0
fr
US
WSM
232749034
Votre panier est vide.
Menu

Quels sont les 4 piliers d’une bonne santé ? [VIDÉO]

Hélène Tinguely, notre nutritionniste consultante, vous indique les 4 piliers à respecter pour garder une santé de fer.

Les 4 piliers d'une bonne santé

(Transcription à l'écrit sous la vidéo)

La santé, on le sait, c’est sacré. Et si vous aviez le pouvoir de la préserver ? Dans cette vidéo, je vous dévoile les 4 piliers fondamentaux d’une bonne forme physique et morale.

D’ailleurs, si vous voulez tout savoir sur les compléments alimentaires, je vous invite à télécharger notre ebook gratuit, le « Guide Pratique des Compléments Alimentaires ». Le lien est dans la description sous la vidéo.

Bonjour à tous !

Pour maintenir une bonne santé générale, vous devez faire en sorte d’aligner 4 planètes.

1er pilier santé incontournable : le sommeil

La première d’entre elles, trop souvent négligée, c’est le sommeil.

Ce n’est pas un hasard si nous passons près d’un tiers de notre vie à dormir ! Le sommeil est la clé de voûte de la récupération physique et mentale. Son rôle dans les processus de concentration, d’apprentissage et de mémorisation est d’ailleurs établi depuis longtemps.

Mais depuis les années 1980, les études convergent pour dire qu’un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité augmente le risque de troubles dépressifs, de prise de poids, de maladies cardiovasculaires et d’infections. À titre d’exemple, on estime que des nuits de moins de 6 h majorent de 28 % le risque de développer un diabète de type 2 (1).

Je vous conseille donc de dormir entre 7 et 9 heures par nuit selon vos besoins. Couchez-vous dès les premiers signes de fatigue, éloignez-vous de la lumière bleue des écrans en soirée et évitez les excitants comme le café ou le thé après 17 heures.

Apprendre à gérer son stress : une véritable clé pour la santé générale

La seconde planète, et non des moindres, c’est le stress.

Véritable fléau des temps modernes, le stress chronique affaiblit l’immunité, fragilise le système cardiovasculaire et entretient les compulsions alimentaires à l’origine du surpoids (2).

Pour le réguler, je vous recommande de tester différentes techniques de relaxation, comme la méditation, le yoga ou encore la cohérence cardiaque, jusqu’à trouver celle qui vous convient le mieux.

Les bienfaits santé incomparables de l'activité physique

La troisième, c’est l’activité physique.

Vous n’êtes pas assez motivé pour chausser vos baskets ? Ces chiffres de l’Organisation mondiale de la santé donnent à réfléchir : les personnes sédentaires voient leur risque de décès majoré de 20 % à 30 % par rapport à celles qui sont suffisamment actives.

En pratique, heureusement, vous n’êtes pas obligé(e) de courir le marathon. Pour un adulte, l’OMS recommande de pratiquer une activité d’endurance d’intensité modérée à hauteur de 150 à 300 min par semaine et de réduire au maximum la sédentarité. Monter les escaliers, faire du vélo ou même jardiner : tout compte ! (3)

Le rôle crucial du 4e pilier santé : l'alimentation

Enfin, la quatrième et dernière planète à considérer, c’est l’alimentation.

Elle doit être équilibrée, variée et idéalement couvrir les besoins journaliers recommandés en macro et micronutriments (4).

Les fruits et légumes frais apportent par exemple des polyphénols antioxydants, mais aussi de la vitamine C (Triple C) qui participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

Le riz complet, le cacao ou les amandes fournissent du magnésium (OptiMag) essentiel à l’équilibre du système nerveux.

Les poissons gras (si possible sauvages) sont de grands pourvoyeurs d’acides gras oméga-3 sous forme d’EPA et DHA (Super Omega 3), garants des fonctions cardiaques et cérébrales.

Notons toutefois que certains nutriments comme la vitamine D (Vitamin D3 5000 UI) se font relativement rares dans nos assiettes et sont disponibles à plus hautes doses sous forme de compléments.

En revanche, je vous encourage vivement à réduire votre consommation de plats préparés, de sel, de sucre, d’alcool, de viande rouge et de charcuteries, ces dernières étant classées cancérogènes pour l’Homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer.

Merci d’avoir regardé la vidéo ! Si vous avez apprécié, n’oubliez pas de laisser un like ou un commentaire, et de vous abonner à la chaîne.

À tout bientôt !

Références scientifiques

  1. Worley SL. The Extraordinary Importance of Sleep: The Detrimental Effects of Inadequate Sleep on Health and Public Safety Drive an Explosion of Sleep Research. P T. 2018 Dec;43(12):758-763. PMID: 30559589; PMCID: PMC6281147.
  2. Chu B, Marwaha K, Sanvictores T, et al. Physiology, Stress Reaction. [Updated 2022 Sep 12]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK541120/
  3. Bull FC, Al-Ansari SS, Biddle S, Borodulin K, Buman MP, Cardon G, Carty C, Chaput JP, Chastin S, Chou R, Dempsey PC, DiPietro L, Ekelund U, Firth J, Friedenreich CM, Garcia L, Gichu M, Jago R, Katzmarzyk PT, Lambert E, Leitzmann M, Milton K, Ortega FB, Ranasinghe C, Stamatakis E, Tiedemann A, Troiano RP, van der Ploeg HP, Wari V, Willumsen JF. World Health Organization 2020 guidelines on physical activity and sedentary behaviour. Br J Sports Med. 2020 Dec;54(24):1451-1462. doi: 10.1136/bjsports-2020-102955. PMID: 33239350; PMCID: PMC7719906.
  4. Cena H, Calder PC. Defining a Healthy Diet: Evidence for The Role of Contemporary Dietary Patterns in Health and Disease. Nutrients. 2020 Jan 27;12(2):334. doi: 10.3390/nu12020334. PMID: 32012681; PMCID: PMC7071223.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte