0
fr
US
WSM
221752339
Votre panier est vide.
Menu
Homme assis souffrant de flatulences excessives

Comment évacuer les gaz intestinaux naturellement ?

Une personne normale pète environ 14 fois par jour. Les gaz intestinaux sont des produits normaux de la digestion, qui peuvent devenir problématiques s'ils sont trop nombreux, malodorants ou s'ils créent des ballonnements. Comment les éliminer ?

D’où viennent les flatulences ?

Ballonnements, sensation de ventre gonflé, pets plus ou moins nauséabonds : tous ces symptômes, gênants mais sans gravité, proviennent de la digestion. En effet, le système digestif est une machine complexe très performante dans laquelle chaque rouage (bouche, estomac, intestin grêle, colon) a une fonction qui lui est propre (1) :

  • ainsi, la bouche et l’intestin assurent dans un premier temps une fonction mécanique: les aliments y sont réduits en une bouillie qui favorise l’action uniforme et complète des enzymes ;
  • les enzymes et sucs gastriques contenus dans la bouche, l’estomac ou le foie dissolvent nos aliments en éléments assimilables par l’organisme ;
  • les villosités présentes sur la muqueuse de l’intestin grêle permettent le passage dans l’organisme de ces nutriments créés par les premières étapes de la digestion, qui traversent la paroi intestinale pour se retrouver dans le système sanguin ;
  • les bactéries, que l’on désigne souvent comme la flore intestinale, contenues dans le colon achèvent de digérer et dissoudre toutes les matières ne présentant pas d’intérêt nutritionnel pour l’organisme.

C’est lors de cette dernière étape, principalement, que les gaz intestinaux sont formés puisque, pour venir à bout de ces matières organiques impertinentes, les bactéries du colon les fermentent. Cette fermentation produit naturellement des gaz parfois malodorants : CO2, méthane, disulfure d’hydrogène.

Ces gaz d’origine bactérienne représentent en moyenne 75 % du volume de gaz intestinaux (2). L’air absorbé pendant que l’on mange constitue les 25% restant : c’est l’aérophagie (3).

Gaz intestinaux douloureux : pourquoi ?

Les gaz intestinaux, qui peuvent devenir douloureux, surviennent quand une trop grande quantité de gaz se retrouve stockée dans le colon sans pouvoir être évacuée. Cette accumulation de gaz peut survenir pour plusieurs raisons.

Comportement et posture

La consommation excessive de sodas (qui contiennent non seulement du gaz mais aussi des sucres, parfois peu digestes) et de chewing-gum (qui favorise l’aérophagie) a été identifiée par les médecins comme des causes importantes de ballonnements et de flatulences excessives.

La posture assise est également responsable des ballonnements : le travail de bureau, où l’on reste assis pendant des heures avant, pendant et après manger, en comprimant l’abdomen, favorise les ballonnements.

Constipation

Les selles, voire les occlusions, forment un bouchon qui empêche l’évacuation des gaz intestinaux, ce qui provoque une surpression douloureuse de l’abdomen.

Alimentation

Certains aliments sont réputés fortement fermentescibles, quoique les scientifiques n’aient pas encore réussi à identifier précisément les polysaccharides responsables de ce phénomène (4).

Il s’agit en particulier des crucifères (de la famille du chou), des légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, soja, etc.) et de la viande rouge. La consommation importante de crudités peut également favoriser la production de gaz par le colon.

Les syndromes de l’intestin irritable (SII ou syndrome du côlon irritable)

« 5 à 10 % de la population serait touchée par le SII », explique l’institut national de recherche agronomique (5).

Or, ce syndrome cache des réalités bien différentes : prolifération bactérienne de l’intestin grêle, perturbation du microbiote intestinal (que l’on peut toutefois nourrir avec les « bonnes bactéries » contenues dans les probiotiques), augmentation de la perméabilité de la barrière intestinale, infections intestinales, sensibilité au gluten non coeliaque, etc. (6)

Flatulences : des solutions variées

Cet état des lieux des causes des flatulences est indispensable pour mettre en œuvre les bonnes stratégies pour lutter contre elles. Il convient en effet d’identifier les causes premières, puis d’appliquer petit à petit des mesures jusqu’à trouver la combinaison de remèdes qui facilitera l'évacuation de vos  gaz intestinaux :

Changer vos habitudes

Il est facile de se rendre compte si l’on consomme fréquemment et en grandes quantités des aliments pouvant être incriminés dans les flatulences, malodorantes ou non. La première étape est donc de réduire voire d’exclure, petit à petit, les aliments potentiellement en cause de votre régime : sodas, chewing-gum, viandes rouges, œufs, choux, légumineuses, lactose, gluten.

Et ce, en adaptant cette stratégie à votre régime spécifique : il est évident qu’un végétarien peut difficilement exclure les légumineuses de son alimentation, sauf à devoir se tourner presque exclusivement vers les algues et les fruits à coques comme sources de protéines !

De même, il est inutile de viser un régime sans gluten (particulièrement contraignant), sans avoir au préalable évincé les premiers aliments responsables de vos pets.

Enfin, il peut être intéressant de pratiquer plus d’activité physique et/ou d’opter, au bureau, pour des sièges ergonomiques limitant l’affaissement du corps au fil de la journée.

Les plantes bonnes pour le confort digestif

Utilisées depuis des millénaires en médecine traditionnelle et en phytothérapie, les plantes constituent de bonnes alliées pour aider à réduire les flatulences.

À ces fins, les remèdes de grands-mères préconisent bien souvent de consommer des infusions ou des tisanes de certaines plantes (par exemple la camomille).

La menthe poivrée, quant à elle, est bien connue pour favoriser le bon fonctionnement du tube digestif et pour aider à éliminer les désagréments digestifs (7). Le fenugrec, de son côté, contribue également au confort digestif (8).

Pour bénéficier d'un excellent apport en menthe poivrée et en fenugrec (entre autres composés intéressants), vous pouvez opter pour l'excellent complément alimentaire Digestive Enzymes.

Le charbon actif : un remède naturel reconnu

Le charbon actif est un remède naturel reconnu par les autorités européennes de santé et les médecins pour contribuer à réduire l'excès de flatulences après les repas (9).

Déjà préconisé par Hippocrate dès l’Antiquité pour purifier l’eau, entièrement naturel, le charbon actif est issu de coques de noix de coco ou de certains bois transformés en charbon, qui est ensuite activé pour favoriser sa porosité et donc son effet sur l'intestin. En effet, une fois arrivé dans l’intestin, le charbon actif (alias le charbon végétal activé) capture, à sa surface, les molécules de gaz ou de liquides qui l’entourent : on dit qu’il est « adsorbant ». Or, le charbon végétal activé peut retenir jusqu’à 100 fois son volume en gaz intestinaux ! Vous pouvez par exemple opter pour Charcoal, un excellent complément de charbon actif.

Attention toutefois : le charbon restant dans l’organisme, et n’étant pas discriminant, il peut aussi « adsorber » certains médicaments. Il est donc important de consulter un médecin avant de prendre un complément de charbon actif, dans le cas où vous suivez un traitement.

Vous disposez maintenant de toutes les clés pour évacuer naturellement vos gaz intestinaux.

Références scientifiques

  1. https://www.vidal.fr/sante/nutrition/corps-aliments/digestion-aliments.html
  2. Sven Kurbel, Beatrica Kurbel, Aleksandar Včev, Intestinal gases and flatulence: Possible causes of occurrence, Medical Hypotheses, Volume 67, Issue 2, 2006, Pages 235-239, ISSN 0306-9877, https://doi.org/10.1016/j.mehy.2006.01.057
  3. https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/ballonnement-flatulence-aerophagie.html
  4. Price, K.R., Lewis, J., Wyatt, G.M. and Fenwick, G.R. (1988), Review article Flatulence — Causes, relation to diet and remedies. Nahrung, 32: 609-626. https://doi.org/10.1002/food.19880320626
  5. https://www.inrae.fr/actualites/syndrome-lintestin-irritable-nouveau-mecanisme-expliquant-douleur-abdominale
  6. Echinard Flore, « Microbiote et troubles fonctionnels de l’intestin », Hegel, 2016/4 (N° 4), p. 436-439. DOI : 10.3917/heg.064.0436. URL : https://www.cairn.info/revue-hegel-2016-4-page-436.htm
  7. EFSA Register of Questions - Europa EU
  8. EFSA Register of Questions - Europa EU
  9. Jain, N. K.; Patel, V. P.; Pitchumoni, C. S., Efficacy of Activated Charcoal in Reducing Intestinal Gas: A Double--Blind Clinical Trial, American Journal of Gastroenterology (Springer Nature) . Jul1986, Vol. 81 Issue 7, p532-535. 4p. 2 Charts, 2 Graphs.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

10 commentaires

Liliane V.

23/08/2021

Merci pour cet article simple à comprendre.

Helene L.

22/08/2021

Bonjour, merci pour cet article, mais vous parler peu des pré et probiotiques, souvent conseillés pour améliorer notre microbiote intestinal, dont certaines bactéries diminuent avec l'âge , et à ce propos j'ai constaté aussi, que certains probiotiques avaient tendance à m'occasionner des ballonnements et flatulences durant leurs prises, dois je en conclure qu'ils ne me sont pas adaptés ou bien qu'ils sont bien actifs pour assainir mon microbiote ? merci pour votre réponse. Hélène

SuperSmart.com

22/08/2021

Bonjour Hélène,

Et merci pour votre message ! Il arrive en effet que les probiotiques provoquent quelques effets de ce genre dans un premier temps.

Si vous souhaitez bénéficier de conseils privés et donc plus personnalisés de la part de notre service client (notamment quant au choix de vos probiotiques), nous vous invitons à nous écrire à cette adresse : conseil@supersmart.com

Bien à vous,
La Rédaction

Yvan B.

19/08/2021

bonjour tout ceci est bien mais il me semble important de réduire aussi la quantité d'aliments ingérés pour ma part suppression du petit déjeuner (le pire repas selon moi car organisme encore endormi) puis du déjeuner pour finalement arriver à un seul repas par jour ce jeûne ne m'empêche absolument pas de pratiquer la marche sportive de façon intensive (je suis d'ailleurs plus en forme quand je ne mange rien sinon paradoxalement hypoglycémie etc) naturellement ce n'est pas du jour au lendemain que j'en suis arrivé à un seul repas je ne dis pas non plus que ceci est bon pour tout le monde même si cela me réussit à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux bien à vous yvan

Garance D.

17/12/2020

Merci infiniment

SuperSmart.com

17/12/2020

Bonjour Garance !

C'est un plaisir :)

Merci pour votre message,

Bien à vous,
La Rédaction

Jacqueline V.

12/09/2021

Très bonnes explications concernant cet article.Merci

SuperSmart.com

12/09/2021

Bonjour Jacqueline,

Merci pour votre message !

Bien cordialement,
La Rédaction

Clau

10/08/2023

Que puis-je prendre pour dégonfler mon abdomen cela est dû à un médicament que je dois prendre pour soigner un purpura trombhopenique merci de vos conseils

SuperSmart.com

10/08/2023

Bonjour Clau !

Merci pour votre question, nous vous invitons à questionner votre médecin et également à nous joindre par mail (conseil@supersmart.com) ou téléphone pour bénéficier d'un retour personnalisé.

Bien à vous,

L'équipe SuperSmart 💊🌿

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte