INNOVATION AND EXCELLENCE SINCE 1992
Accueil
  >  
Catégories
  >  
Acides aminés
  >  
N-Acetyl L-Tyrosine 300 mg
N-Acetyl L-Tyrosine 300 mg
N-Acetyl L-Tyrosine 300 mg
Complément de Tyrosine
    • Sous sa forme la plus rapidement absorbée et la plus biodisponible : N-acétyl L-Tyrosine
    • Précurseur de la dopamine et de la mélanine
    • Acide aminé protéinogène
voir les avis

Quantité : 60 Gél. Vég. 19.00 €
(21.79 US$)
Ajouter au panier

+

La tyrosine est l’un des 22 acides aminés protéinogènes du corps humain. Elle est synthétisée par l’organisme à partir de la phénylalanine grâce à une enzyme qui s’appelle la phénylalanine hydroxylase.

La tyrosine participe en collaboration avec le cuivre à la production de la mélanine, un pigment responsable de la coloration de la peau et des cheveux mais aussi régulateur de l’humeur. Elle participe à la synthèse des catécholamines que sont l’adrénaline, la noradrénaline, la dopamine et la DOPA mais aussi de la mélanine et des hormones thyroïdiennes.

Posologie de la tyrosine : quelle quantité doit-on consommer chaque jour ?

Les apports conseillés en tyrosine n’ont pas été évalués à ce jour. En fait, les besoins actuels en phénylalanine fixés par l’OMS reflètent la somme des apports en phénylalanine et en tyrosine. Ils sont évalués à 25 mg/kg/jour, soit environ 1,75 g pour une femme de 70 kg (1-2).

Néanmoins, des doses de tyrosine excédant 1 g n’apportent probablement aucun bénéfice supplémentaire en situation normale car l’enzyme chargée de convertir la tyrosine serait saturée (3). Le dosage prévu par Supersmart (300 g par gélule) semble donc idéal et adaptable pour chaque profil.

Quand la demande métabolique dépasse les possibilités de synthèse endogène, la tyrosine doit se trouver en quantité suffisante dans l’alimentation, tout comme d’autres acides aminés tels que la taurine, la glycine, l’arginine ou la proline.

La tyrosine est capable de passer la barrière hémato-céphalique pour atteindre le cerveau. Une fraction d’entre elle est ensuite convertie en L-DOPA grâce à l’action d’une enzyme appelée tyrosine-hydroxylase (4), laquelle est ensuite convertie à son tour en dopamine. Des travaux montrent que ces conversions sont augmentées en situation de stress ou d’exercices cognitifs intenses (5-7). A moyen terme cependant, le stress est connu pour réduire le niveau des catécholamines, diminuant ainsi les performances, probablement dû à l’épuisement des acides aminés contribuant à leur synthèse.

De nombreuses conditions pathologiques sont associées à une synthèse diminuée de catécholamines et plus spécifiquement la dopamine (8-9).

Quels sont les aliments riches en tyrosine ?

Il existe plusieurs aliments contenant de la tyrosine comme les produits d’origine animale. Voici les autres sources de tyrosine classées par catégories :

Légumes et produits végétaux (pour 100 g)

Spiruline séchée (2590 mg)
Lentilles germées (250 mg)
Tomate séchée (240 mg)
Epinard (120 mg)
Chou vert frisé cru (120 mg)
Pomme de terre (110 mg)
Navet (110 mg)

Noix et graines (par portion de 20 g)

Graines de courge (200 mg)
Graines de sésame (160 mg)
Amandes grillées (150 mg)
Graines de tournesol (140 mg)
Graines de lin moulues (100 mg)

Fruits (pour 100 g)

Avocat (54 mg)
Baie de sureau (50 mg)
Carambole (44 mg)
Kiwi (35 mg)
Canneberge (32 mg)
Figue (32 mg)
Abricot (29 mg)
Pomme (25 mg)

Légumineuses

Haricots de soja (1500 mg)
Arachides (1140 mg)
Lupins bouillis (580 mg)
Tofu (370 mg)
Haricots blancs (270 mg)
Haricots jaunes (260 mg)
Pois cassés (240 mg)
Haricots mungo (230 mg)
Pois chiches (220 mg)
Haricots verts (200 mg)

Y a-t-il des contre-indications à prendre des compléments de tyrosine ? Des effets secondaires possibles ?

Les compléments alimentaires de N-acétyl L-tyrosine sont généralement prisés des sportifs pour lutter contre la fatigue (physique et mentale) et augmenter la résistance au stress. La littérature scientifique ne fait pas état de danger pour ce type d’usage mais elle déconseille sa consommation aux personnes ayant des troubles dopaminergiques (comme la maladie de Parkinson) ou des problèmes thyroïdiens.

La posologie recommandée est d’environ 600 mg de tyrosine par jour (soit 2 capsules) à prendre au début de la journée, lorsque la synthèse des catécholamines dans le cerveau arrive à son maximum.

Quelle est la différence entre la tyrosine et le tryptophane ?

Le tryptophane est un acide aminé essentiel pour l’organisme. Il est notamment un précurseur de la sérotonine. Contrairement à la tyrosine, on trouve plutôt le tryptophane dans les produits végétaux car les animaux ne sont pas capables de le synthétiser. Néanmoins, les deux acides aminés sont impliqués dans la production de neuromédiateurs. Il est donc envisageable de combiner la prise de compléments de tyrosine avec celle de compléments de tryptophane.

Mise à jour : 30/03/2018

Notes

Ce produit ne doit pas se substituer à une alimentation diversifiée et équilibrée, et à un mode de vie sain. Respecter les conseils d’utilisation, la dose journalière conseillée et la date limite d’utilisation. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, et aux enfants de moins de 15 ans. Tenir hors de portée des jeunes enfants. À conserver dans un endroit sec et frais.

Références

  1. WHO: Protein and Amino Acid Requirements in Human Nutrition. Geneva, WHO, 2007.
  2. IOM: Dietary Reference Intakes for Energy, Carbohydrates, Fiber, Fat, Protein and Amino Acids (Macronutrients). Washington, National Academy Press, 2002.
  3. Brodnik, Z., Bongiovanni, R., Double, M., Jaskiw, G.E., 2012. Increased tyrosine availability increases brain regional DOPA levels in vivo. Neurochem. Int. 61, 1001e1006.
  4. Daubner, S.C., Le, T., Wang, S.Z., 2011. Tyrosine hydroxylase and regulation of dopamine synthesis. Arch. Biochem. Biophys. 508, 1e12.
  5. Kvetnansky, R., Sabban, E.L., Palkovits, M., 2009. Catecholaminergic systems in stress: structural and molecular genetic approaches. Physiol. Rev. 89, 535e606
  6. Lehnert, H., Reinstein, D.K., Strowbridge, B.W., Wurtman, R.J., 1984. Neurochemical and behavioral consequences of acute uncontrollable stress: effects of dietary tyrosine. Brain Res. 303, 215e223
  7. Mahoney, C.R., Castellani, J., Kramer, F.M., Young, A., Lieberman, H.R., 2007. Tyrosine supplementation mitigates memory decrements during cold exposure. Physiol. Behav. 92, 575e582.
  8. Dunlop, B.W., Nemeroff, C.B., 2007. The role of dopamine in the pathophysiology of depression. Arch. Gen. Psychiatry 64, 327e337.
  9. Dauer, W., Przedborski, S., 2003. Parkinson's disease: mechanisms and models. Neuron 39, 889e909.
Dose journalière : 3 gélules
Nombre de doses par boîte : 20
Quantité par dose
N-acétyl L-tyrosine 900 mg
Autres ingrédients : stéarate de magnésium, maltodextrine, dioxyde de silicium, cellulose microcristalline.

Chaque capsule végétale contient 300 mg de N-acetyl L-tyrosine de qualité pharmaceutique


Prendre de une à trois végicaps par jour sur un estomac vide. Il est recommandé de prendre également une multivitamine apportant vitamine C, vitamine B 6 et acide folique, pour faciliter la conversion de la tyrosine en neuromédiateurs.

Précautions : Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Ce produit est un supplément nutritionnel (ou complément alimentaire) qui ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. Conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité. Comme avec tout supplément nutritionnel, consultez un professionnel de santé avant de le consommer si vous êtes enceinte, allaitez ou si vous avez un problème de santé.
 
Découvrez quelques témoignages de nos clients

Gratuit

Merci de votre visite, avant de partir

inscrivez-vous au
Club SuperSmart
Et bénéficiez
d'avantages exclusifs:
Continuer mon shopping
keyboard_arrow_up