0
fr
US
WSM
223142052
Votre panier est vide.
Menu

En stock

Bone Health

Complément alimentaire riche en astragale pour les tissus osseux (ostéoporose)

Votre complément 100 % naturel d'Osteosine™
  • L'Osteosine™ combine uniquement des extraits végétaux d'exception.
  • Riche en racine d'astragale, une super-plante qui contribue à la résistance physique et participe à protéger les tissus contre les radicaux libres.
  • Haute teneur en Rehmannia, qui contribue à la santé vasculaire.
  • Contient aussi des extraits de feuilles d'arbre à gomme et de graines de cuscute, des plantes très appréciées de la médecine traditionnelle chinoise.

Achat immédiat

60 Gél. Vég.

39.00 €

Auto-Livraison

60 Gél. Vég.

39.00 €

35.88 €

Je voudrais

chaque

Bone Health

Vegan
Sans gluten
Sans nanoparticules
Sans excipients controversés
Sans lactose
Sans édulcorant

Bone Health est un complément alimentaire 100 % naturel destiné au renforcement osseux. Il contient quatre extraits de plantes traditionnellement utilisées pour s’opposer aux pertes osseuses : la racine d'Astragalus membranaceus, les graines de Cuscuta chinensis, les feuilles d’Eucommia ulmoides et la racine de Rehmannia glutinosa standardisée à 2 % de flavonoïdes.

La recherche a démontré que ces quatre plantes contribuaient à diminuer naturellement l’activité des ostéoclastes (phase de résorption osseuse) et à soutenir l’action des ostéoblastes (phase de reformation osseuse).

Bone Health complète parfaitement l’action de Super Bone formula, une formule de soutien à la fonction osseuse contenant des minéraux et des vitamines.

A qui est destiné le complément alimentaire Bone Health ?

Bone Health est recommandé à toutes les catégories de personnes suivantes :

  • Les personnes âgées de plus de 40 ans (c’est à cet âge que la masse osseuse tend à décliner, de 1 à 2 % par an).
  • Les femmes ménopausées (dans les dix années qui suivent l’apparition de la ménopause, la perte osseuse s’accélère de 2 à 3 % par an en raison de la baisse de production d’œstrogènes).
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de fractures causées par l’ostéoporose.
  • Les femmes qui ne font pas ou peu d’exercice physique.
  • Les personnes qui souffrent de maladies inflammatoires intestinales (type Crohn).

Cinq bonnes raisons de miser sur Bone Health

  1. La plupart des médicaments utilisés pour traiter l’ostéoporose (biphosphonates, calcitonine, œstrogènes, fluoride, etc.) provoquent des effets secondaires problématiques à long terme (ostéonécrose de la mâchoire, augmentation du risque de certains cancers et de plusieurs troubles cardiovasculaires) (24-28). Il y a donc une forte demande pour des produits naturels dénués d’effets secondaires.
  2. Les quatre extraits de plantes sont traditionnellement utilisés pour soutenir la fonction osseuse et la recherche moderne a montré qu’il ne s’agissait pas d’un hasard. Elles sont toutes riches en phyto-œstrogènes, des molécules capables de mimer l’action des œstrogènes et moduler ainsi plusieurs facteurs impliqués dans le remodelage osseux.
  3. Le mélange, de marque déposée, a fait l’objet d’une étude in vitro et de deux études in vivo. Dans les trois cas, on a constaté une augmentation significative des biomarqueurs de la formation osseuse ainsi qu’une meilleure résistance à la fracture.
  4. Bone Health agit de façon synergique avec les vitamines et minéraux reconnus scientifiquement utiles pour la santé osseuse. Si ces substances sont les matériaux nécessaires à la reminéralisation de l’os, Bone Health permet à l’organisme de choisir le bon cahier des charges et participe à sa bonne mise en œuvre.
  5. Il ne contient que des agents de texture naturels et parfaitement sûrs, de la farine de riz et des fibres d’acacia.

De quoi se compose Bone Health

Osteosine™
Plante

Des questions ? Des interrogations ?

Comment expliquer les pertes osseuses ?

L’ostéoporose est un processus naturel, la plupart du temps lié au vieillissement, caractérisé par une réduction de la masse et de la densité osseuse. Elle rend les os plus « poreux » et plus susceptibles de se fracturer lors de chutes banales. Comme cette perte osseuse n’engendre généralement aucun symptôme jusqu’à la fracture, on surnomme l’ostéoporose « le mal silencieux ». Mais d’où viennent ces pertes osseuses ?

Les os du corps humain sont remodelés tout au long de la vie par le biais d’un double processus :

  • Une phase de résorption au cours de laquelle des cellules spécialisées, appelées « ostéoclastes », rongent les structures osseuses existantes. Ce « grignotage » entraîne l’apparition récurrente de trous (qu’on appelle des « lacune de Howship ») dans l’os.
  • Une phase de reformation au cours de laquelle d’autres cellules spécialisées, les « ostéoblastes », fabriquent de nouvelles structures osseuses pour combler les « trous » et reformer des os en parfaite santé. Des minéraux s’accumulent ensuite dans la nouvelle matrice pour optimiser la résistance mécanique des os.

Ce double processus permet à l’être humain d’être toujours en phase avec son environnement. Ainsi, les os abîmés sont rapidement reconstruits et l’organisme peut même bâtir des os plus solides si les contraintes environnementales ont changé (nouvelle activité physique par exemple). Il faut néanmoins que ce double processus reste équilibré. Si la phase de résorption de l’os prend le dessus, les « trous » ne sont jamais rebouchés et les os se fragilisent dangereusement. C’est précisément ce qui se produit au cours de l’ostéoporose.

Plusieurs facteurs influencent l’équilibre de ce remodelage osseux (1) :

  • Les hormones sexuelles. Les œstrogènes sont les principaux régulateurs du remodelage du tissu osseux. Ils ciblent les ostéoblastes et sont des inhibiteurs puissants de la résorption osseuse par les ostéoclastes. La privation de ces œstrogènes à la ménopause entraîne un déséquilibre durable du renouvellement osseux : les pertes osseuses sont désormais plus nombreuses que les gains et l’ostéoporose survient assez rapidement.
  • Les contraintes mécaniques. L’os est capable de s’adapter en fonction du niveau de contrainte physique qu’il subit. Lorsqu’une personne cesse brutalement son activité physique, à la suite par exemple d’une blessure, les stimulations physiques disparaissent, ce qui augmente la phase de résorption et diminue la phase de réformation. A long terme, l’inactivité physique provoque donc également de l’ostéoporose.
  • Les Bone Morphogenetic Proteins (BMPs). Ce sont des protéines qui favorisent la phase de reformation osseuse.
  • Les Insulin Growth Factors (IGFs), des facteurs de croissances qui stimulent l’activité des ostéoblastes.
  • Les Transforming Growth Factor (TGF), une famille de messagers influençant considérablement les deux phases du remodelage osseux.
  • La vitamine D. Elle joue un rôle essentiel dans le renouvellement de l’os : stimulation de l’absorption intestinale du calcium et du phosphate (qui vont servir à la minéralisation de l’os nouveau) et inhibition de la parathormone, une protéine qui stimule la résorption osseuse.
Que contient le complément Bone Health ? En quoi est-il pertinent pour soutenir le remodelage osseux ?

Bone Health contient un mélange de quatre extraits de plantes traditionnellement utilisées pour contrer les pertes osseuses.

Des feuilles d’Eucommia ulmoides

C’est l’un des traitements naturels les plus prescrits en Chine pour le traitement de l’ostéoporose (2-3). D’après la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, Eucommia ulmoides (qu’on appelle également Du-Zhong en Asie) optimise la santé des reins qui nourrissent et soutiennent le tissu osseux.

Si la science moderne a bien mis en évidence les propriétés anti-ostéoporose d’Eucommia ulmoides, le mécanisme d’action avancé est différent. Plusieurs études ont montré que les lignanes polyphénoliques non-stéroïdiens (4) contenus dans la plante agissaient de la même manière que les œstrogènes. Ces « phyto-œstrogènes » se lieraient de la même façon aux « récepteurs α des œstrogènes » (5-7), ce qui régulerait, à la hausse, l’activité de plusieurs gènes décisifs pour le fonctionnement des ostéoblastes (8).

C’est ce mécanisme qui expliquerait leur capacité à stimuler la phase de reformation osseuse par les ostéoblastes (9) et à augmenter ainsi la densité minérale osseuse de l’os sans provoquer le moindre effet secondaire (10).

De la racine d’Astragale

On connait bien l’Astragale pour ses propriétés adaptogènes mais cette plante d’usage traditionnel a d’autres cordes à son arc. Grâce à sa haute teneur en flavonoïdes, et notamment en isoflavones (11), elle est utilisée depuis des millénaires pour contrer l’ostéoporose (12).

Des recherches ont montré qu’elle agissait sur deux facteurs impliqués dans le remodelage osseux (13-14) :

  • Elle augmente les taux de TGF-β1, un facteur de croissance qui soutient activement la formation osseuse. Ce facteur permet en effet le recrutement, la différenciation et la prolifération des ostéoblastes nécessaires à la reformation osseuse (15-16).
  • Elle diminue au contraire les taux de TGF-α, un autre facteur de croissance qui joue un rôle important dans la résorption osseuse et encourage vivement la destruction de l’os par les ostéoclastes. Après la ménopause, les taux de TGF-β1 chutent (17), ce qui contribue au déséquilibre du remodelage osseux.

Les chercheurs pensent que les isoflavones de l’Astragale interagissent également avec les récepteurs oestrogéniques. Comme les œstrogènes, ils augmentent par ailleurs l’absorption du calcium, décisif dans la reminéralisation de l’os.

Des graines de Cuscuta chinensis

Cuscuta chinensis est une plante parasite utilisée en médecine traditionnelle depuis des milliers d’années pour soutenir la fonction osseuse. On l’appelle également Dodder et Tu-Si-Zi. Son mécanisme d’action semble très proche de celui de l’Astragale : Cuscuta chinensis contient également de nombreux flavonoïdes (18) dont les plus actifs sont le kaempférol, la quercétine, l’hyperoside, l’astragaline et les lignanes (19).

Des études montrent qu’elle soutient la différentiation et la prolifération des ostéoblastes tout en inhibant l’action des ostéoclastes (20-21).

Un extrait de racine de Rehmannia

Rehmannia glutinosa est une plante comestible communément appelée Dihuang et utilisée depuis au moins 3000 ans en médecine traditionnelle. La recherche moderne a révélé la présence de nombreux composés bioactifs dont des flavonoïdes et des monoterpénoïdes (22). Parmi ces derniers, il semble que le catalpol soit le plus efficace (23) pour soutenir la fonction osseuse, mais le mécanisme exact reste à définir.

Quand et comment prendre Bone Health ?

Pour des effets significatifs à long terme, le traitement devra être étendu sur une période de plusieurs mois, à raison d’une prise de 2 gélules par jour.

Plusieurs mesures peuvent être associées à la supplémentation :

  • une supplémentation en vitamine D, en calcium, ou en d’autres substances d’intérêt (BMPs…) ;
  • des expositions fréquentes à la lumière du soleil ;
  • une diminution de la consommation de boissons caféinées (car elles favorisent les pertes de calcium et donc les phases de résorption osseuse) ;
  • la poursuite ou la reprise d’une activité physique régulière (adaptée à votre condition physique).

Le mélange jouit d’une parfaite tolérance et d’une absence totale de toxicité.

Avis

La note de ce produit est de 4 sur 5 étoiles.
Nous avons récolté 3 avis.

33%

33%

33%

0%

0%

Excellent 3 Avis
Lolita D.

12 décembre 2023

Pour la prise après l'opération. Difficile à évaluer l'effet, un peu chèr

Sol

26 mai 2023

Muy buen producto

Besoin d'aide ?

Téléphone

Appel gratuit* au
0800 _666 742
de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi
(*France Métropolitaine uniquement, +352 283 831 29 depuis les autres pays)

Questions fréquentes

Trouver les réponses aux questions les plus courantes

Formulaire de contact

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question sur le site et souhaitez nous contacter directement ?
Nous écrire
Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte