0
fr
US
SuperSmartSuper-nutrition Blog
X
× SuperSmart Acheter par problème de santé Acheter par ingrédient Les meilleures ventes Nouveautés Promotions Mon compte Accès professionnel Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Accueil Acheter par problème de santé Système immunitaire et Infections Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide
Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide
Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide
Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide
Système immunitaire et Infections Avis clients
76.50 €(85.25 US$) en stock
Description
Le précurseur le plus direct du NAD pour augmenter la longévité et inverser le vieillissement
  • Augmente les niveaux de NAD (nicotinamide adénine dinucléotide), une co-enzyme dont la production diminue avec l’âge.
  • Contribue à augmenter les taux des sirtuines, les « protéines de longévité » impliquées dans de nombreux mécanismes physiologiques.
  • Franchit facilement la barrière intestinale.
  • Contribue à lutter contre les effets du vieillissement.

Une formule amazonienne d’exception pour développer ses capacités naturelles d’autoguérison

  • Formulation unique inspirée de la pharmacopée naturelle des peuples indigènes d’Amazonie.
  • Contient 5 extraits de plantes amazoniennes médicinales sacrées et scientifiquement documentées : la racine de Suma, la griffe du chat, le graviola, le pau d’arco et le mullaca.
  • Plantes sauvages récoltées à la main.
  • Contribue à stimuler le système immunitaire contre les attaques exogènes et endogènes.
  • Participe à la protection des cellules saines contre les agents oxydants et à la traque des cellules anormales.
  • Aide l’organisme à réparer les erreurs et mutations survenues au niveau de l’ADN.
-
+
Ajouter au panier
Liste d'envie
Illustration de la recherche anti-âge

Nicotinamide Mononucleotide 125 mg est un complément de nicotinamide mononucléotide d’exception destiné à repousser les effets du vieillissement.

Il s’agit du précurseur le plus direct du nicotinamide adénine dinucléotide (NAD), une co-enzyme dont la baisse de production contribue irrémédiablement au vieillissement et au déclin des fonctions de l’organisme.

Sa capacité à franchir facilement la barrière intestinale et à se transformer ensuite en NAD explique pourquoi il est souvent considéré comme l’un des meilleurs compléments anti-âge. Il reste d’ailleurs le composé de prédilection des chercheurs pour tenter d’inverser le vieillissement.

Des essais expérimentaux porteurs d’espoirs pour contrecarrer le vieillissement

Le NMN a fait l’objet d’une expérimentation conduite à la Harvard Medical School par le Pr David Sinclair. Elle a été menée sur des souris et a permis d’obtenir des résultats cliniques impressionnants qui pourraient donner naissance à de nouveaux traitements contre le vieillissement et les maladies liées à l’âge (cancer et diabète de type 2).
Le Pr Sinclair et ses collaborateurs ont injecté cette substance rare à des souris âgées de deux ans. Ils ont constaté, après une semaine seulement de traitement, des améliorations impressionnantes au niveau musculaire (réduction de l’atrophie musculaire), une amélioration de la résistance à l’insuline et une baisse de l’inflammation qui rendaient ces souris impossibles à distinguer des jeunes animaux. Le Dr Nigel Turner, pharmacologue à l’Université australienne NSW, a ainsi affirmé : « C’est comme si un homme de soixante ans était semblable à un jeune homme de vingt ans sur certaines mesures. » Et le Pr Sinclair d’ajouter : « Si ces résultats se tiennent, le vieillissement peut être une condition réversible, s’il est traité rapidement. »

