni transformation métabolique ni substitution de fonction entre ces deux grandes familles.

Les acides gras oméga-3 ont la particularité de ne pas être synthétisés par l’organisme : ils sont dits essentiels.

Des gras indispensables pour l’organisme

Parmi les oméga-3, on retrouve 3 acides gras différents :

Ces 3 acides gras oméga-3 ont des propriétés assez proches, mais il semble que le DHA et l’EPA, formés dans l’organisme à partir de l’AAL, soient les plus bénéfiques. Voici une liste de leurs effets reconnus scientifiquement :

Des apports faméliques favorisant les maladies « modernes »

Malheureusement, leurs effets exceptionnels sur la santé ne sont pas suffisamment exploités : les apports des Français, estimés à environ 1 g d’ALA, sont très inférieurs aux apports nutritionnels conseillés (ANC), fixés à 2 g pour les femmes. Ces apports faibles sont ensuite transformés par l’organisme en oméga-3 à plus grandes chaînes, mais là encore, le taux de conversion est affaibli par de nombreux états physiologiques.

Accroître la quantité d’acides gras oméga-3 dans les aliments apparait donc indispensable, mais en réalité, ça n’est pas suffisant. Il faut également tenir compte de la présence d’acides gras oméga-6 dans l’organisme, eux aussi apportés par l’alimentation, car leur transformation exige les mêmes enzymes que pour la synthèse des oméga-3. Autrement dit, plus on consomme d’oméga-6, et moins l’organisme est capable de transformer l’AAL en EPA et DHA, dont les effets sont bien plus importants. De plus, les oméga-6 et leurs dérivés ont des effets pro-inflammatoires qui s’opposent aux bénéfices des oméga-3.

Les chercheurs estiment que l’Homme a évolué selon une alimentation dont le rapport entre la consommation d’oméga-6 et d’oméga-3 était de 1. Aujourd’hui, ce ratio n’étant guère faisable, on recommande qu’il s’approche de 5. Malheureusement, les études ont montré qu’il se situait entre 10 et 25 dans l’alimentation moderne… Ce rapport aberrant, associé à des apports faméliques en oméga-3, favorise la pathogénie de nombreuses maladies « modernes », comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies inflammatoires et auto-immunes… Il entraîne également l’augmentation de la neuro-inflammation et l’accélération du vieillissement cérébral.

Une consommation beaucoup plus importante d'omega-3, ainsi qu’un faible rapport omega-6/omega-3 aurait des effets bénéfiques sur l’ensemble de ces troubles très préoccupants. Pour y parvenir, une solution très simple : de meilleurs choix alimentaires associée à une supplémentation en oméga-3 (en EPA et DHA c’est encore mieux, comme dans Super Oméga-3).

Vous avez aimé, partagez

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis
Notre sélection d'articles

Ces produits devraient vous intéresser

Vinpocetine 15 mgVinpocetine 15 mg

Complément nootropique de vinpocétine pour soutenir la circulation et l'oxygénation du cerveau

25.00 €(27.74 US$)
+
Ginkgo Biloba 60 mgGinkgo Biloba 60 mg

Extrait de Ginkgo Biloba à forte teneur en principes actifs

24.00 €(26.63 US$)
+
Super AshwagandhaSuper Ashwagandha

Un extrait de Withania somnifera pour apporter force, vitalité et bien-être

33.00 €(36.62 US$)
+
LIV 52<sup>®</sup>LIV 52®

Une formule ayurvédique de renommée internationale pour la détoxification du foie

19.00 €(21.08 US$)
+
Mucuna pruriens 400 mgMucuna pruriens 400 mg

Un extrait exceptionnel de Mucuna pruriens aux propriétés antiparkinsonniennes.

29.00 €(32.18 US$)
+
Noopept 10 mgNoopept 10 mg

Une substance nootropique d’exception qui stimule l’activité cognitive.

19.00 €(21.08 US$)
+
Krill Oil 590 mgKrill Oil 590 mg

Huile de krill ( Euphausia superba ) : une source d’oméga-3 sans métaux lourds

34.00 €(37.73 US$)
+
Neurex™Neurex™

Une formule tout-en-un exceptionnelle contre la dégénérescence cérébrale

40.00 €(44.38 US$)
+
© 1997-2019 Supersmart.com® - Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2019 Supersmart.com®
Tous droits de reproduction réservés
x
secure