0
fr
US
WSM
232073456
Votre panier est vide.
Menu

Cerveau : les 3 meilleurs compléments alimentaires neuroprotecteurs

Doté d’une incroyable complexité, le cerveau contrôle à distance toutes les fonctions de notre organisme. Découvrez les 3 substances clés pour le protéger de façon optimale.

Neuroprotection du cerveau

Les besoins nutritifs du cerveau

Organe éminent du système nerveux central, le cerveau s’apparente à un puissant ordinateur intégré. Organisé en aires cérébrales, interconnectées par un réseau de quelque 100 milliards de neurones, il orchestre à lui seul quasiment toutes nos fonctions corporelles (1). Sans lui, il nous serait impossible de percevoir, de bouger, de penser, de mémoriser, de parler, ni même de respirer !

Pour réaliser ses nombreuses tâches, le cerveau exige un apport accru et ininterrompu en énergie. Il carbure principalement au glucose, sucre simple issu de la métabolisation des glucides : pour preuve, 20 % de notre consommation glucidique totale lui sont exclusivement réservés (2) ! Très friand en oxygène, il est, avec le myocarde, l’organe supportant le moins les situations d’anoxie (privation en oxygène) (3).

De nombreux nutriments contribuent parallèlement à préserver l’intégrité de notre matière grise. Par exemple, les lipides (en particulier les acides gras polyinsaturés) structurent les membranes neuronales (4). Les protéines se décomposent en acides aminés qui interviennent directement dans la synthèse des neurotransmetteurs – ces fameux médiateurs chimiques qui modulent la transmission des messages nerveux entre les neurones (5).

Les minéraux et vitamines interviennent également de façon conjointe dans la neuroprotection à différentes échelles, notamment en termes de signalisation cellulaire, de transport de l’oxygène ou de lutte contre le stress oxydatif (6-7).

Neuroprotection et vieillissement

Avec l’âge, on assiste de façon plus ou moins marquée selon les individus à des modifications chimiques ou structurelles au sein du cerveau. Celles-ci se traduisent par une réduction de certaines régions cérébrales (de 5 % par décade à partir de 40 ans), une diminution du nombre de cellules nerveuses, une accumulation de substances toxiques ou une altération des neurotransmetteurs (8). À noter que la diminution du débit sanguin (de 20 % en moyenne) précipite leur apparition en entravant la bonne oxygénation des tissus cérébraux (9).

Ces différents changements peuvent impacter directement la fonction cérébrale, en affectant principalement la mémoire, la coordination, la performance intellectuelle ou la réalisation de fonctions exécutives (raisonnement, planification, organisation, jugement…) (10). Plus concrètement, ces troubles cognitifs se manifestent par un ralentissement dans l’accomplissement des tâches quotidiennes, des oublis répétés, la difficulté à formuler des propos ou à concevoir des idées.

Heureusement, il est possible de prévenir et de réfréner le déclin cognitif en adoptant de bonnes habitudes de vie. Outre le volet alimentaire, une activité physique régulière, la pratique quotidienne d’un sport cérébral (sudoku, mots croisés…) et une vie sociale épanouie constituent les clés d’une bonne santé neuronale (11-13).

En parallèle, le champ de la nutrition cérébrale explore à ce jour de nombreuses pistes pour mieux armer notre cerveau face aux dommages du temps et prendre soin de ses capacités cognitives

L’homotaurine, la cousine biologique du GABA

Si son nom rappelle la taurine, un acide aminé déjà présent dans notre organisme, l’homotaurine est une substance existant uniquement à l’état naturel dans certaines algues marines. Elle s’en distingue par un atome de carbone supplémentaire qui modifie sensiblement sa fonction biologique. En effet, elle se rapprocherait plutôt de l’acide gamma-aminobutyrique, plus connu sous le nom de GABA, le neurotransmetteur inhibiteur majeur du cortex cérébral (14).

Plusieurs études suggèrent qu’elle posséderait une affinité particulière avec l’hippocampe (15-16). Faisant partie du système limbique, cette structure est impliquée dans les processus de mémorisation, dans la navigation spatiale ainsi que dans le contrôle des émotions. Son atrophie constitue d’ailleurs bien souvent l’un des signes précurseurs de désordres neurodégénératifs (17).

Cela explique que les compléments d’homotaurine (à l’image d’Homotaurine, chimiquement et biologiquement identique à sa forme naturelle) occupent une place de choix en neuronutrition.

Les synergies de plantes pour soutenir nos fonctions cérébrales

La phytothérapie met à notre disposition de nombreuses plantes capables de bichonner nos cellules grises. Citons par exemple :

  • le Gingko biloba: surnommé l’Arbre aux quarante écus, ce végétal d’une longévité exceptionnelle participe à une fonction cognitive normale et au maintien d’une bonne microcirculation sanguine (18) ;
  • le Bacopa monnieri: plus connu sous le nom d’hysope d’eau ou brahmi en médecine ayurvédique, il soutient le système nerveux central, favorise la stimulation cérébrale et nerveuse et affecte positivement l’hippocampe (19) ;
  • la Centella asiatica: utilisée depuis plus de deux millénaires en Asie, la dénommée herbe du tigre participe à une bonne santé mentale et à une fonction cognitive normale grâce à ses propriétés régénératrices (20) ;
  • l’Huperzia serrata : convoitée en médecine traditionnelle chinoise pour sa teneur en huperzine, un alcaloïde apte à franchir la barrière hématoencéphalique, elle contribue également à la santé mentale (21).

Il peut donc s’avérer judicieux d’associer ces différentes plantes en synergie afin de bénéficier des meilleurs effets neuroprotecteurs (le complément de pointe Neurex rassemble tous ces extraits végétaux et les combine à d’autres substances de renom, telles que le curcuma, ainsi qu’aux vitamines B9 et B12 pour une action complète) (22).

Hericium erinaceus, un champignon à garder en tête

Déjà employé en médecine chinoise depuis l’an 200 av. J.-C., l’hydne hérisson (Hericium erinaceus) est un champignon porteur de longs aiguillons blancs, qui lui confèrent une apparence chevelue insolite – lui valant son surnom de « crinière du lion ».

Sur le plan biochimique, il renferme des bêta-glucanes, une catégorie particulière de polysaccharides entrant en jeu dans le métabolisme lipidique, ainsi que des héricénones, des composés phénoliques dont l’interaction avec le facteur de croissance des nerfs (NGF) est aujourd’hui étudiée par les scientifiques (23).

Bien que son mécanisme d’action mérite encore d’être approfondi, une supplémentation en Hericium erinaceus (par exemple avec Lion’s Mane, dosé à 30 % de bêta-glucanes) s’annonce comme un précieux atout défensif.

Et pour stimuler son cerveau ?

Vous cherchez plutôt à optimiser vos fonctions cérébrales ? Si la neuroprotection cherche à préserver la santé des cellules nerveuses en présence, il existe également des substances spécifiques capables d’augmenter et de booster les performances cognitives : on parle de nootropiques (24). Leurs objectifs sont multiples : restaurer une clarté mentale, retrouver une vivacité d’esprit, se challenger mentalement, gagner en efficacité au travail…

Outre le bacopa et le ginkgo, ces composés se cachent aussi de façon plus commune dans nos placards : la caféine (molécule stimulante du café) ou la L-théanine (acide aminé phare du thé vert) se classent dans cette catégorie (25).

Certains suppléments à visée nootropique les ont donc tout naturellement intégrés à leur formulation (comme Smart Pills, formule surpuissante unissant bacopa, ginkgo, caféine, L-théanine et taurine) (26).

Références scientifiques

  1. Herculano-Houzel S. The human brain in numbers: a linearly scaled-up primate brain. Front Hum Neurosci. 2009 Nov 9;3:31. doi: 10.3389/neuro.09.031.2009. PMID: 19915731; PMCID: PMC2776484.
  2. Mergenthaler P, Lindauer U, Dienel GA, Meisel A. Sugar for the brain: the role of glucose in physiological and pathological brain function. Trends Neurosci. 2013 Oct;36(10):587-97. doi: 10.1016/j.tins.2013.07.001. Epub 2013 Aug 20. PMID: 23968694; PMCID: PMC3900881.
  3. Rink C, Khanna S. Significance of brain tissue oxygenation and the arachidonic acid cascade in stroke. Antioxid Redox Signal. 2011 May 15;14(10):1889-903. doi: 10.1089/ars.2010.3474. Epub 2010 Dec 4. PMID: 20673202; PMCID: PMC3078506.
  4. Tracey TJ, Steyn FJ, Wolvetang EJ, Ngo ST. Neuronal Lipid Metabolism: Multiple Pathways Driving Functional Outcomes in Health and Disease. Front Mol Neurosci. 2018 Jan 23;11:10. doi: 10.3389/fnmol.2018.00010. PMID: 29410613; PMCID: PMC5787076.
  5. Institute of Medicine (US) Committee on Military Nutrition Research. The Role of Protein and Amino Acids in Sustaining and Enhancing Performance. Washington (DC): National Academies Press (US); 1999. 14, Amino Acid and Protein Requirements: Cognitive Performance, Stress, and Brain Function. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK224629/
  6. Kennedy DO. B Vitamins and the Brain: Mechanisms, Dose and Efficacy--A Review. 2016 Jan 27;8(2):68. doi: 10.3390/nu8020068. PMID: 26828517; PMCID: PMC4772032.
  7. Kirkland AE, Sarlo GL, Holton KF. The Role of Magnesium in Neurological Disorders. 2018 Jun 6;10(6):730. doi: 10.3390/nu10060730. PMID: 29882776; PMCID: PMC6024559.
  8. Peters R. Ageing and the brain. Postgrad Med J. 2006 Feb;82(964):84-8. doi: 10.1136/pgmj.2005.036665. PMID: 16461469; PMCID: PMC2596698.
  9. Ghaznawi R, Zwartbol MH, Zuithoff NP, Bresser J, Hendrikse J, Geerlings MI; UCC-SMART Study Group. Reduced parenchymal cerebral blood flow is associated with greater progression of brain atrophy: The SMART-MR study. J Cereb Blood Flow Metab. 2021 Jun;41(6):1229-1239. doi: 10.1177/0271678X20948614. Epub 2020 Aug 17. PMID: 32807000; PMCID: PMC8138332.
  10. Mattson MP, Arumugam TV. Hallmarks of Brain Aging: Adaptive and Pathological Modification by Metabolic States. Cell Metab. 2018 Jun 5;27(6):1176-1199. doi: 10.1016/j.cmet.2018.05.011. PMID: 29874566; PMCID: PMC6039826.
  11. Gomes-Osman J, Cabral DF, Morris TP, McInerney K, Cahalin LP, Rundek T, Oliveira A, Pascual-Leone A. Exercise for cognitive brain health in aging: A systematic review for an evaluation of dose. Neurol Clin Pract. 2018 Jun;8(3):257-265. doi: 10.1212/CPJ.0000000000000460. PMID: 30105166; PMCID: PMC6075983.
  12. Pillai JA, Hall CB, Dickson DW, Buschke H, Lipton RB, Verghese J. Association of crossword puzzle participation with memory decline in persons who develop dementia. J Int Neuropsychol Soc. 2011 Nov;17(6):1006-13. doi: 10.1017/S1355617711001111. PMID: 22040899; PMCID: PMC3885259.
  13. Hikichi H, Kondo K, Takeda T, Kawachi I. Social interaction and cognitive decline: Results of a 7-year community intervention. Alzheimers Dement (N Y). 2016 Dec 21;3(1):23-32. doi: 10.1016/j.trci.2016.11.003. PMID: 29067317; PMCID: PMC5651375.
  14. Tian J, Dang H, Wallner M, Olsen R, Kaufman DL. Homotaurine, a safe blood-brain barrier permeable GABAA-R-specific agonist, ameliorates disease in mouse models of multiple sclerosis. Sci Rep. 2018 Nov 8;8(1):16555. doi: 10.1038/s41598-018-32733-3. PMID: 30410049; PMCID: PMC6224391.
  15. Spalletta G, Cravello L, Gianni W, Piras F, Iorio M, Cacciari C, Casini AR, Chiapponi C, Sancesario G, Fratangeli C, Orfei MD, Caltagirone C, Piras F. Homotaurine Effects on Hippocampal Volume Loss and Episodic Memory in Amnestic Mild Cognitive Impairment. J Alzheimers Dis. 2016;50(3):807-16. doi: 10.3233/JAD-150484. PMID: 26757035.
  16. Caltagirone C, Ferrannini L, Marchionni N, Nappi G, Scapagnini G, Trabucchi M. The potential protective effect of tramiprosate (homotaurine) against Alzheimer's disease: a review. Aging Clin Exp Res. 2012 Dec;24(6):580-7. doi: 10.3275/8585. Epub 2012 Sep 5. PMID: 22961121.
  17. Schuff N, Woerner N, Boreta L, Kornfield T, Shaw LM, Trojanowski JQ, Thompson PM, Jack CR Jr, Weiner MW; Alzheimer's Disease Neuroimaging Initiative. MRI of hippocampal volume loss in early Alzheimer's disease in relation to ApoE genotype and biomarkers. Brain. 2009 Apr;132(Pt 4):1067-77. doi: 10.1093/brain/awp007. Epub 2009 Feb 27. PMID: 19251758; PMCID: PMC2668943.
  18. Singh SK, Srivastav S, Castellani RJ, Plascencia-Villa G, Perry G. Neuroprotective and Antioxidant Effect of Ginkgo biloba Extract Against AD and Other Neurological Disorders. 2019 Jul;16(3):666-674. doi: 10.1007/s13311-019-00767-8. PMID: 31376068; PMCID: PMC6694352.
  19. Aguiar S, Borowski T. Neuropharmacological review of the nootropic herb Bacopa monnieri. Rejuvenation Res. 2013 Aug;16(4):313-26. doi: 10.1089/rej.2013.1431. PMID: 23772955; PMCID: PMC3746283.
  20. Gray NE, Zweig JA, Caruso M, Martin MD, Zhu JY, Quinn JF, Soumyanath A. Centella asiatica increases hippocampal synaptic density and improves memory and executive function in aged mice. Brain Behav. 2018 Jul;8(7):e01024. doi: 10.1002/brb3.1024. Epub 2018 Jun 19. PMID: 29920983; PMCID: PMC6043711.
  21. Callizot N, Campanari ML, Rouvière L, Jacquemot G, Henriques A, Garayev E, Poindron P. Huperzia serrata Extract 'NSP01' With Neuroprotective Effects-Potential Synergies of Huperzine A and Polyphenols. Front Pharmacol. 2021 Aug 30;12:681532. doi: 10.3389/fphar.2021.681532. PMID: 34526893; PMCID: PMC8435632.
  22. Bhat A, Mahalakshmi AM, Ray B, Tuladhar S, Hediyal TA, Manthiannem E, Padamati J, Chandra R, Chidambaram SB, Sakharkar MK. Benefits of curcumin in brain disorders. Biofactors. 2019 Sep;45(5):666-689. doi: 10.1002/biof.1533. Epub 2019 Jun 11. PMID: 31185140.
  23. Li IC, Lee LY, Tzeng TT, Chen WP, Chen YP, Shiao YJ, Chen CC. Neurohealth Properties of Hericium erinaceus Mycelia Enriched with Erinacines. Behav Neurol. 2018 May 21;2018:5802634. doi: 10.1155/2018/5802634. PMID: 29951133; PMCID: PMC5987239.
  24. Suliman NA, Mat Taib CN, Mohd Moklas MA, Adenan MI, Hidayat Baharuldin MT, Basir R. Establishing Natural Nootropics: Recent Molecular Enhancement Influenced by Natural Nootropic. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:4391375. doi: 10.1155/2016/4391375. Epub 2016 Aug 30. PMID: 27656235; PMCID: PMC5021479.
  25. Owen GN, Parnell H, De Bruin EA, Rycroft JA. The combined effects of L-theanine and caffeine on cognitive performance and mood. Nutr Neurosci. 2008 Aug;11(4):193-8. doi: 10.1179/147683008X301513. PMID: 18681988.
  26. Roe AL, Venkataraman A. The Safety and Efficacy of Botanicals with Nootropic Effects. Curr Neuropharmacol. 2021;19(9):1442-1467. doi: 10.2174/1570159X19666210726150432. PMID: 34315377; PMCID: PMC8762178.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte