0
fr
US
WSM
232202814
Votre panier est vide.
Menu

Le sélénium est-il bon pour les cheveux ?

On entend parfois dire que les compléments alimentaires de sélénium aident à rendre les cheveux vigoureux, sains et brillants. Qu’en est-il vraiment ? Que valent-ils face aux autres compléments réputés pour les cheveux comme le zinc et la biotine ?

Sources de sélénium pour les cheveux

Qu’est-ce que le sélénium et quels sont ses effets sur les cheveux ?

Le sélénium est un oligo-élément nécessaire en très faibles quantités pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Il participe à de nombreuses fonctions essentielles, parmi lesquelles le maintien du système immunitaire, la synthèse des hormones thyroïdiennes ou encore le métabolisme de la testostérone.

En plus de ces bienfaits, il contribue à protéger les cellules du stress oxydatif en participant à la synthèse de la glutathion-peroxydase, célèbre enzyme antioxydante naturellement présente dans l’organisme.

Le sélénium, enfin, contribue effectivement au maintien de cheveux normaux en favorisant leur croissance, en prévenant leur chute (grâce à ses propriétés antioxydantes qui protègent les follicules pileux du stress oxydatif) et en améliorant la qualité du cuir chevelu. Mais conseille-t-on vraiment d’inclure la prise d’un complément de sélénium dans sa « routine capillaire » ?

Faut-il vraiment prendre un complément de sélénium pour soutenir ses cheveux ?

Si le sélénium joue un rôle important dans la santé et l'apparence des cheveux, la consommation de compléments alimentaires de sélénium est bénéfique uniquement en cas de carence.

Plusieurs études (1-2) montrent qu’en l’absence d’apports adéquats en sélénium (55 μg par jour),  la croissance et la pigmentation des cheveux est altérée, au point d’entraîner l’apparition de troubles capillaires comme la décoloration et la chute des cheveux (alopécie). Les mêmes études ont montré qu’une supplémentation adéquate permettait de retrouver une chevelure normale en l’espace de 6 mois.

En revanche, pour les personnes dont les apports alimentaires en sélénium sont satisfaisants (ce qui est très souvent le cas dans les pays occidentaux), les compléments alimentaires ne permettent pas d’améliorer la qualité, la beauté ou l’éclat des cheveux. Au contraire, des apports excessifs conduiraient à une dégradation de leur condition (3-4) et parfois même à une accélération de la chute des cheveux.

Y a-t-il un risque de carence en sélénium ?

Fréquence et symptômes de la carence en sélénium

Bien que relativement rare dans les pays occidentaux, la carence en sélénium affecterait tout de même entre 500 millions et 1 milliard de personnes dans le monde.

Les symptômes typiques incluent une fatigue prononcée, une perte de force musculaire, des changements d'humeur, de l'irritabilité, des vomissements fréquents, une susceptibilité accrue aux infections, des dysfonctionnements de la glande thyroïde et… des troubles capillaires. Dans les cas les plus graves, elle peut même entraîner des dommages au cœur et aux articulations.

À l’inverse, il existe un risque d’intoxication au sélénium en cas d’apports excessifs et prolongés : les cheveux et les ongles deviennent cassants, la peau apparaît très sensible, et la personne concernée se sent intensément fatiguée. Pour un adulte, les apports maximaux tolérables en sélénium ont été fixés à 400 µg par jour.

Les personnes à risque d’un déficit en sélénium

Les personnes les plus touchées par une carence en sélénium sont celles qui vivent sur un territoire naturellement pauvre en cet élément, comme en Nouvelle-Zélande ou en Chine (5), ainsi que les personnes traitées par chimiothérapie et les personnes souffrant de maladies intestinales graves comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.

Les sources et les aliments riches en sélénium

Il est facile d’avoir des apports adéquats en sélénium dans la mesure où de très nombreux aliments communs en contiennent (thon, maquereau, sardine, fruits de mer, œufs, viandes, abats, champignons, noix…) Une portion de poisson ou de noix (arachides, noix du Brésil, amandes…) suffit à atteindre les apports recommandés.

Pour les personnes en situation de carence, des compléments de sélénium peuvent être envisagés sous la supervision d’un professionnel de santé. Privilégiez la L-sélénométhionine, la forme de sélénium qui présente la meilleure biodisponibilité.

Concernant les personnes désireuses d’améliorer la vigueur ou encore la brillance de leurs cheveux, il existe heureusement d’autres compléments alimentaires fiables et efficaces.

Les autres compléments alimentaires pour la santé des cheveux

Les compléments de zinc, excellents pour les cheveux

Le zinc est un autre oligo-élément qui participe au maintien de cheveux normaux, étant impliqué dans leur croissance et dans le maintien du follicule pileux.

Plusieurs travaux mettent en évidence des taux insuffisants chez les sujets atteints de chute de cheveux.

Pour vous supplémenter, misez par exemple sur le bisglycinate de zinc, hautement biodisponible (par exemple avec Advanced Zinc Bisglycinate Lozenges).

La biotine, alias la « vitamine beauté »

Surnommée la « vitamine beauté », la biotine contribue au maintien d’une chevelure normale en participant notamment à la synthèse de la kératine, élément constitutif fondamental du cheveu puisqu’il en est composé à 95 %.

L’organisme n’étant ni capable de fabriquer la biotine, ni de la stocker efficacement, il faut la puiser régulièrement dans l’alimentation ou s’appuyer sur des compléments idéalement dosés (comme Biotin).

Les compléments alimentaires de kératine, le composant majeur des cheveux

Un déficit en kératine lors de la synthèse d’un nouveau cheveu conduit à une chevelure terne et cassante (6-7).

Ainsi, elle figure comme l’ingrédient phare de nombreux compléments destinés à la beauté des cheveux.

La kératine est particulièrement intéressante lorsqu’elle se présente sous une forme nettement mieux absorbée par l’organisme : la kératine solubilisée (comme dans Daily Beauty).

Les formules synergiques pour la santé et l’aspect capillaire

Certaines formules synergiques spécifiques pour la santé et l’aspect des cheveux combinent ces trois composés et y ajoutent de nombreux autres micronutriments d’intérêt, comme le MSM ou la choline, à des dosages savamment étudiés (c’est le cas du complément alimentaire Hair & Nails Formula).

Le conseil SuperSmart

Références scientifiques

  1. Vinton NE, Dahlstrom KA, Strobel CT, Ament ME. Macrocytosis and pseudoalbinism: manifestations of selenium deficiency. J Pediatr. 1987;111(5):711–717.
  2. Masumoto K, Nagata K, Higashi M, et al. Clinical features of selenium deficiency in infants receiving long-term nutritional support. Nutrition. 2007;23(11–12):782–787
  3. Tortelly Costa VD, Melo DF, Matsunaga AM. The Relevance of Selenium to Alopecias. Int J Trichology. 2018 Mar-Apr;10(2):92-93. doi: 10.4103/ijt.ijt_37_17. PMID: 29769785; PMCID: PMC5939011.
  4. Almohanna HM, Ahmed AA, Tsatalis JP, Tosti A. The Role of Vitamins and Minerals in Hair Loss: A Review. Dermatol Ther (Heidelb). 2019 Mar;9(1):51-70. doi: 10.1007/s13555-018-0278-6. Epub 2018 Dec 13. PMID: 30547302; PMCID: PMC6380979.
  5. Goldberg LJ, Lenzy Y. Nutrition and hair. Clin Dermatol. 2010;28(4):412–419.
  6. An SY, Kim HS, Kim SY, Van SY, Kim HJ, Lee JH, Han SW, Kwon IK, Lee CK, Do SH, Hwang YS. Keratin-mediated hair growth and its underlying biological mechanism. Commun Biol. 2022 Nov 19;5(1):1270. doi: 10.1038/s42003-022-04232-9.
  7. Tinoco A, Gonçalves J, Silva C, Loureiro A, Gomes AC, Cavaco-Paulo A, Ribeiro A. Keratin-based particles for protection and restoration of hair properties. Int J Cosmet Sci. 2018 Aug;40(4):408-419. doi: 10.1111/ics.12483. Epub 2018 Aug 28. PMID: 30047992.

Partager

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.

Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis

Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte