0
fr
US
WSM
222886989
Votre panier est vide.
Menu
Complément alimentaire au printemps

Quels compléments alimentaires prendre au printemps ?

Immunité en berne, coup de pompe, retour des allergies… La saison printanière ne nous fait pas que des fleurs. Inventaire des meilleurs compléments alimentaires pour se requinquer au printemps.

Pourquoi a-t-on besoin de retrouver la forme au printemps ?

Si la nature reprend vie, le printemps n’en reste pas moins une période de transition délicate pour notre organisme en proie à une certaine vulnérabilité.

Éprouvé par sa lutte acharnée contre les virus de l’hiver (qui circulent parfois encore après le mois de mars), notre système immunitaire attaque la saison printanière sur les rotules (1). Les contrastes chaud-froid liés aux variations de température, récurrents à cette saison, n’arrangent en rien ce terrain fragilisé et concourent aux multiples épisodes de rhume printanier.

Le retour des beaux jours rime aussi avec la pollinisation de l’air qui sonne pour certains le début des allergies saisonnières et leur lot de désagréments (yeux qui piquent, irritation des voies respiratoires…) (2)

Mis à rude épreuve par les raclettes, foie gras, chocolats et autres excès de table de début d’année, notre système digestif n’attend de son côté qu’une chose : se mettre au vert. Une occasion toute trouvée pour entamer une détox printanière en bonne et due forme !

Printemps : les meilleurs compléments alimentaires pour le changement de saison

Échinacée et immunité

L’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) participe à la santé du système immunitaire et du tractus respiratoire supérieur qui englobe les cavités nasales, le pharynx et le larynx (3-4). Autrefois largement utilisée par les Amérindiens contre les morsures de serpent et les affections respiratoires, cette plante immunostimulante cousine de la marguerite compte parmi les plantes médicinales les plus usitées actuellement en Europe et en Amérique du Nord. Son action est judicieusement complétée par le zinc et la vitamine C, qui contribuent tous deux au maintien d’une fonction immunitaire normale (c’est pourquoi Immunity Booster allie ces trois composés dans une seule gélule, avec en prime un extrait de Saccharomyces cerevisiae riche en bêta-glucanes) (5).

Les produits de la ruche, le secret vitalité du printemps

Les abeilles cachent des trésors insoupçonnés pour nous aider à recharger les batteries au printemps. Élixir de longue vie des « reines » du rucher qui en font leur nourriture exclusive, la gelée royale est un aliment extrêmement complet sur le plan nutritionnel : 15 % de glucides, 13 à 18 % de protéines, 3 à 6 % de lipides, des vitamines du groupe B et une kyrielle de minéraux (6). Elle est régulièrement plébiscitée en cures de 4 à 6 semaines par les naturopathes dans les transitions saisonnières, notamment au printemps et à l’automne, ou ponctuellement dans l’année en cas de coup de mou physique ou intellectuel (Organic Royal Jelly 4 % 10-HDA s’appuie sur une gelée royale issue de l’agriculture biologique, conditionnée en gélules pour une prise facilitée).

Par ailleurs, avez-vous déjà essayé la propolis ? Synthétisé par les abeilles à partir de la résine tirée des bourgeons et écorces de certains arbres, cet enduit recensant plus de 300 composés d’exception sert à étanchéifier la ruche pour la prémunir des invasions microbiennes et fongiques. Celle issue du baccharis du Brésil donne une propolis verte réputée pour sa teneur en chlorophylle, acide cinnamique, kaempferol et surtout en artepilline C, acide phénolique extrêmement étudié en immunologie (une substance précieuse à retrouver dans Green Propolis) (7).

La spiruline, le super-aliment coup de fouet

Vous vous sentez toujours exténué(e) au sortir de l’hiver ? Au lieu de forcer sur le café sous peine de finir sur les nerfs, misez sur les super-pouvoirs de la spiruline ! Cette simili-algue (qui est plus exactement une cyanobactérie) soutient le tonus et la vitalité du fait de sa densité nutritionnelle exceptionnelle (8). Outre sa teneur record en protéines végétales (qui représentent 60 % de sa masse), elle regorge de vitamines A, B, E et K, de minéraux et oligo-éléments, mais aussi de phytopigments rares comme la phycocyanine bleue (8).

Pour vraiment attaquer le printemps sur les chapeaux de roue, un conseil : tournez-vous vers des compléments de spiruline provenant d’une aquaculture contrôlée (comme Spirulina, issue du meilleur producteur mondial de spiruline « Parry Organic Spirulina ») pour vous affranchir des contaminations aux polluants.

Et face aux allergènes ?

La quercétine est un polyphénol de la sous-classe des flavonoïdes retrouvé dans de nombreux fruits et légumes comme la pomme, l’oignon ou les agrumes. Certaines études in vitro et animales suggèrent son rôle stabilisateur sur les membranes des mastocytes, cellules immunitaires qui libèrent l’histamine impliquée dans la cascade allergique (essayez par exemple la quercétine liposomale, hautement biodisponible) (9).

Certaines plantes, comme la spiruline, sont aussi étudiées pour leur capacité potentielle à inhiber la libération d’histamine, et d’autres, comme l’astragale, pour leur capacité potentielle à réguler le système immunitaire (qui surréagit en cas d’allergie). Le complément synergique Aller Fight unit ces deux extraits au pin maritime (qui participe à la santé respiratoire), au grand pétasite et à la bromélaïne (10-12).

Quelle cure de vitamines au printemps ?

Certaines cures de vitamines et minéraux présentent un intérêt tout particulier au début du printemps :

  • la vitamine D, dont les stocks sont au plus bas en fin d’hiver du fait du manque d’ensoleillement et qui fait l’objet de carences fréquentes (les gélules huileuses de Vitamin D3 5 000 UI maximisent son absorption intestinale) (13) ;
  • la vitamine C qui participe au fonctionnement normal du système immunitaire ainsi qu’à la réduction de la fatigue (Triple C délivre un trio de vitamine C pour une action synergique – acide ascorbique, ascorbate de calcium et palmitate ascorbique) (14) ;
  • le magnésium, qui contribue au fonctionnement normal du système nerveux et à une fonction psychologique normale, idéal pour dissiper le petit coup de blues hivernal (Magnesium Orotate bénéficie d’une biodisponibilité maximale du fait de son couplage avec l’acide orotique) (15).

Détoxification du foie : les plantes à privilégier

En médecine traditionnelle chinoise, le printemps correspond à la saison du foie. C’est donc le moment idéal pour prendre soin de ce précieux organe émonctoire qui joue aussi un rôle clé dans la digestion des nutriments. En complément d’une alimentation allégée en sucres et en graisses et enrichie en antioxydants, il est possible de s’appuyer sur des infusions de pissenlit, de feuilles d’artichaut ou de racine de radis noir (16-17).

Mais le champion toutes catégories confondues de l’hépatoprotection reste assurément le desmodium ! Cette plante grimpante originaire d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique latine participe à la santé du foie en limitant les dommages hépatiques infligés par les toxines et les agents infectieux et en fluidifiant le travail d’élimination (Desmodium Liver Detox propose une formulation puissamment dosée à 400 mg par gélule) (18).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Moriyama M, Hugentobler WJ, Iwasaki A. Seasonality of Respiratory Viral Infections. Annu Rev Virol. 2020 Sep 29;7(1):83-101. doi: 10.1146/annurev-virology-012420-022445. Epub 2020 Mar 20. PMID: 32196426.
  2. Raith M, Swoboda I. Birch pollen-The unpleasant herald of spring. Front Allergy. 2023 May 15;4:1181675. doi: 10.3389/falgy.2023.1181675. PMID: 37255542; PMCID: PMC10225653.
  3. David S, Cunningham R. Echinacea for the prevention and treatment of upper respiratory tract infections: A systematic review and meta-analysis. Complement Ther Med. 2019 Jun;44:18-26. doi: 10.1016/j.ctim.2019.03.011. Epub 2019 Mar 19. PMID: 31126553.
  4. Manayi A, Vazirian M, Saeidnia S. Echinacea purpurea: Pharmacology, phytochemistry and analysis methods. Pharmacogn Rev. 2015 Jan-Jun;9(17):63-72. doi: 10.4103/0973-7847.156353. PMID: 26009695; PMCID: PMC4441164.
  5. Meriggi N, Di Paola M, Vitali F, Rivero D, Cappa F, Turillazzi F, Gori A, Dapporto L, Beani L, Turillazzi S, Cavalieri D. Saccharomyces cerevisiae Induces Immune Enhancing and Shapes Gut Microbiota in Social Wasps. Front Microbiol. 2019 Oct 15;10:2320. doi: 10.3389/fmicb.2019.02320. PMID: 31681197; PMCID: PMC6803456.
  6. Ahmad S, Campos MG, Fratini F, Altaye SZ, Li J. New Insights into the Biological and Pharmaceutical Properties of Royal Jelly. Int J Mol Sci. 2020 Jan 8;21(2):382. doi: 10.3390/ijms21020382. PMID: 31936187; PMCID: PMC7014095.
  7. Shahinozzaman M, Basak B, Emran R, Rozario P, Obanda DN. Artepillin C: A comprehensive review of its chemistry, bioavailability, and pharmacological properties. 2020 Nov;147:104775. doi: 10.1016/j.fitote.2020.104775. Epub 2020 Nov 3. PMID: 33152464.
  8. Karkos PD, Leong SC, Karkos CD, Sivaji N, Assimakopoulos DA. Spirulina in clinical practice: evidence-based human applications. Evid Based Complement Alternat Med. 2011;2011:531053. doi: 10.1093/ecam/nen058. Epub 2010 Oct 19. PMID: 18955364; PMCID: PMC3136577.
  9. Mlcek J, Jurikova T, Skrovankova S, Sochor J. Quercetin and Its Anti-Allergic Immune Response. 2016 May 12;21(5):623. doi: 10.3390/molecules21050623. PMID: 27187333; PMCID: PMC6273625.
  10. Matkovic Z, Zivkovic V, Korica M, Plavec D, Pecanic S, Tudoric N. Efficacy and safety of Astragalus membranaceus in the treatment of patients with seasonal allergic rhinitis. Phytother Res. 2010 Feb;24(2):175-81. doi: 10.1002/ptr.2877. PMID: 19504468.
  11. Shin IS, Shin NR, Jeon CM, Hong JM, Kwon OK, Kim JC, Oh SR, Hahn KW, Ahn KS. Inhibitory effects of Pycnogenol® (French maritime pine bark extract) on airway inflammation in ovalbumin-induced allergic asthma. Food Chem Toxicol. 2013 Dec;62:681-6. doi: 10.1016/j.fct.2013.09.032. Epub 2013 Oct 9. PMID: 24120901.
  12. Blosa M, Uricher J, Nebel S, Zahner C, Butterweck V, Drewe J. Treatment of Early Allergic and Late Inflammatory Symptoms of Allergic Rhinitis with Petasites hybridus Leaf Extract (Ze 339): Results of a Noninterventional Observational Study in Switzerland. Pharmaceuticals (Basel). 2021 Feb 24;14(3):180. doi: 10.3390/ph14030180. PMID: 33668395; PMCID: PMC7996175.
  13. Kashi Z, Saeedian Fs, Akha O, Gorgi Ma, Emadi Sf, Zakeri H. Vitamin D deficiency prevalence in summer compared to winter in a city with high humidity and a sultry climate. Endokrynol Pol. 2011;62(3):249-51. PMID: 21717408.
  14. Moore A, Khanna D. The Role of Vitamin C in Human Immunity and Its Treatment Potential Against COVID-19: A Review Article. 2023 Jan 13;15(1):e33740. doi: 10.7759/cureus.33740. PMID: 36793827; PMCID: PMC9925039.
  15. Eby GA, Eby KL. Rapid recovery from major depression using magnesium treatment. Med Hypotheses. 2006;67(2):362-70. doi: 10.1016/j.mehy.2006.01.047. Epub 2006 Mar 20. PMID: 16542786.
  16. Kania-Dobrowolska M, Baraniak J. Dandelion (Taraxacum officinale L.) as a Source of Biologically Active Compounds Supporting the Therapy of Co-Existing Diseases in Metabolic Syndrome. 2022 Sep 15;11(18):2858. doi: 10.3390/foods11182858. PMID: 36140985; PMCID: PMC9498421.
  17. Ahn M, Kim J, Hong S, Kim J, Ko H, Lee NH, Kim GO, Shin T. Black Radish (Raphanus sativus L. var. niger) Extract Mediates Its Hepatoprotective Effect on Carbon Tetrachloride-Induced Hepatic Injury by Attenuating Oxidative Stress. J Med Food. 2018 Sep;21(9):866-875. doi: 10.1089/jmf.2017.4102. Epub 2018 Aug 1. PMID: 30067118.
  18. François C, Fares M, Baiocchi C, Maixent JM. Safety of Desmodium adscendens extract on hepatocytes and renal cells. Protective effect against oxidative stress. J Intercult Ethnopharmacol. 2015 Jan-Mar;4(1):1-5. doi: 10.5455/jice.20141013041312. Epub 2014 Nov 28. PMID: 26401376; PMCID: PMC4566765.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte