0
fr
US
WSM
217293212
Votre panier est vide.
Menu

En stock

PEAK ATP™

Complément alimentaire d'ATP, excellente source d'énergie

Une forme d’ATP brevetée et validée cliniquement (excellente source d'énergie)
  • L'ATP est la molécule transporteuse d'énergie la plus abondante de l'organisme.
  • Sa production diminue avec l'âge et le stress.
  • Fournit notamment de l'énergie aux cellules des muscles.
  • Très appréciée des sportifs.
  • Aussi impliquée dans les différentes réactions chimiques du métabolisme, dans la division des cellules, etc.
  • Efficace dès la première dose (400 mg).
  • Conditionnée sous forme de DR Caps pour une absorption optimale.

Achat immédiat

120 DR caps

55.00 €

Auto-Livraison

120 DR caps

55.00 €

50.60 €

Je voudrais

chaque

PEAK ATP™

Vegan
Sans gluten
Sans nanoparticules
Sans excipients controversés
Sans lactose
Sans édulcorant

Peak ATP® est un complément alimentaire d’ATP (adénosine triphosphate) destiné principalement à certains sportifs, validé cliniquement et breveté par la société d’excellence TSI Group Ltd. L’ATP y est structurellement identique à la molécule produite par l’organisme et est conditionnée sous forme de DR Caps® pour une absorption maximale.

Qu’est-ce que l’ATP ?

Les êtres vivants ont besoin d’énergie pour vivre et se développer. Chez les organismes eucaryotes, comme l’être humain, plusieurs composants cellulaires jouent des rôles essentiels dans la production de cette énergie. L’un d’entre eux est la mitochondrie : elle est le siège principal de la synthèse de l’ATP (adénosine triphosphate), une molécule à haut potentiel énergétique qui intervient dans la très grande majorité des voies métaboliques cellulaires.

Pour faire simple, on peut considérer que l’ATP est un intermédiaire : elle capte l’énergie libérée par l’oxydation des nutriments consommés via l’alimentation et la restitue au bon moment pour permettre les réactions chimiques nécessaires à la vie d’un être vivant, comme la contraction musculaire.

Les stocks d’ATP dans le corps humain ne sont jamais très importants. L’organisme doit donc produire de l’ATP en permanence, à une vitesse considérable : le stock maximal d’ATP, environ 50 g, est entièrement renouvelé toutes les 2 minutes au repos. Le besoin de renouvellement peut être plus rapide pour une cellule en cas de forte demande énergétique, comme c’est le cas lors d’un effort physique intense.

L'ATP intervient entres autres dans le maintien de la structure cellulaire, dans sa mobilité en facilitant l'assemblage et le désassemblage des éléments du cytosquelette. Il fournit l'énergie de la contraction musculaire en catalysant le raccourcissement des filaments d'actine et de myosine, ce qui est un besoin essentiel des êtres vivants, indispensable à leur locomotion et à leur respiration.

Pourquoi les adeptes des efforts physiques brefs et intenses cherchent à augmenter leur niveaux d’ATP ?

Les cellules musculaires renferment une certaine réserve d’ATP nous permettant d’effectuer une action brève et intense, en cas de force majeur ou d’effort violent momentané. Mais cette réserve se consomme alors en deux ou trois secondes à peine !

Si l’effort se prolonge, les muscles font appel à deux autres types de réserves énergétiques :

  • La créatine phosphate, un composé présent également dans le muscle qui sait produire rapidement de l’ATP. Grâce à lui, l’effort violent peut être prolongé jusqu’à 15 secondes.
  • Le glycogène, un type de sucre présent lui aussi dans les muscles qui produit de l’ATP en se cassant, et qui permet de prolonger l’effort intense d’une minute au maximum, au détriment de l’intégrité du muscle.

Au-delà de ce délai d’une minute, le corps humain fait appel à un dernier mode de production d’ATP : la respiration cellulaire, au cours duquel le corps dégrade les molécules d'origine alimentaire (sucres, lipides, protéines) en présence du dioxygène de l'air. L’effort peut donc se poursuivre mais son intensité diminue.

Les sportifs ayant recours à des efforts brefs et violents, comme le sprinter de 100 mètres ou l’haltérophile, cherchent donc à prolonger la durée de l’effort violent ou à augmenter son intensité, en augmentant les réserves d’ATP et de créatine phosphate dans le muscle.  

Si les réserves d’ATP ou de créatine phosphate sont épuisées avant la fin du sprint de 100 mètres, les muscles font appel au glycogène pour terminer la course, mais cela aura pour effet de produire une petite quantité d’acide lactique, qui rend le mouvement plus difficile et plus douloureux. Son accumulation n’est pas à l’origine des courbatures (contrairement à une idée répandue), mais elle finit par affecter la performance du muscle (1).

Notons qu’avec le vieillissement de l’organisme, cette réserve d’ATP diminue, contribuant à réduire la durée de l’effort violent et son intensité.

De quoi se compose PEAK ATP™

Adénosine 5’- triphosphate
Nucléotide

Des questions ? Des interrogations ?

Comment prendre Peak ATP ?

On recommande la prise de deux gélules par jour, quelques temps avant, voire juste avant, une série d’efforts intenses.

Peak ATP est très documenté scientifiquement : il est considéré comme sûr par la communauté scientifique et n’a pas été interdit par l’agence mondiale antidopage.

En parallèle d’une supplémentation en ATP, nous préconisons de :

  • Recourir, si besoin, à des compléments de créatine, un acide aminé non essentiel présent dans les muscles qui favorise le renouvellement de l’ATP durant de courtes séances d'exercice intense (2-4), mais qui a tendance à encourager la rétention d’eau dans les muscles.
  • Associer Peak ATP à un complément de BCAAs.
  • Boire au moins deux litres d’eau par jour pour éviter la déshydratation.
  • Adopter une alimentation en phase avec vos besoins énergétiques élevés et contenant tous les nutriments essentiels.
  • Prendre garde à consommer suffisamment de protéines pour maintenir voire augmenter la masse musculaire adaptée à vos efforts.
  • Prendre si besoin un complément de vitamine D, qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire, du début de l’automne jusqu’au début du printemps. Les carences en vitamine D sont fréquentes chez les athlètes, en particulier chez ceux qui effectuent la majorité de leurs entraînements en salle.
  • Ingérer de 30 à 60 g de glucides par heure pendant les sessions intenses.
  • Prendre un complément de zinc quelques jours avant le début d’une compétition importante.
  • Veiller à conserver un sommeil réparateur (au moins 7 heures par jour).
  • Eviter les épisodes de consommation massive d’alcool.

Avis

La note de ce produit est de 4.2 sur 5 étoiles.
Nous avons récolté 6 avis.

67%

17%

0%

0%

17%

Excellent 6 Avis
Peyrebrune Veronique

20 septembre 2023

Correspond à mes attentes

Pindado Henri

16 octobre 2020

bon produit un peu cher

Christiane

26 septembre 2019

très bien bon produit

Christophe

24 juin 2018

J'ai subi et été victime de 6 infarctus en 8 mois et depuis que je prend PEAK ATP mon état c'est amélioré et je me sens beaucoup mieux qu'avec leur traitement chimiques qui m'ont pollué la vie. Merci Supersmart !!!

Random Man

14 juillet 2018

Aporta mucha energía durante todo el día

Besoin d'aide ?

Téléphone

Appel gratuit* au
0800 _666 742
de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi
(*France Métropolitaine uniquement, +352 283 831 29 depuis les autres pays)

Questions fréquentes

Trouver les réponses aux questions les plus courantes

Formulaire de contact

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question sur le site et souhaitez nous contacter directement ?
Nous écrire
Paiement sécurisé
32 années d'expérience
Satisfait
ou remboursé
Envoi rapide
Consultation Offerte