Rétablir la communication entre les mitochondries et le noyau cellulaire

Les mitochondries sont au centre du problème. Lorsqu’elles ne communiquent plus harmonieusement entre elles et avec le noyau cellulaire, c’est un peu comme si les cellules se trouvaient dépourvues de leur batterie énergétique, leur noyau cellulaire s’atrophie et le vieillissement apparaît inéluctablement.
Pour le Pr David Sinclair, « Le processus de vieillissement est comme un couple marié – quand les époux sont jeunes, ils communiquent bien, mais au fil du temps, la communication se rompt. Et tout comme dans un couple, la restauration de la communication a résolu le problème. »
Ainsi, pour ce chercheur, le déclin de la fonction et de la communication mitochondriales est un phénomène réversible ! Il explique que le NAD+ est le pilier central de la communication cellulaire. Celui-ci décroît fortement avec l’âge et, pour éviter sa perte, on ne connaissait, à ce jour, que l’exercice physique intense ou la restriction calorique.
Dans leur rapport publié dans la revue Cell, les chercheurs ont ainsi clairement établi que l’injection de NMN chez l’animal se transforme en NAD afin de réparer les canaux de communication altérés dans un temps très court, soit moins d’une semaine.
Le rapport d’activité établi par par le Pr Sinclair, qui fut à l’origine des études sur le resvératrol, a mis en évidence que le NMN était capable d’activer l’ensemble des sept gènes SIRT impliqués dans l’accroissement de la longévité.
Le Pr Sinclair considère donc que le nicotinamide mononucléotide est à l’origine d’une nouvelle classe de « superdrug » qui pourra prévenir le cancer (via l’inhibition de HIF-1, une molécule qui interfère dans la communication intracellulaire et joue un rôle dans le cancer) ou la maladie de Parkinson et permettra d’augmenter l’espérance de vie jusqu’à cent cinquante ans !

Qu’est-ce que le NAD+ ?

Le NAD+ est une coenzyme d’oxydoréduction présente dans toutes les cellules vivantes. Il se compose de deux nucléotides reliés par leur groupe phosphate. Un nucléotide contient une adénine, l’autre un nicotinamide. Il aide les enzymes à transférer les électrons durant les réactions d’oxydoréduction pour former de l’ATP. Il sert donc à fournir de l’énergie, mais son taux diminue de plus de moitié dans les cellules d’un organisme âgé. Les mitochondries produisent moins d’énergie et la cellule vieillit. Heureusement, ce processus n’est pas irréversible et les mécanismes énergétiques intercellulaires pourront être rétablis si on augmente les niveaux de NAD+.
De plus, le NAD est un cofacteur essentiel des enzymes clés de la longévité, appelées sirtuines, qu’il active directement. Ces sirtuines sont fondamentales pour l’espérance de vie, car elles désactivent certains gènes conduisant au vieillissement via le processus inflammatoire.
Ainsi, la baisse conjuguée des sirtuines 1 et 3, associée à celle du NAD+, peut entraîner des phénomènes de dégénérescence cérébrale, de l’inflammation vasculaire, de la fatigue, une perte de force musculaire, un stockage de graisses au niveau hépatique et abdominal et une résistance à l’insuline conduisant directement au syndrome métabolique.
L’ensemble de ces phénomènes peut donc être inversé avec la restriction calorique ou la supplémentation avec le nicotinamide mononucléotide.

Une aide spécifique en cas de diabète de type 2

Le NMN permet donc d’allonger l’espérance de vie, mais est aussi prometteur dans le traitement du diabète de type 2. Cette affection dégénérative est étroitement liée à la surconsommation de calories et de graisses qui submergent les voies métaboliques adaptatives. Les études déjà réalisées sur cette substance montrent que le NMN améliore la tolérance au glucose en rétablissant les taux de NAD+ chez les souris. Il améliore la sensibilité à l’insuline au niveau hépatique, restaure l’expression des gènes liés au stress oxydatif, la réponse inflammatoire et le rythme circadien en activant SIRT1.

Durant un colloque sur la biologie du vieillissement organisé par la fondation médicale Ellisson, le Dr Shin-Ichiro Imai a démontré que les sirtuines sont nécessaires pour que la restriction calorique puisse améliorer l’activité de l’orexine, une hormone du cerveau qui augmente la sensibilité des cellules à l’insuline et prévient l’augmentation de la graisse corporelle. Mais les sirtuines seules ne suffisent pas et pour que ces processus bénéfiques se mettent en place, le NAD+ cellulaire doit également être présent. Seulement, ce dernier décline à la fois avec l’âge et avec un régime riche en lipides.
La bonne nouvelle, annoncée par le Dr Imai, est que chez les souris ayant reçu du NMN, les chercheurs ont constaté une augmentation de la synthèse de NAD+, ce qui suggère que le NMN pourrait être un traitement potentiel pour le diabète de type 2.

En plus de cette formule innovante, d’autres suppléments anti-âge pourraient également vous intéresser pour lutter efficacement et durablement contre les effets de l’âge. La puissante formule AMPK Booster a par exemple été conçue pour réactiver l’AMPK, une enzyme clef du métabolisme dont l’activation diminue avec l’âge. Le complexe Natural Rapalogs a quant à lui été formulé à partir de cinq inhibiteurs naturels de mTOR, des protéines dont l’inhibition pourrait lutter contre le vieillissement prématuré de l’organisme. Vous pouvez aussi capitaliser sur la formule optimisée Longevity Nutrients qui réunit une sélection de nutriments antiâge naturels.

Le nicotinamide mononucléotide, à la dose moyenne de 125 mg journaliers, soit 1 gélule par jour, pourrait donc permettre, chez l’homme comme chez la souris, d’effectuer une réversion du processus naturel du vieillissement. Selon le Pr Sinclair, cette substance agit rapidement et pourrait aussi profiter aux personnes jeunes et en bonne santé.

Référence

Abhirup Das, George X. Huang, Michael S. Bonkowski et al. Impairment of an Endothelial NAD -H 2 S Signaling Network Is a Reversible Cause of Vascular Aging. Cell, 2018; 173 (1): 74 DOI: 10.1016/j.cell.2018.02.008

Informations nutritionnellesNicotinamide Mononucleotide 125 mg
Dose journalière : 1 gélule
Nombre de doses par boîte : 30
Quantité par dose
Nicotinamide Mononucleotide 125 mg
Autres ingrédients: gomme d'acacia.
Conseils d'utilisationNicotinamide Mononucleotide 125 mg
Adultes. Prendre 1 gélule par jour. Chaque gélule contient 125 mg de nicotinamide mononucleotide.
Wild Amazonian Formula

Wild Amazonian Formula est un mélange savant de cinq plantes sauvages amazoniennes destiné à stimuler le système immunitaire et à développer ses capacités d’autoguérison. Chacune des plantes médicinales a été soigneusement sélectionnée pour ses propriétés immunostimulantes et antiprolifératives. Elles ont toutes été cueillies à la main dans un jardin botanique à ciel ouvert : la forêt amazonienne.

À qui s’adresse la formule Wild Amazonian Formula ?

Notre formule amazonienne d’exception s’adresse en priorité aux personnes de plus de 50 ans. Elles ont généralement un système immunitaire qui répond de façon moins rapide et moins forte aux infections et aux événements cellulaires anormaux que les personnes plus jeunes.

Elle conviendra également aux personnes affaiblies par des facteurs défavorables comme le diabète, un trouble cardiovasculaire, un stress chronique ou un traitement chimiothérapique, ainsi qu’à toutes celles qui souhaitent maximiser leur chances d’éviter les infections en tous genres.

Voici en résumé les 4 bienfaits visés par notre formule :

  • Stimuler le système immunitaire et optimiser les mécanismes naturels d’autoguérison.
  • Augmenter la résistance du corps aux influences défavorables.
  • Provoquer un effet tonique général, surtout après une maladie ou une perturbation passagère.
  • Lutter contre le stress, les infections, la fatigue et l’inflammation.

Que contient Wild Amazonian Formula ?

Les ingrédients contenus dans Wild Amazonian Formula

Que contient le complément Wild Amazonian Formula ?

La forêt amazonienne est une source inouïe d’espèces végétales rares dotées de propriétés thérapeutiques exceptionnelles. Supersmart a pris soin de sélectionner les meilleures d’entre elles pour en faire une formule synergique inédite. Trois facteurs ont été pris en compte : les usages empiriques, les études scientifiques ayant démontré des effets physiologiques incontestables et leur pouvoir synergique.

  1. La griffe de chat (Uncaria Tomentosa). Il s’agit d’une liane endémique du bassin amazonien, vénérée par les amérindiens pour ses propriétés immunostimulantes et popularisée par de nombreuses études scientifiques au cours des dernières années. Elle joue un rôle important dans la régulation de la mort cellulaire programmée, ce processus qui incite les cellules anormales à se donner la mort. C’est vraisemblablement sa richesse en composés stéroliques (betasitostérol, stigmasterol, campestérol), en tanins et en procyanidines qui explique ces propriétés tant recherchées. La griffe de chat contribue également à la qualité de la réponse immunitaire, à la lutte contre l’inflammation, au système antioxydant et à la réparation de l’ADN endommagé (1-4). Un essai clinique a d’ailleurs montré son effet protecteur contre les mutations de l’ADN chez 12 personnes en bonne santé (5).
  2. La racine de suma (Pfaffia paniculata). Souvent surnommé le « Ginseng brésilien », le suma est une plante adaptogène originaire du bassin de l’Amazone. Elle a longtemps été utilisée par des athlètes olympiques pour accompagner la construction musculaire et renforcer l’endurance sans provoquer les effets secondaires des stéroïdes. Cette action est surtout liée à sa richesse en beta-ecdysterone, mais elle contient également des saponines, des glycosides, et d’autres composés spécifiques qui lui permettent de ralentir la prolifération des cellules anormales et d’optimiser le système immunitaire de manière générale (6-8).
  3. L’écorce interne de Lapacho (Pau d’arco). Le lapacho est traditionnellement employé pour lutter contre les infections en tous genres et pour s’opposer aux phénomènes cellulaires anormaux. Il est aujourd’hui toujours très populaire auprès des Brésiliens qui en font usage pour combattre les infections des voies respiratoires, les gastro-entérites, la cystite et les infections cutanées. Les chercheurs ont identifié deux ingrédients actifs à l’origine de ses effets positifs sur la santé cellulaire et ses propriétés antiprolifératives : le lapachol et le bêta-lapachone. Ce sont deux puissants anti-inflammatoires naturels mais l’efficacité du lapacho repose davantage sur la synergie de tous les composés qu’il contient (9-13).
  4. Les feuilles de graviola (corossolier). Il s’agit d’une plante tropicale amazonienne utilisée en médecine traditionnelle pour ses propriétés antiprolifératives. Plusieurs études (14-17) ont associé le graviola à une optimisation des mécanismes impliqués dans le développement des phénomènes cellulaires anormaux : l’induction de la mort programmée, l’inhibition sélective, la régulation des récepteurs aux facteurs de croissance… C’est sa richesse en alcaloïdes, et notamment en réticuline et en coreximine, qui explique cette propriété exceptionnelle. Mais la graviola a d’autres atouts : elle contient des antioxydants enzymatiques comme la catalase et la superoxyde dismutase, tous deux susceptibles de combattre le stress oxydatif…
  5. Le Mullaca (Physallis angulata). En médecine populaire, elle est utilisée pour traiter des affections diverses comme les rhumatismes ou la malaria. Mais cette « cerise de terre » d’origine amazonienne peut faire beaucoup mieux que ça : des chercheurs ont démontré sa capacité à inhiber la croissance de différentes cellules anormales, à combattre l’inflammation et à moduler positivement la réponse immunitaire. C’est sa richesse en physalines, des stéroïdes naturels aux effets antiprolifératifs puissants, qui serait à l’origine de cette action (18). Elle contient par ailleurs des phytostérols aux propriétés antioxydantes et aux effets positifs sur la santé cardiovasculaire.

Quels sont les effets attendus de Wild Amazonian Formula ?

Les plantes sauvages présentes dans Wild Amazonian Formula sont bien connues des tribus de la forêt amazonienne, notamment des Ashaninka et des Campo qui leur attribuent des actions sur l’esprit et sur le corps. Elles sont utilisées en Amazonie depuis des milliers d’années. Conscients que la médecine traditionnelle se trompe rarement, des milliers de chercheurs ont tenté de valider scientifiquement les vertus qu’on leur prête. Avec un succès certain : les propriétés anti-inflammatoires, immunostimulantes et antiprolifératives des plantes citées ont pu être démontrées et expliquées en laboratoire.

Bien conduite, leur association peut contribuer à éloigner les infections et soulager des problèmes souvent tenus en échec par la médecine classique. Elle contribue surtout à stimuler le système immunitaire par le biais de plusieurs mécanismes distincts :

  • La protection des cellules contre les agents oxydants connus pour provoquer des dommages cellulaires au niveau des organites, de la membrane et de l’ADN.
  • La perturbation de la réplication virale qui permet aux virus de se disséminer dans l’organisme.
  • La stimulation des interleukines 1 qui facilitent la transmission des globules blancs vers les sites d’infection.
  • La lutte contre l’inflammation en inhibant la production des prostaglandines « pro-inflammatoires » et en supprimant l’activité du TNF, une cytokine impliquée dans l’inflammation chronique.
  • L’amélioration de l’oxygénation des cellules.
  • La réparation des erreurs et des mutations survenues au niveau de l’ADN.
  • Le ralentissement ou l’inhibition de la prolifération anormale des cellules.

5 bonnes raisons d’entamer une cure de Wild Amazonian Formula dès maintenant

  1. Les plantes utilisées sont des espèces sauvages récoltées à la main. Elles sont donc beaucoup plus actives que leurs homologues domestiquées (car soumises à différents stress naturels) et ont été totalement préservées des pesticides.
  2. Des études scientifiques d’envergure soutiennent l’utilisation des cinq plantes retenues dans la formule.
  3. Ces plantes jouissent d’un usage plurimillénaire en raison de leur richesse en différents micronutriments exceptionnels.
  4. Elles contribuent toutes à stimuler le système immunitaire et à optimiser les mécanismes naturels d’autoguérison de l’organisme.
  5. Comme leurs mécanismes d’action sont différents, la synergie est maximale.

Comment prendre Amazonian Formula ? Y a-t-il des contre-indications ?

On recommande d’éviter Wild Amazonian Formula en cas de maladie auto-immune afin de ne pas stimuler le système immunitaire qui, dans ces maladies, s’en prend à l’organisme qu’il est censé protéger. Par ailleurs, certaines des plantes utilisées, en particulier le mullaca, peuvent provoquer une légère action hypotensive et anticoagulante.

Pour optimiser la supplémentation, il est conseillé de suivre les recommandations ci-dessous :

  • Réservez-vous suffisamment d’heures de sommeil, selon vos besoins (une nuit de 7 heures est souvent un minimum).
  • Ne fumez pas et utilisez des produits domestiques qui contiennent le moins possible de substances chimiques.
  • Nettoyez vos fruits et légumes ou privilégiez les aliments biologiques.
  • Pratiquez une activité physique régulière et modérée.
  • Adoptez une alimentation saine et privilégiez les aliments immunostimulants comme les champignons, l’ail, l’oignon et les échalotes.

Il est possible d’associer Wild Amazonian Formula avec Reishi extract ou Adaptix pour maximiser les effets sur le plan immunitaire, ou avec Nicotinamide Mononucleotide 125 mg pour lui associer de puissants effets anti-âge.

Pour éviter les infections hivernales, une cure de 6 mois à commencer au milieu de l’automne est idéale. Pour tout autre motif, la cure peut être prolongée.

Informations nutritionnellesWild Amazonian Formula
Dose journalière : 4 gélules
Nombre de doses par boîte : 30
Quantité par dose
Extrait 4:1 de racine de suma (Pfaffia paniculata) 400 mg *
Extrait 4:1 d’écorce de griffe du chat (Uncaria tomentosa) 400 mg *
Extrait 4:1 de feuilles de graviola (Annona muricata) 400 mg *
Extrait 4:1 de pau d’arco (Tabebuia impetiginosa) 300 mg *
Poudre de mullaca (Physalis angulata) 300 mg *
Autres ingrédients : gomme d’acacia, farine de riz blanc.
*Plantes sauvages récoltées à la main
Conseils d'utilisationWild Amazonian Formula
Adultes. Prendre 2 gélules 2 fois par jour.

Packs synergie

Abonnez-vous à notre newsletter
et obtenez un rabais permanent de 5%
Notre sélection d'articles
Quelles sont les meilleures huiles essentielles anti-infectieuses ?

Les huiles essentielles anti-infectieuses font partie des remèdes naturels les plus célèbres. Mais lesquelles choisir ? Quelle association privilégier ? Découvrez les meilleures huiles essentielles anti-infectieuses.

Miel, gelée royale, propolis : quels bienfaits ?

Les produits de la ruche ont la cote ces dernières années. Zoom sur les bienfaits du miel, de la gelée royale et de la propolis.

Retour du froid : alerte prévention !

Pourquoi le risque infectieux augmente-t-il pendant l’hiver ? Comment se protéger ? Tout ce qu’il faut savoir pour ne pas tomber malade cet hiver.

Wild Amazonian Formula + Nicotinamide Mononucleotide
-
+
76.50 €
(85.25 US$)
Ajouter au panier
© 1997-2019 Supersmart.com® - Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2019 Supersmart.com®
Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure