0
fr
US
WSM
232152448
Votre panier est vide.
Menu

En stock

Schisandra Chinensis

Complément alimentaire de Schisandra chinensis anti-stress et fortifiant

Un extrait adaptogène de baie rouge de schisandra
  • Aide à s'adapter aux stress de la vie quotidienne (propriétés adaptogènes).
  • Contribue à normaliser la santé du foie et celle du système respiratoire supérieur.
  • Participe à soutenir la résistance de l'organisme.
  • Normalisé à 9 % de schizandrine pour une efficacité optimale.

Achat immédiat

60 Gél. Vég.

34.00 €

Auto-Livraison

60 Gél. Vég.

34.00 €

31.28 €

Je voudrais

chaque

Schisandra Chinensis

Vegan
Sans gluten
Sans nanoparticules
Sans excipients controversés
Sans lactose
Sans édulcorant

Schisandra Chinensis est un complément alimentaire de baies de schisandra, un puissant adaptogène qui contribue à normaliser les fonctions hépatiques et respiratoires. Il a été normalisé à 9 % de schizandrine, la substance ayant le plus grand rôle parmi les composés actifs de la plante.

Qu’est-ce que Schisandra chinensis ?

Schisandra chinensis est une liane pouvant mesurer jusqu’à 8 mètres de long, connue depuis des millénaires en Chine, en Corée et en Russie, où elle pousse naturellement (1).

Inscrite sur la liste A des plantes médicinales dans la pharmacopée française, elle donne des petites baies rouges qui sont utilisées traditionnellement dans la médecine chinoise pour leurs capacités adaptogènes.

Qu’est-ce qu’une plante adaptogène ?

Selon la définition mise au point par le Docteur Nicolai Lazarev, une plante adaptogène contient des substances qui augmentent les capacités d’adaptation de l’organisme humain de façon non spécifique. Elle doit notamment :

  • entraîner un minimum de variations biologiques ;
  • augmenter la résistance de l’organisme contre certains agresseurs ;
  • avoir un effet normalisateur, améliorant plusieurs conditions tout en n’en aggravant aucun.

C’est la grande différence avec les plantes stimulantes comme le thé, le yerba maté ou le guarana : les plantes adaptogènes ne provoquent pas de un relargage excessif de catécholamines dans la synapse neuronale et le courant sanguin. Elles contribuent à augmenter de façon durable la résistance du corps sans vider l’organisme de ses ressources et sans effet indésirable, comme le syndrome de manque. Elles ne perturbent pas certains cycles de vie du sportif (sommeil, récupération, synthèse des constituants cellulaires) et sont donc des solutions de long terme.

Comment expliquer les effets des baies de Schisandra ?

Les bienfaits des baies de Schisandra s’expliquent par la richesse de leur composition :

  • des lignanes (la schisandrine, la γ-schisandrine, la gomisine A, la schisantherine…) ;
  • des sesquiterpènes ;
  • des résines ;
  • des polyphénols ;
  • des acides organiques (l’acide malique, l’acide tartrique) ;
  • des vitamines C et E.

Ce sont les lignanes, et plus précisément la schisandrine B, qui sont à l’origine de son activité hépato-protectrice (2) et de sa capacité à optimiser la fonction respiratoire (3). D’où la pertinence pour notre complément d’être standardisé à 9 % de schizandrine.

Quant à son activité adaptogène, certaines substances pharmacologiques (comme les saponosides triterpéniques) qu’elle contient contribuent à une stimulation de la zone cortico-surrénale (sans effet minéralo-corticoide ni anabolisant), et à une régulation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

De quoi se compose Schisandra Chinensis

Schisandra chinensis
Plante

Des questions ? Des interrogations ?

Une supplémentation de Schisandra chinensis peut-elle entraîner des effets secondaires ?

Une étude a montré une possible interaction entre les compléments de schisandre et les médicaments sensibles au cytochrome P450, comme le tacrolimus, un immunosuppresseur utilisé en dermatologie. Schisandra chinensis est par ailleurs formellement déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes (4).

En dehors de ces cas, la supplémentation en schisandre ne provoque pas d’effets secondaires notables à long terme.

Comment est utilisée Schisandra chinensis dans la médecine traditionnelle chinoise ?

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la plante est considérée comme astringente, de saveur acide et sucrée et de nature chaude. Son méridien destinataire est attribué au poumon et au rein.

On l’utilise traditionnellement en décoction (3 à 6 g) ou en tisane (1 à 3 g de poudre concentrée). Cependant, grâce à sa normalisation en schisandrine, le composé le plus actif de la plante médicinale, notre complément maximise ses pouvoirs et son efficacité.

Avec quoi peut associer Schisandra chinensis ?

On peut l’associer à d’autres plantes et compléments alimentaires adaptogènes :

Avis

La note de ce produit est de 4.8 sur 5 étoiles.
Nous avons récolté 6 avis.

83%

17%

0%

0%

0%

Excellent 6 Avis
Marie Pierre

10 juin 2024

Très bon produit que je prends depuis plusieurs années pour diminuer ma fatigue en fin de journée.

Judith

16 mars 2024

Pas encore de vrai avis depuis 10 jours où en prends..

Philippe

29 mars 2023

Excellent produit

Christophe

24 juin 2018

Excellent!!! je l'ai utilisé pour mes examens de formation professionnelle et je puis affirmé avec certitude que je fus beaucoup plus performant et concentré qu'avant. J'ai réussi mes examens avec beaucoup plus de facilité et de rapidité que tous les autres participant de la classe !!!

Gutierrez Cordero

26 mai 2020

Excelente

Excellent

voir la traduction Traduit par SuperSmart - voir l'original

Besoin d'aide ?

Téléphone

Appel gratuit* au
0800 _666 742
de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi
(*France Métropolitaine uniquement, +352 283 831 29 depuis les autres pays)

Questions fréquentes

Trouver les réponses aux questions les plus courantes

Formulaire de contact

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question sur le site et souhaitez nous contacter directement ?
Nous écrire
Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte