0
fr
US
WSM
232197423
Votre panier est vide.
Menu

Quelles sont les meilleures vitamines pour le bronzage ?

Quelles vitamines préparent la peau à l'exposition solaire ou facilitent le bronzage ? Découvrez les meilleurs composés pour bronzer rapidement et en toute sécurité.

Meilleures vitamines pour bronzer

Définition du bronzage

Le bronzage est une réaction naturelle de protection de la peau contre les rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil ou les lampes de bronzage.

Lorsque la peau est exposée à ces rayons, elle produit davantage de mélanine, un pigment qui lui confère sa couleur bronzée.

La mélanine protège en partie la peau des UV et réduit les dommages comme les brûlures. Seulement, son efficacité est limitée et ne peut pas empêcher tous les effets néfastes de l'exposition solaire (notamment les « coups de soleil » et les risques de cancer), d’où l’importance de se protéger du soleil.

Voyons à présent quelles vitamines peuvent contribuer à la préparation de la peau à l’exposition solaire et à un bronzage plus efficace et plus sûr.

Les vitamines intéressantes en matière de bronzage

Un précurseur de la vitamine A pour colorer la peau et la préserver

Les caroténoïdes sont des pigments naturels parmi lesquels on compte le lycopène, l’astaxanthine, la zéaxanthine, la lutéine ou encore le bêta-carotène. Ce dernier est un précurseur de la vitamine A, qui contribue au maintien d’une peau et de muqueuses normales.

Ce n’est pas un mythe : la plupart des caroténoïdes, et en particulier le bêta-carotène, contribuent bel et bien à donner une teinte plus dorée (jaune orangée) (1) et augmenteraient légèrement la protection contre les UV. Leur fréquente incorporation dans les produits cosmétiques cherche d’ailleurs à prévenir le photovieillissement induit par les UV (2).

Certains études suggèrent en effet que la  consommation de caroténoïdes peut augmenter la dose érythémateuse minimale ou DEM (la plus petite quantité de lumière capable de déclencher, après 24h, un coup de soleil à l’endroit de l’exposition). Plus la DEM est élevée, et plus la peau est protégée des rayons UV.

Vous trouverez des caroténoïdes dans des fruits et légumes généralement dotés de couleurs vives comme les poivrons, brocolis, carottes, abricots, melons, fruits rouges, tomates, etc., ou à de plus fortes doses dans des compléments dédiés (comme Carottol™).

Attention, cette forme de protection reste limitée, et ne dispense aucunement d’utiliser des crèmes solaires ou des vêtements protecteurs. De plus, la supplémentation en caroténoïdes n’est pas recommandée pour tous : des études montrent qu’il pourrait exister un risque augmenté de cancers cutanés chez certains profils, notamment chez les fumeurs. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

La vitamine C, antioxydante et cruciale pour le collagène cutané

Antioxydante, la vitamine C contribue à protéger les cellules de la peau du stress oxydatif provoqué par l’exposition au soleil (3).

Elle participe également à la formation normale du collagène (la protéine la plus abondante de la peau), aidant la peau à rester souple et saine malgré « l’agression » du soleil.

Vous trouverez notamment de la vitamine C dans les agrumes, les poivrons, les kiwis, le persil… et dans des compléments alimentaires (comme Triple C). Pour autant, là aussi, l’apport en vitamine C complète mais ne remplace par l’utilisation d’une crème solaire.

De la vitamine E contre le stress oxydatif inflammatoire

La vitamine E est un autre puissant antioxydant intéressant en matière de bronzage.

Lorsqu’on s’expose au soleil, les taux de vitamine E peuvent rapidement s’épuiser, celle-ci étant fortement engagée dans la lutte contre les agents agressifs provoqués par les UV. Elle réduirait également l’inflammation cutanée induite par le soleil (4).

La consommation d’aliments riches en vitamine E, ou la supplémentation en vitamine E, idéalement en α-tocophérol (la forme la plus active, disponible par exemple avec Natural E 400), paraît donc judicieuse pour aider à bronzer en santé. Là encore, la protection solaire reste toutefois de rigueur.

Notez que les crèmes et cosmétiques sont justement souvent enrichis en vitamine E pour bénéficier de ses propriétés antioxydantes.

Nos conseils supplémentaires pour préparer la peau au soleil et l’aider à « mieux bronzer »

Rappel de quelques risques pour la santé

Le meilleur bronzage est celui qui permet d’éviter des désagréments comme les coups de soleil et les réactions allergiques, tout en réduisant le risque de cancer ou de vieillissement prématuré à long terme. Suivez les quelques conseils suivants pour y parvenir.

Évitez de vous rendre dans des cabines de bronzage

De nombreuses personnes croient que les cabines à UV permettent de préparer leur peau à mieux se protéger des rayons du soleil, avant de partir en vacances. En réalité, le bronzage associé à ces cabines est éphémère, car les machines n’émettent pas suffisamment de rayons UV-B pour fabriquer de la nouvelle mélanine. Par conséquent, elle n’apporte aucune protection contre les futurs UV naturels.

Envisagez la prise de compléments alimentaires de mélanine

Après 30 ans, le nombre de mélanocytes diminue de 10 à 20 % par décennie, d'où une plus grande difficulté à bronzer en vieillissant. L’une des solutions possibles est de recourir à un complément du type hydrolysat de kératine standardisé en mélanine (comme Tan-Aid).

L’intérêt potentiel des oméga-3 pour bronzer en sécurité

Si là encore ils ne remplacent pas l’utilisation de crème solaire, les acides gras oméga-3 pourraient aussi contribuer à l’autoprotection naturelle de la peau.

En effet, ils s’insèrent dans les membranes des cellules cutanées et participeraient ainsi légèrement à leur maintien face aux agressions des UV.

Les oméga-3 se retrouvent dans les poissons gras, les noix ou encore les huiles de poisson (comme Super Omega 3).

Respectez des mesures de bons sens pour votre exposition

  • Appliquez de la crème solaire toutes les heures, même lorsque votre peau est bronzée et qu’elle vous paraît armée contre le soleil : un bronzage ne procure qu’un faible facteur de protection solaire (FPS), dépassant rarement 5, alors qu’un FPS de 30 est recommandé.
  • Évitez de vous exposer entre 11h et 16h.
  • Hydratez votre peau, tant pour renforcer la barrière cutanée, mise à mal par le rayonnement UV, que pour la préserver d’un dessèchement inesthétique.
  • Misez sur des gélules de bronzage complètes (par exemple celles de Solar Prep Formula) pour préparer votre peau, aider à la protéger des UV, faciliter votre bronzage et le prolonger.

Bronzage : les 2 types d’UV à connaître

Les UV-B, responsables d’un bronzage différé mais durable

Deux types de rayons ultraviolets (UV) ont un impact sur la peau, et chacun provoque un effet différent.

En premier lieu, les rayons UV-B sont facilement bloqués par l’épiderme, la première couche de la peau. Ce sont eux qui provoquent les « coups de soleil » et qui sont les plus dangereux à court terme, pouvant déclencher des cancers de la peau superficielle (comme les carcinomes).

Face aux UV-B, certaines cellules – les mélanocytes – réagissent en produisant des granules de mélanine, un pigment chargé d’absorber les futurs rayons, et ainsi, protègent mieux la peau pour les prochaines expositions.

Ces cellules enferment les granules dans des vésicules appelées les mélanosomes : plus ils sont nombreux et volumineux, plus la peau devient foncée, et plus son « autoprotection » progresse.

Pendant ce temps, les kératinocytes, cellules de la couche cutanée superficielle, se multiplient pour la rendre plus solide et moins perméable aux rayons UV.

C’est ce double processus qui donne à la fois une peau ferme et dorée. Un tel bronzage survient de 48 à 72 heures après l’exposition et peut durer plusieurs semaines.

Les UV-A entraînent l’apparition rapide d’un hâle éphémère

Les rayons UV-A sont moins énergétiques mais pénètrent plus profondément dans la peau.

Ils occasionnent des dégâts à long terme sur les cellules et les constituants de la peau, accélérant petit à petit son vieillissement et pouvant être à l’origine de cancers (comme les mélanomes).

Ces rayons déclenchent eux aussi une réaction de protection en « activant » la mélanine déjà présente, contribuant à vous rendre plus bronzé(e) encore.

Ce type de bronzage apparaît quelques minutes après l’exposition, mais il disparaît très vite. C’est le bronzage caractéristique des instituts de beauté.

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Lascari AD. Carotenemia. A review. Clin Pediatr (Phila). 1981 Jan;20(1):25-9. doi:0.1177/000992288102000103. PMID: 7449242.
  2. CHEN L, HU JY, WANG SQ. The role of antioxidants in photoprotection: a critical review. J Am Acad Dermatol. nov 2012;67(5):1013 24
  3. Padayatty SJ, Katz A, Wang Y, Eck P, Kwon O, Lee JH, Chen S, Corpe C, Dutta A, Dutta SK, Levine M. Vitamin C as an antioxidant: evaluation of its role in disease prevention. J Am Coll Nutr. 2003 Feb;22(1):18-35. doi: 10.1080/07315724.2003.10719272. PMID: 12569111.
  4. Rizvi S, Raza ST, Ahmed F, Ahmad A, Abbas S, Mahdi F. The role of vitamin e in human health and some diseases. Sultan Qaboos Univ Med J. 2014 May;14(2):e157-65. Epub 2014 Apr 7. PMID: 24790736; PMCID: PMC3997530.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte