0
fr
US
WSM
232964702
Votre panier est vide.
Menu

Bouffées de chaleur chez les femmes : pourquoi ? Que faire ?

Vous souffrez de bouffées de chaleur désagréables, Mesdames ? Découvrez à quoi peuvent être dus ces symptômes et comment les atténuer naturellement.

Femme âgée avec bouffée de chaleur

Les bouffées de chaleur, c’est quoi ?

Une bouffée de chaleur, parfois appelée « bouffée vasomotrice » ou « flush », est une sensation de chaleur soudaine, passagère et le plus souvent ressentie dans la partie supérieure du corps (au niveau du visage, du cou et de la poitrine).

Les bouffées de chaleur peuvent être légères, mais elles peuvent aussi être très dérangeantes.

Les différents symptômes d’une bouffée de chaleur

Les symptômes courants causés par une bouffée de chaleur sont, plus précisément :

  • une sensation subite de chaleur se propageant dans la poitrine, le cou et le visage ;
  • une rougeur de la peau et/ou des taches sur la peau ;
  • un rythme cardiaque accéléré ;
  • une transpiration soudaine, principalement sur le haut du corps ;
  • une sensation de froid lorsque la bouffée de chaleur se calme ;
  • un sentiment d'anxiété.

La fréquence et l'intensité des bouffées de chaleur sont variables dans le temps et en fonction de la personne concernée. Un épisode peut durer 1 à 2 minutes, parfois jusqu'à 5 minutes.

Quelles causes aux bouffées de chaleur, notamment chez les femmes ?

Parmi les causes potentielles des bouffées de chaleur en général, citons les effets secondaires de certains médicaments, les problèmes de thyroïde, l’anxiété, etc.

Il existe également des facteurs de risque qui peuvent intensifier les symptômes des bouffées vasomotrices :

  • le tabagisme ;
  • l’obésité ;
  • l’hérédité.

Chez les femmes, les bouffées de chaleur sont toutefois fréquemment observées lors des variations hormonales de la période prémenstruelle ou de la ménopause (cette étape, rappelons-le, marque la fin de la vie reproductive féminine et correspond à la cessation permanente des menstruations pendant au moins 12 mois consécutifs).

La plupart des recherches suggèrent que ce type de bouffée de chaleur féminine survient lorsque la baisse des niveaux d'œstrogènes rend le thermostat de l'organisme (hypothalamus) plus sensible aux variations de la température corporelle, même légères. En effet, lorsque l'hypothalamus estime que le corps est trop chaud, il déclenche une chaîne d'événements pour faire transpirer le corps et le rafraîchir.

Quand est-ce que ces bouffées de chaleur ont lieu ?

Les bouffées de chaleur dues à des variations hormonales chez les femmes peuvent survenir à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit.

La plupart des femmes qui déclarent en avoir les ressentent quotidiennement.

Les bouffées de chaleur nocturnes sont souvent considérées comme particulièrement insupportables, étant donné qu'elles peuvent nuire au sommeil.

Jusqu’à quand peuvent durer les bouffées de chaleur féminines ?

En moyenne, les bouffées de chaleur liées à l’entrée dans la ménopause persistent pendant 7 ans, mais certaines femmes les subissent pendant plus de 10 ans.

La plupart des femmes concernées n’en ressentent généralement plus après 65 ans. Notez aussi que toutes les femmes ne ressentent pas pour autant de bouffées de chaleur à la ménopause.

Comment atténuer les bouffées de chaleur de la ménopause ?

Pour minimiser la fréquence ou l’intensité des bouffées de chaleur féminines dues à la ménopause, vous pouvez avoir recours à diverses méthodes naturelles :

Quelques conseils pratiques

Avant tout, en cas de bouffées de chaleur, veillez à rester au frais. Portez des vêtements plus légers et respirants et n’hésitez pas à vous rafraîchir à l’aide de serviettes fraîches, de sprays d’eau

Veillez à avoir une alimentation variée et équilibrée, en évitant par ailleurs les aliments épicés, les boissons chaudes, l’alcool ou encore le tabac, facteurs possibles de bouffées de chaleur.

Faites aussi régulièrement du sport pour soutenir votre bien-être général et apprenez à vous relaxer.

Les phytoœstrogènes
Les phytoestrogènes sont des composés naturels présents dans certaines plantes, tels que le trèfle rouge, le soja et les graines de lin.

Sans être des substituts parfaits aux œstrogènes endogènes, ces composés dotés d’une structure chimique similaire peuvent se lier aux récepteurs d’œstrogènes et exercer une activité oestrogénique, ce qui compense la baisse des niveaux d’œstrogènes liée à la ménopause.

Ils semblent ainsi réduire efficacement les bouffées de chaleur chez certaines femmes. On les trouve notamment sous forme de crème à haute teneur en phyto-estrogènes (1).

La progestérone

À la ménopause, les femmes connaissent, en plus de la diminution de leur taux d’œstrogènes, une diminution de leur taux de progestérone.

Les compléments contenant des phyto-progestérones, généralement issus d’une plante appelée l’igname sauvage, aident à compenser cette carence en progestérone et peuvent ainsi contribuer à éviter les bouffées de chaleur (2-3).

Découvrez par exemple notre spray de progestérone naturelle ou bien sur notre crème de progestérone naturelle.

La vitamine E

Une méta-analyse récente a montré que la vitamine E antioxydante, associée à des oméga-3, pouvait réduire l'intensité des bouffées de chaleur, en comparaison avec un placebo (4).

La sauge

La sauge est traditionnellement utilisée pour soulager les bouffées de chaleur. Plusieurs études suggèrent qu'elle pourrait réduire à la fois la fréquence et l'intensité des bouffées de chaleur (5).

Le millepertuis

Fait moins connu : le millepertuis, en plus d’être utilisé pour soutenir le moral, est de plus en plus étudié pour ses effets potentiels anti-bouffées de chaleur (6). N’hésitez pas à demander conseil à un médecin avant de vous supplémenter.

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Chen MN, Lin CC, Liu CF. Efficacy of phytoestrogens for menopausal symptoms: a meta-analysis and systematic review. Climacteric. 2015 Apr;18(2):260-9. doi: 10.3109/13697137.2014.966241. Epub 2014 Dec 1. PMID: 25263312; PMCID: PMC4389700.
  2. Prior JC, Hitchcock CL. Progesterone for hot flush and night sweat treatment--effectiveness for severe vasomotor symptoms and lack of withdrawal rebound. Gynecol Endocrinol. 2012 Oct;28 Suppl 2:7-11. doi: 10.3109/09513590.2012.705390. Epub 2012 Aug 1. PMID: 22849758.
  3. Regidor PA. Progesterone in Peri- and Postmenopause: A Review. Geburtshilfe Frauenheilkd. 2014 Nov;74(11):995-1002. doi: 10.1055/s-0034-1383297. PMID: 25484373; PMCID: PMC4245250.
  4. Maghalian M., Hasanzadeh R., Mirghafourvand M. The effect of oral vitamin E and omega-3 alone and in combination on menopausal hot flushes: A systematic review and meta-analysis. Post Reprod. Health. 2022;28:93–106. doi: 10.1177/20533691221083196.
  5. Bommer S, Klein P, Suter A. First time proof of sage's tolerability and efficacy in menopausal women with hot flushes. Adv Ther. 2011 Jun;28(6):490-500. doi: 10.1007/s12325-011-0027-z. Epub 2011 May 16. PMID: 21630133.
  6. Abdali K, Khajehei M, Tabatabaee HR. Effect of St John's wort on severity, frequency, and duration of hot flashes in premenopausal, perimenopausal and postmenopausal women: a randomized, double-blind, placebo-controlled study. Menopause. 2010 Mar;17(2):326-31. doi: 10.1097/gme.0b013e3181b8e02d. PMID: 20216274.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte